Breaking News

Kiki Vandeweghe, l’élément perturbateur des années 80

Kiki

Plus connu récemment pour ses qualités de General Manager aux Nuggets, Kiki Vandeweghe a été notamment à l’origine de l’arrivée de Carmelo Anthony et Marcus Camby à Denver.Vandeweghe a surtout marqué la NBA en tant que joueur au début des années 80, reconnu pour ses qualités offensives, il est devenu l’un des meilleurs marqueurs de la ligue à cette époque (2e meilleur marqueur en 1983 avec 26.7 points et troisième meilleur marqueur en 1984 avec 29.4 points). Âgé de 55 ans, NBA Flashback vous propose de revenir sur la belle carrière de l’ancien ailier de Portland

Kiki Vandeweghe était un ailier de grande taille mais agressif qui a fait des miracles et qui a ravis son entraîneur de Denver, Doug Moe, qui jouait l’attaque à tout prix au début des années 80. L’ancienne star de 2.05 m de UCLA ne connaît qu’une seule vitesse, il ne s’arrête jamais au cours de ses 13 saisons NBA et totalise  15 980 points et une moyenne impressionnante de 19.7 par match.

Vandeweghe, fils de l’ancienne star de la défense de la NBA, Ernie Vandeweghe, ne bénéficie pas d’une grande vitesse ou d’une détente naturelle. Mais il possède des accélérations foudroyantes qui lui permettaient de laisser sur place de nombreux défenseurs en tenant la balle de la main gauche ou droite pour shooter très vite malgré les encombrements sous les paniers. Ses feintes des épaules perturbaient ses défenseurs et son tir en extension à six mètres était souple et précis.

Il totalise ainsi des moyennes supérieures à 20 points à sept reprises, avec un record de 29.4 pour Denver lors de la saison 1983-84, et avec Portland en 1986-87 il domine la NBA à l’adresse à trois points (48.1%). Deux fois All Star, il se retire en 1993, après de brefs séjours avec les Knicks et les Clippers.

Palmarès

  • Meilleure adresse à 3-points de la NBA en 1987 avec 48.4%
  • 2 fois All-Star (1984 et 1987)
  • Finaliste NCAA avec UCLA en 1980

Stats en carrière

  • Points: 15 980 soit 19.7 par match.
  • Rebonds: 2785 soit 3.4 par match
  • Assists: 1668 soit 2.1 par match
  • Matchs: 810 de saison régulière, 68 en playoffs.

Ses 51 points à 21 sur 29 et 8 passes contre Detroit en 1983

 Ses 50 points contre les Spurs en 1984

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Patrick Parizot (680 Articles)
Fondateur et rédacteur en chef de Basket Retro. Grand passionné de la balle orange et surtout adepte du basket en tout genre. Apprécie particulièrement le basket vintage et notamment celui des années 70.

1 Comment on Kiki Vandeweghe, l’élément perturbateur des années 80

  1. Un joueur méconnu vu sa belle carrière en NBA (en tout cas pour moi).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s