Breaking News

Jack Ramsay, une légende des Blazers nous a quitté

DEC 15 1983, DEC 16 1983; Always colorful Portland coach Jack Ramsay ponders the lack of a traveling

C’est aujourd’hui que le plus grand coach de l’histoire des Blazers, avec Rick Adelman, nous a quitté à l’âge de 89 ans, mort dans son sommeil. Il était celui qui amena les Blazers au seul titre de leur Histoire en 1977 avec des joueurs tels que Bill Walton ou Lionel Hollins. Retour sur la carrière de celui qui était affectueusement surnommé « Doctor Jack » du fait de son doctorat en éducation.

En pleine interview de Nicolas Batum

En pleine interview de Nicolas Batum

Après avoir coaché en lycée et dans des ligues mineures, Jack Ramsay décide de se lancer dans une carrière universitaire en 1955 à la faculté de Saint-Joseph. Son succès fut retentissant à la tête de cette petite faculté et ses résultats en 11 ans sont plus que respectables : un bilan de 234 victoires et 72 défaites, il emmena son équipe 7 fois au tournoi NCAA dont une fois au Final Four en 1961 et en 1965, ESPN jugea la Faculté favorite de la NCAA dans son preview annuel. Quand on demande à Ramsay, quels sont les meilleurs souvenirs de son passage chez les Saint-Joseph Hawks, celui-çi répondit avec humour que c’est là qu’il avait « rencontré sa femme ». Il participa également à la naissance de la rivalité de la BIG 5 qui oppose les universités de Saint-Joseph, Villanova, Temple, La Salle et Penn.

En 1966, il quitte son université pour rejoindre la NBA et le Front Oficce des Sixers, dont il devint General Manager.

Dès sa première saison en tant que GM les Sixers réalisent une saison exceptionnelle et remportent le premier titre de leur histoire, emmenés par un Wilt Chamberlain de gala. En 1968, il quitte la direction de la Franchise pour rejoindre le banc de touche, l’expérience durera 4 saisons et l’équipe fera notamment 3 apparitions en Playoffs. Cependant lorsqu’il fut coach il pris la décision d’échanger les deux futurs Hall Of Famers Wilt Chamberlain et Chet Walker. Lors de sa dernière saison en 1971-72, les Sixers tombèrent à un record de 30 victoires et 52 défaites et pour la première fois de leur Histoire l’équipe n’atteignit pas les Playoffs.

Ramsay décida donc de quitter le franchise pour rejoindre les Buffalo Braves, mais là aussi l’expérience fut semblable à celle de Philadelphie, puisqu’en 4 ans il atteignit 3 fois les Playoffs.

Nous sommes en 1976 et Jack Ramsay va s’engager pour la plus belle page de son histoire de coach en rejoignant les Portland Trail Blazers. Alors que la franchise est âgée de seulement six ans et qu’elle n’a jamais participé aux Playoffs, Ramsay va la transformer à une machine à gagner avec notamment l’imposant Bill Walton mais également Maurice Lucas.
Lors de sa première saison, Ramsay guida les Blazers au premier et au seul titre de leur Histoire.

l'Hommage de Terry Stotts à Jack Ramsay en 2013

l’Hommage de Terry Stotts à Jack Ramsay en 2013

Lors de la seconde saison, et alors que les Blazers avaient un bilan de 50 victoires et 10 défaites, Bill Walton se blessa au pied et ne put participer à la suite de la saison. Alors MVP, son absence fut préjudiciable et les Blazers furent rapidement éliminés des Playoffs. Ramsay continua de coacher les Blazers jusqu’en 1986 mais avec une réussite beaucoup moindre : lors de ses neuf dernières années à la tête de la franchise de l’Oregon, celle-ci ne remporta que deux séries de Playoffs.

Sur son expérience longue de 10 ans, il déclarait en 1997 à ESPN : « c’est une chose que l’on ne peut vivre qu’une fois dans une vie, mais je la chérirais à tout jamais » A la suite de son départ des Blazers, il prit la tête des Pacers mais la magie n’opéra jamais et il fut licencié seulement après 7 matches lors de sa deuxième saison.

Son bilan en carrière fut de 864 victoires et de 783 défaites, en 1996 ESPN le nomma parmi les 10 meilleurs coaches de l’Histoire.

Ramsay passa 9 ans dans les médias en faisant partager sa passion de son sport, il commenta notamment des rencontres des 76ers mais également du Heat entre 1992 et 2002 en tant que consultant. Nombreuses de ses expressions sont restées célèbres telles que celle sur Tim Hardaway lorsqu’il réussissait un 3 points : « this away, that away, Hardaway! » Il travailla également pour ESPN TV et Radio dans un rôle de consultant de luxe et d’interviewer occasionnel .

LA CARRIÈRE DE JACK RAMSAY EN IMAGES

Crédits photos : NBAE/ESPN

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Maxime Duchamp (30 Articles)
fan de NBA actuelle et ancienne et grand supporter des Detroit Pistons

1 Comment on Jack Ramsay, une légende des Blazers nous a quitté

  1. Un grand homme qui nous quitte… 😦

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s