Breaking News

Tony Parker : plus de 1 000 matchs de saison régulière et premiers playoffs en 2002

Les plus belles perfs

(c) Africa Top Sports

Fin mars, Tony Parker a joué son 1000è match de saison régulière depuis son arrivée en NBA en 2001. C’est en 2002 qu’il découvre l’ambiance des matchs de playoffs pour la première fois. Basket Rétro vous aborde ces deux grands instants dans la carrière du meneur de jeu et quintuple champion NBA avec les Spurs de San Antonio.

Le 31 mars dernier, le meneur de l’équipe de France Tony Parker a inscrit son nom dans l’histoire de la NBA. Ce soir-là, il joue son 1000ème match de saison régulière avec les San Antonio Spurs. En 14 saisons avec le club texan, Parker a gagné 718 rencontres sur ce nombre total et symbolique, soit 71,8 % de succès. Comme le montre ESPN sur l’image qu’elle a postée, TP devance ainsi Scottie Pippen (715 victoires) et son ami et coéquipier des Spurs Tim Duncan (707) C’est le meilleur ratio jamais atteint par un basketteur.

espn

Il termine son 1000ème match en saison régulière de sa carrière par un succès face au Heat de Miami (95-81) et de bonnes stats à la fin du match (16 points à 7/12 et 5 passes). Ironie du sort, c’est cette équipe floridienne que TP et les Spurs ont battu en finale NBA en juin dernier.

114è JOUEUR A AVOIR JOUE 1000 MATCHS DE SAISON REGULIERE

Le meneur des Spurs est devenu à cet instant le 114ème joueur NBA et le quatrième joueur européen à avoir joué au moins 1000 matchs. Dirk Nowitzki est le premier joueur non-américain à avoir foulé les parquets plus de 1000 fois (1258). Dans ce classement, de grands joueurs y figurent comme Bill Russell, Wilt Chamberlain ou encore Michael Jordan. Le classement des étrangers ayant le plus grand nombre de matchs en NBA. (Twitter de l’Equipe 21)

lequipe21

Le français ignorait totalement qu’il jouait son 1000e match. A l’annonce de cette nouvelle, tous les grands médias ont recueilli sa réaction. TP a déclaré notamment :

« Il n’y avait pas d’émotion particulière. Pour être honnête, je ne savais même pas au départ que c’était mon 1000e match mais j’ai reçu beaucoup de SMS de mes amis tout au long de la journée. Et puis ici, le match était diffusé sur TNT qui en a beaucoup parlé parce que je suis le joueur avec le meilleur pourcentage de victoires à 1000 matches. Après, je me suis concentré sur le match parce qu’il fallait qu’on gagne, donc c’est bien d’avoir une victoire pour ce 1000e match. Quand j’ai grandi, je n’avais jamais pensé à un tel chiffre. Je voulais juste jouer en NBA et si je sortais du banc, j’étais content. Je n’aurais jamais pu imaginer, jamais.» (lequipe.fr)

« Quand tu regardes l’histoire de la NBA et tous les noms, c’est vrai que c’est assez impressionnant […] Quand j’étais adolescent, je rêvais juste de jouer en NBA. Je n’aurais jamais pu imaginer en arriver là ». (Sud Ouest).

SES PREMIERS PLAYOFFS EN AVRIL 2002 

Premier match de Playoffs de Parker contre Payton et Seattle (c) Paul Kitagaki Jr. - Seattle Post-Intelligencer

Premier match de Playoffs de Parker contre Payton et Seattle (c) Paul Kitagaki Jr. – Seattle Post-Intelligencer

Bien avant de jouer son 1000ème match de saison régulière avec les Spurs, c’est avec San Antonio aussi qu’il a découvert l’ambiance des matchs de playoffs pour la toute première fois de sa carrière. Au premier tour des playoffs de cette année, Parker, âgé de 20 ans, et ses coéquipiers affrontent les Sonics de Seattle de Gary Payton, Vin Baker et Rashard Lewis.

Le 20 avril 2002, TP finit sa première rencontre de playoffs co-meilleur marqueur avec Tim Duncan (21 points) à 9/12 aux tirs dont 3/3 derrière l’arc, et 3 passes. Il gagne ainsi avec les Spurs son premier match de post-season à domicile sur le score de 110-89 (voir vidéo en fin d’article). Il remporte sa première série de playoffs puisque San Antonio bat Seattle 3 victoires à 2 (on est encore sur le format des confrontations au meilleur des 5 matchs en 2002).

Lors de la série face à Seattle, Tony Parker brille à l’issue du Game 3 face aux Sonics le 28 avril 2002. Il inscrit 23 points sur le parquet de Seattle et les Spurs étrillent largement son adversaire 102-75. A la fin du match, le meneur reçoit plusieurs félicitations :

Tim Duncan : « Il est super. Il est absolument super. Il a réussi et a vraiment voulu attaquer ce soir ». (newsok)

Mark Bryant le vétéran des Spurs : « Parker, c’est comme si c’était un vétéran qui a joué 14 saisons. Il a changé le match entièrement. Il nous a pris sur ses épaules. Un gars de 19 ans nous a porté sur ses épaules » (newsok)

Malik Rose : « Ce qu’il a fait et contre qui il l’a fait (ndlr : Gary Payton)… , il a réalisé des moves, et supporté cette pression à 19 ans ».

Nate Mcmillan (entraîneur de Seattle en 2002) : « Ce gars a beaucoup de cœur et il est vraiment rapide. Il a obligé Payton à jouer un peu en défense et il a réussi ces tirs. Quand il réussit à rentrer ses shoots et que d’autres gars de son équipe marquent des paniers, les Spurs sont une équipe contre laquelle il est difficile de jouer ». (newsok)

Tony Parker déclarait après ce match :

« J’ai juste essayé d’être agressif. David (Robinson) n’était pas là. Donc quelqu’un d’autre devait prendre l’ascension. La foule était folle. Et je me suis juste dit moi-même ‘Je vais essayer et faire quelque chose’. Je vais tenter et essayer de pénétrer et marquer des paniers faciles. Tu essaies juste de jouer physiquement. C’est ça les playoffs de basket ».

Au deuxième tour, San Antonio se fait corriger par les Lakers de Los Angeles en s’inclinant 4-1. Lors de la troisième manche entre les deux équipes, Tony Parker réalise un autre de ses meilleurs matchs pour ses premiers playoffs. Il ponctue le match avec 24 points à 9/17 aux tirs (voir vidéo en fin d’article). Il marque 12 points durant les 12 premières minutes du match. Mais son apport au scoring n’a pas suffit. Les Spurs s’inclinent de 10 points (99-89), permettant aux Lakers de mener 2-1.

Parker soulignait après la rencontre de ce second tour des playoffs que San Antonio a changé sa façon de jouer d’une période à l’autre : « Je pense qu’en  première période, j’obtenais de bons paniers car je faisais beaucoup de pick n’roll. En seconde période, nous avons modifié des choses afin que Duncan et Robinson soient dans de bonnes positions pour marquer. Nous avons vraiment voulu insister sur le jeu intérieur en deuxième mi-temps ».

En tableau, les statistiques de Tony Parker pour ses premiers matchs de playoffs en 2002 :

DATE MATCHS POINTS REBONDS PASSES
20 AVRIL Game 1 face à Seattle 21 1 3
22 AVRIL Game 2 face à Seattle 13 2 2
27 AVRIL Game 3 face à Seattle 23 5 4
1er MAI Game 4 face à Seattle 14 5 2
3 MAI Game 5 face à Seattle 15 5 2
5 MAI Game 1 face aux Lakers 11 4 3
7 MAI Game 2 face aux Lakers 5 1 9
10 MAI Game 3 face aux Lakers 24 1 5
12 MAI Game 4 face aux Lakers 15 2 4
14 MAI Game 5 face aux Lakers 14 3 6

En 10 matchs de playoffs, Tony Parker affiche les statistiques moyennes suivantes : 15,5 points à 45,6 % ; 2,9 rebonds et 4 passes.

Depuis son arrivée chez les Spurs, Tony n’a jamais raté les playoffs. En 14 saisons avec San Antonio, il a déjà disputé 196 matchs de post-season. La barre des 200 rencontres n’est donc plus très loin.

LE 1ER MATCH DE PLAYOFFS DE TP EN INTÉGRALITÉ FACE A SEATTLE

LES 24 POINTS ET 5 PASSES DE TP EN PLAYOFFS CONTRE LES LAKERS

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (430 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s