Breaking News

Michael Jordan répond au propriétaire du Jazz en postérisant Mel Turpin

Trash Talk

NBAE/AliExpress

Mort de façon tragique en 2010, le nom de Mel Turpin aura souvent été associé à celui de Michael Jordan. Issu de la même Draft et sélectionné en 6ème position, il fut également le témoin malheureux de l’une des actions les plus mémorables de « son altesse ».  

2 décembre 1987. Chicago se déplace à Utah. Nous sommes dans la dernière minute de la première mi-temps. Michael Jordan réclame la balle au poste bas car John Stockton, beaucoup plus petit, défend sur lui. Le meneur du Jazz cherche l’interception mais se heurte au gabarit du numéro 23. Jordan le déborde et place un dunk facile. Sur l’action suivante, Scottie Pippen, alors rookie, fait faute et envoie Stockton sur la ligne des lancers-francs. Jordan, lui, est interpellé par un spectateur pas comme les autres, le propriétaire des Jazz, Larry Miller, assis au bord du terrain :

« Hey Jordan, pourquoi ne t’en prends-tu pas à quelqu’un de ta taille ? « 

Jordan TurpinLa réponse du futur MVP de la ligue ne va pas se faire attendre très longtemps. Sur la remise en jeu des Bulls, Pippen, bien pris en défense, trouve Jordan à l’opposé. A peine le temps de poser un premier dribble que « son altesse » prend déjà son envol. Sur son chemin se dressent les 2m11 de Mel Turpin. A l’arrivée, un dunk ravageur les jambes écartées, à l’image du célèbre logo signature que Nike apposera sur les chaussures Jordan. L’action est tellement rapide et violente que le pivot d’Utah n’aura même pas l’occasion de sauter pour tenter de contrer le dunk.

Et c’est en remontant en défense que Jordan se tourne alors vers son chambreur d’un soir, Larry Miller, et lui lance:

« Etait-il assez grand ? « 

Jordan was he big enoughJordan fini le match avec 47pts 9asts 3stls et 3blks à son compteur. Son « Was he big enough ? » adressé au propriétaire des Jazz devint l’un des moments les plus mémorables de sa jeune carrière, comme le souligna Karl Malone dans une vidéo non moins célèbre : Michael Jordan’s come fly with me.

Mel Turpin, quant à lui, connaîtra malheureusement un sort beaucoup plus tragique. Considéré comme l’une des plus grosses déceptions de la Draft 1984, il prend sa retraite après seulement 5 saisons passées sur les parquets, pour une moyenne de 8 points par match. Dans les années 2000, il travaille comme agent de sécurité. Il se suicide à son domicile le 8 Juillet 2010 à seulement 49 ans.

KARL MALONE RACONTE LA FAMEUSE SEQUENCE

LES 47 PTS DE JORDAN FACE AUX JAZZ EN IMAGES

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Jonathan Sevaux (12 Articles)
Découvrant le basket au milieu des années 90, ma jeunesse a été rythmée par les matchs diffusés sur Canal+ et commentés par G.Eddy. Véritable passionné, j'ai rejoint l'équipe de BasketRetro pour y apporter mes connaissances et mon plaisir d'écrire sur ce sport.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s