Breaking News

[Mini-portrait] Billy Owens, l’Orangemen au goût amer…

Portrait

Nombreux sont les joueurs universitaires dont on attend la venue en NBA avec excitation. Billy Owens (46 ans aujourd’hui) est de cette trempe. Alors qu’il fait la une de Sports Illustrated, on le compare déjà à Larry Bird. 

Billy sera surtout un gros gâchis (et on ne dit pas ça à cause de ses hanches un peu grassouillette). La polyvalence peut être un avantage pour faire son trou, mais être moyen partout n’aidera jamais Billy Owens à s’imposer durablement dans une franchise. Celui qui compilait 23,3 points, 11,6 rebonds et 3,5 passes de moyenne lors de sa dernière année chez les Orangemen de Syracuse connaîtra une carrière mouvementée avec pas moins de six clubs différents pour un total de 12 saisons NBA.

Comme un symbole, Billy Owens démarrera son aventure NBA par un trade. Alors qu’il est choisi en 3ème position de la Draft 1991 par les Kings de Sacramento, il est inclu dans un trade avec les Warriors de Golden State qui cherche à renforcer leur jeu intérieur, eux qui s’appuient d’abord sur leur backcourt composé par le trio Mullin/Hardaway/Richmond, surnommé à l’époque le « RUN TMC » (pour Tim, Mitch et Chris). La franchise d’Oakland décide d’échanger Richmond contre Owens afin de muscler une raquette jugée légèrement défaillante. Après une saison rookie encourageante ou il propose 14,3 pts et 8,8 rbds par rencontre, la lune de miel tourne court. Billy Owens n’apporte pas la présence physique escomptée par le staff californien.

owens1Ses caractéristiques le rapproche beaucoup plus d’un small-forward que d’un ailier fort. Lors de la saison suivante, une blessure le prive d’une majeure partie de l’exercice. En 1993/1994 avec la montée en puissance du duo Chris Webber/Latrell Sprewell, les Warriors retrouvent les play-offs pour y jouer un petit tour, le temps de se faire sortir par les Suns. Billy Owens apporte en moyenne une quinzaine de points et huit rebonds au cours de la saison régulière. Visiblement, le bon Billy tarde à confirmer son potentiel universitaire, et nous voilà donc bien loin des standards de Larry Bird.

La suite de la carrière de Billy Owens ressemblera à un véritable circuit touristique, jugez plutôt ; Miami, Seattle, Philly, Sacramento, Detroit et un second passage chez les Warriors. Il continuera à planter une dizaine de points durant quelques années, avant de voir véritablement décliner ses lignes de stats vers la fin de sa carrière. A 31 ans, incapable de retrouver son niveau et rongé par les blessures, Billy Owens jette l’éponge. Ce sera chez les Pistons qu’il mettra un terme à sa carrière en 2001.

Alors qu’on l’attendait parmi les top-players NBA, Owens restera comme un acceptable joueur de complément juste bon à jouer les seconds rôles. Il sera élu dans la All-Century Team de Syracuse en 2000 en compagnie de Derrick Coleman notamment, et l’université retirera son maillot en 2008.

SES STATS NBA

  • Points : 7 026 soit 11,7  par match
  • Rebonds : 4 007 soit 6,7 par match
  • Assists : 1 704 soit 2,8 par match
  • Contres : 321 soit 0,5 par match
  • 600 matchs de saison régulière disputés pour 475 titularisations
  • 11 matchs de play-offs pour 11 titularisations

SON PALMARÈS

  • Médaille de bronze aux championnats du monde 1990
  • NBA All Rookie First Team 1992

SES 27 PTS ET 17 REBONDS CONTRE PHOENIX

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Waka Bayashi (87 Articles)
Enfant des eighties, c'est au début des années 90 que je découvre la NBA. En 1993 j'obtiens mon brevet des collèges grâce à l'épreuve de Géographie au cours de laquelle je localise les plus grandes villes sur la carte des Etats-Unis, en ajoutant entre parenthèses le nom des franchises de la ligue, en espérant secrètement quelques points bonus. Fan des joueurs avec un taux de trash-talking élevé (coucou Reggie Miller), j'ai intégré l'équipe de Basket Rétro afin que mes parents soient fiers de moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s