Breaking News

Les Lakers de Minneapolis, la première dynastie de l’histoire

Lak1
Les Lakers de Minneapolis ont formé la première dynastie de l’histoire. Peu de gens s’en souvienne et peu de gens en parle mais cette dynastie a réellement eu un impact important sur le cour du jeu à l’époque et notamment sur le règlement. En effet si cette équipe était si dominante, c’est grâce à son pivot George Mikan. Le premier joueur qui eu un réel avantage grâce à son physique. Il mesurait 2.08 m, ce qui était très grand pour l’époque. Sa taille lui permit d’avoir une formidable domination au contre. Du coup, les instances de la NBA décidèrent de créer une règle qui interdisait de contrer le ballon lorsque celui-ci redescendait dans le panier (« contre en phase descendante »).
Larry Froust a déclaré : « Mikan court pendant tout le match », « Personne n’a de meilleur mouvement offensifs sous le panier. Lorsque qu’il est sur le terrain, il a ce don qui fait la différence. »

LakMais les Lakers étaient une véritable équipe avec un collectif très fort. Le meneur Slater Martin (son portrait, Slater Martin, l’un des meilleurs arrières de sa génération) distribuait le ballon avec une étonnante facilité, Jim Pollard et Vern Mikkelsen (son portrait, l’un des premiers ailiers-forts de la ligue) étaient un des meilleurs duo d’ailliers de l’époque, et Clyde Lovellette (son portrait, l’homme qui révolutionna le poste de pivot) complétait parfaitement le secteur intérieur avec George Mikan.
Un homme dans cette décennie de gloire n’a jamais eu, sa part de crédit et tous les hommages qui lui étaient dû au fait de son importance dans l’équation de l’équipe … Il s’agit de l’entraîneur John Kundla. Il était ni novice, ni inexpérimenté, ni incompétent et malgré tous les talents dont il disposait, il restait tout de même un fin tacticien. Il connaissait son équipe et savait comment gérer les différentes personnalités.
Le schéma tactique était bien défini : ils jouaient sur un rythme tranquille, en prenant le temps de laisser se placer Mikan au poste bas. Mais si les défenses ne se mettaient pas en place rapidement les ailliers rapide tel que Pollard couraient le plus vite possible en attaque pour marquer, ce qu’on appela plus tard le jeu de transition.

Cette équipe remporta cinq titres en six saisons : 1949, 1950, 1952, 1953, 1954. Lors de la saison 1950-1951, Mikan était au sommet de son art avec une moyenne de 28.4 points par match. Malheureusement, à la fin de la saison, il se fêla la cheville, et handicapé par cette blessure, il ne put permettre à son équipe de franchir l’obstacle nommé Royals, leurs grands rivaux qui gagnèrent le titre.

PALMARÈS

Champion NBL : 1948
Champion NBA : 1949, 1950, 1952, 1953, 1954.

L’HISTOIRE DES LAKERS

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Patrick Parizot (688 Articles)
Fondateur et rédacteur en chef de Basket Retro. Grand passionné de la balle orange et surtout adepte du basket en tout genre. Apprécie particulièrement le basket vintage et notamment celui des années 70.

1 Comment on Les Lakers de Minneapolis, la première dynastie de l’histoire

  1. En lisant les noms des joueurs qui composaient cette équipe, on comprend pourquoi ce fut une dynastie 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s