Breaking News

Le Game Winner historique d’Allan Houston face au Miami Heat en 1999

Match de légende

Aujourd’hui Basket Retro vous propose de revenir sur l’une des plus belles actions de l’histoire des Knicks de New-York dans la ligue Nord-Américaine. C’était pendant les Play-Offs de l’année 1999. Pour la troisième fois consécutive, les Knicks affrontaient le Heat de Miami.

Après s’être livrés de longues et âpres batailles, les deux camps affichaient une égalité parfaite : 2-2 (le format n’était pas le même qu’aujourd’hui). Nous savions d’ores et déjà, en cette époque, que le dernier match de cette série allait s’avérer décisif. Durant ce Game 5, les deux équipes se tenaient au coude à coude dans cette partie ultra défensive. Côté New York, rien ne rentrait. A part pour deux joueurs à 2/2, personne n’avait réussi à atteindre les 50% aux tirs. Le duel Mourning/ Ewing était cependant à la hauteur des espérances.

Allan Houston vainqueur

Allan Houston, les bras levés après son exploit (c) NBAE

La rencontre sera ponctuée de shoots sortis de nulle part signés Dan Majerle, Chris Childs, Allan Houston. Terry Porter convertira ses deux lancer-francs à une minute du gong pour placer Miami devant au score de 77 à 74. Pat Ewing répondra aussitôt en rentrant lui aussi ses deux LF. Puis, sur l’action suivante, ce fut la débandade. Tim Hardaway perdra rapidement la gonfle déviée par Latrell Sprewell. Il ne restait plus que 20 petites secondes au chrono et -1 au score. Les Knicks demandèrent un temps mort tandis qu’Hardaway se prenait la tête dans ses mains, sans doute conscient que son erreur allait coûter très cher aux Floridiens.

Pourtant, du coté de Big Apple, Allan Houston n’était pas en réussite avec 10 maigres points pour un total de 4 tirs marqués sur 12. En revanche, Spree demeurait le deuxième meilleur marqueur des Knicks. Sur la dernière action, la défense de Miami fût parfaite, la balle sortira en touche à moins de 5 secondes du buzzer final. Plus le choix pour New York, il fallait shooter et vite. Un système à double écrans permit à Houston de se libérer.

Il sera immédiatement pris à deux mais parviendra grâce à un premier pas rapide à prendre quelques centimètres d’avance. Ce sera suffisant pour déclencher le tir. Le cuir tape le devant de l’arceau, monte lentement jusqu’en haut de la planche avant de retomber délicatement dans le fond de celui-ci, en même temps que le bruit du buzzer qui retentissait, les Knicks couraient dans tous les sens, le Heat restait figé sur place. Que l’histoire fut belle et quelle rivalité ! C’était seulement la deuxième fois de l’histoire qu’une équipe classée huitième parvenait à éliminer le leader de sa conférence. Depuis, trois nouvelles équipes dont les Golden State Warriors auront réussi cet exploit des plus inouïs.

LE SHOOT HISTORIQUE D’ALLAN HOUSTON

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Nicolas Marsoudet (31 Articles)
Élevé aux cross d'Allen Iverson, au scoring de Kobe, à la puissance et à la domination de LeBron James, je suis un jeune rédacteur et fan absolu de la NBA de nos jours... mais aussi de la NBA d'antan. J'aimerais un jour réaliser mon rêve: devenir journaliste sportif !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s