Breaking News

Chauncey Billups, de globe-trotter à « Mr Big Shot »

Portrait

Le 9 Septembre dernier, un joueur de légende s’est retiré sans faire de bruit. Si sa présence au Hall Of Fame n’est plus à contester, retour sur la carrière du numéro 1 légendaire de Detroit, pour qui tout ne fut pas si simple.

En 1995, Billups est lauréat de son lycée George Washington de Denver. Avec son équipe de basket, il est sélectionné à quatre reprises dans la première équipe All-State, il finit trois fois Colorado Mr Basketball et 2 fois Colorado Player oh The Year. En 1995, il est sélectionné pour participer au McDonald’s All-American Team mais une blessure l’empêche de participer à la rencontre aux côtés de Kevin Garnett, Vince Carter ou encore Paul Pierce.

Courtisé par Kansas, Georgia Tech, Berkeley et Oklahoma State, Billups décide de rester dans le Colorado et s’engage avec l’université de son Etat. En deux saisons, il tourne à 18,5 points de moyenne. Lors de la saison 1996-1997, il est sélectionné dans la All-Big 12 Conference First Team ainsi que dans la All-American Second Team aux côtés d’Antawn Jamison et Jacques Vaughn notamment.

DES DÉBUTS DIFFICILES (1997-2002)

billups5Sélectionné en 3ème position par les Celtics en 1997 derrière Tim Duncan et Keith Van Horn, le nouveau coach des Celtics Rick Pitino ne lui fait vraiment pas confiance, ce qui fera dire à Billups quelques années plus tard : « Ça ne m’a pas aidé. On ne m’a pas donné une réelle chance de me montrer, de m’écouter et de voir ce que je donnerais sur le terrain. Je n’ai jamais vraiment eu ma chance. J’ai pris ça comme un désastre. » Échangé dans les derniers jours du mercato aux Raptors contre Kenny Anderson, il ne demeurera au Canada que quelques mois avant d’être impliqué dans un package à trois équipes pour rejoindre les Denver Nuggets. Il ne restera que deux saison dans l’équipe de sa ville natale, nous sommes en 2000 et le joueur, considéré comme un flop, est à un tournant de sa carrière.

Signé par les Timberwolves en tant que back-up du meneur Terrell Brandon, leader mental de Garnett et Sam Mitchell à l’époque, Billups va profiter de la blessure au genou du meneur titulaire lors de la saison 2001-2002. Remportant 50 matches lors de la saison, les Wolves s’inclineront au premier tour des Playoffs face aux Dallas Mavericks malgré une performance dantesque de leur meneur (22 points de moyenne pour lui sur la série).

LA GLOIRE CHEZ LES PISTONS (2002-2008)

Durant la trêve, celui qui n’est pas encore « Mr Big Shot » devient free agent et souhaite prolonger à Minnesota, mais la direction de la franchise, aux finances restreintes, décide de faire confiance en Terrell Brandon et de voir la manière dont il se rétablit. Billups décide donc de rejoindre le Michigan pour un contrat de 35 millions de $ sur 6 ans.Quand il signa chez les Pistons, il fut contraint d’abandonner le numéro 4, car retiré en hommage à Joe Dumars, pour prendre le numéro 1.

PisAtteignant les Finales de Conférence dès sa première saison, Billups va ensuite mener les Pistons au titre NBA en battant 4-1 les Lakers des Hall of Famers Kobe Bryant, Gary Payton, Shaquille O’Neal et Karl Malone. Le numéro 1 est même élu MVP des Finals. En 2005, rebelote les Pistons atteignent les Finales NBA après avoir éliminé en 7 manches le Heat du duo Shaq-Wade, mais face aux Spurs les joueurs de MoTown s’inclinent en 7 manches ultra-serrées. Cette année-là, il est élu dans la All-NBA Defensive Second Team aux côtés de son coéquipier Tayshawn Prince.

C’est la dernière fois que Billups jouera les Finales NBA. En effet, en six saisons à Detroit, Billups a atteint à six reprises les Finales de Conférence mais il a atteint « seulement » que deux fois les Finales NBA. Le collectif des Pistons craquant face à Wade en 2006, LeBron en 2007 ou au Big Three des Celtics en 2008.

Le 3 Novembre 2008, Billups quitte Detroit dans un échange contre Allen Iverson. En 6 années à Detroit son palmarès est exceptionnel :

  • 6 finales de Conférence consécutives
  • 2 Finales NBA
  • 1 titre NBA
  • 3 fois All-Star
  • 3 fois dans les All-NBA Teams
  • 2 fois dans la All-NBA Defensive Second Team

Lors de son départ, le GM Joe Dumars déclara

« c’est le transfert le plus dur que j’ai eu à faire (…) je voyais Chauncey comme un petit frère »

DE RETOUR A DENVER (2008-2011)

En retournant dans sa ville natale, Billups choisit le numéro 7 en hommage au quaterback des Broncos John Elway. En effet, les numéros 1 et 4 étaient portés par JR Smith et Kenyon Martin; Lors de son premier match, il signe 15 points, 4 rebonds et 3 passes dans la victoire des Nuggets à domicile. Il terminera sa saison dans le Colorado avec 17,7 points et 6,4 assists de moyenne. Cette saison, aux côtés de Carmelo Anthony les Nuggets vont réaliser le meilleur bilan de leur histoire avec un bilan de 54 V-28 D. C’est également la première fois de leur histoire que la franchise termine deux saisons consécutives à plus de 50 victoires.

Alors deuxième de leur Conférence, les Nuggets s’avancent aux Premier tour des Playoffs face aux Hornets de Chris Paul qu’ils battent en 5 manches. Les huit 3 points marqués par leur numéro 7 dans un match de Playoffs constituent un record pour la franchise, ainsi que les 19 réussis sur la série. Billups termine la série avec 22,6 points et 7,8 passes. Les Nuggets accèdent aux Finales de Conférence mais s’inclinent contre les Lakers. C’est la septième Finale de Conférence consécutive pour Billups. Il rejoint Magic Johnson, Michael Cooper, Kareem Abdul-Jabbar et Kurt Rambis comme l’un des rares joueurs à réaliser cet exploit depuis les Celtics de Bill Russell. Pour sa première saison, il finit également 6ème aux votes de MVP et il est sélectionné dans la All-NBA Third Team.

nuggets

Lors de la saison 2009-2010, il reprend son numéro 1 et le 27 Novembre face aux Knicks il score 32 points alors que Carmelo Anthony en met 50. C’est seulement le troisième duo de l’histoire à scorer minimum 30 et 50 points. Le 5 Février 2010, Billups établit son record en carrière avec 39 points face aux Lakers avec neuf 3-points inscrits. Pour sa dernière saison avec les Nuggets, Billups dispute 51 matches et finit avec une moyenne de 16,5 points et 5,3 assists. Le 22 Février 2011 il est envoyé aux Knicks dans le trade impliquant Carmelo Anthony. Alors qu’il se voyait prendre sa retraite aux Nuggets, c’est un crève-cœur pour Billups :

« J’ai dit à mes filles que j’étais échangé et que j’allais jouer à travers le pays. Que ce n’était pas mon choix et que je ne pourrais rien faire contre ça. Je devais y aller. Ce fut un triste moment. »

DES KNICKS AUX CLIPPERS : A LA RECHERCHE D’UN 2EME TITRE (2011-2013)

Il finit la saison 2010-2011 avec 17,5 points; 5,5 passes et 3,1 rebonds et permet aux Knicks d’atteindre les Playoffs pour la première fois depuis 2004. Mais une blessure durant le Game 1 face aux Celtics l’empêchera de revenir pour la suite des Playoffs. Suite à l’élimination il déclare qu’il adorerait rejouer aux Knicks :

« J’aimerais avoir l’opportunité de grandir avec ces gars. Pas seulement de jouer 30 matches, mais la possibilité de faire une saison entière avec eux. » 

Mais en Décembre de cette même-année les Knicks décident de l’amnestier. Il se retrouve alors free-agent.

BillLe 12 Décembre il s’engage avec les Clippers à contre-cœur, mais le trade Chris Paul deux jours plus tard va lui remonter le moral et lui permettre de courir derrière une bague à nouveau. Décalé au poste d’arrière il aide son équipe à battre le Heat, les Spurs ou les Lakers mais une blessure au tendon d’Achille le met sur le flanc jusqu’à la fin de saison, durant laquelle il n’aura joué que 20 matches. Il prolonge alors d’une saison durant l’Eté, mais sa deuxième saison ne sera pas plus glorieuse avec seulement 28 matches joués du fait de ses nombreuses blessures.

Le 16 Juillet 2013 il annonce son retour à Detroit avec qui il nourrit de grandes ambitions aux côtés de Josh Smith, Andre Drummond et Brandon Jennings. Mais la saison de Billups et de son club sont décevantes, le premier ne participe qu’à 19 matches (plus petit total depuis 1999-2000) et le club n’accède pas aux Playoffs. Fatigué par une grande carrière, Billups annonce sa retraite le 9 Septembre 2014

Côté international, le 5 mars 2006, il est sélectionné par Team USA pour participer à la campagne 2006-2008, afin de redorer le blason de l’équipe nationale après les échecs de 2002 et 2004. Ne participant pas aux Championnats du Monde 2006 du fait de raisons personnelles, il est un membre actif de l’équipe de 2007 pour les Jeux Américains qualificatifs pour les JO de Pékin 2008. Elément sortant du banc, il contribue activement au retour des USA sur le devant de la scène aux JO 2008 et remporte la médaille d’or aux côtés de LeBron James, Kobe Bryant ou de son futur coéquipier Carmelo Anthony

SES STATS NBA

  • Points: 15 802 soit 15,2 par match
  • Rebonds: 2 992 soit 2,9 par match
  • Passes: 5 636 soit 5,4 par match
  • Matchs: 1 043 rencontres disputées, 146 en playoffs

SON PALMARÈS

  • Champion NBA en 2004
  • Champion du monde en 2010
  • MVP des Finales NBA en 2004
  • 5 fois NBA All Star de 2006 à 2010
  • Élu au sein de la All NBA Second Team en 2006
  • Élu au sein de la All NBA Third Team en 2007 et 2009
  • Élu au sein de la All NBA Defensive Second Team en 2005 et 2006
  • J. Walter Kennedy Citizenship Award en 2008
  • NBA Sportsmanship Award en 2009
  • NBA Teammate of the Year en 2013
  • NBA Shooting Stars champion en 2007
  • Son maillot n°4 est retiré par l’Université du Colorado

LA CARRIÈRE DE CHAUNCEY BILLUPS EN IMAGES

Crédits photo : NBAE/Getty Images/Sports Illustrated

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Maxime Duchamp (30 Articles)
fan de NBA actuelle et ancienne et grand supporter des Detroit Pistons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s