Breaking News

[Flashback] Il y a 40 ans, les Warriors de Rick Barry devenaient champion NBA

NBA Finals History

Pour la septième fois de leur histoire, les Warriors retrouvent cette année les finales NBA. La franchise ne réalise pas cependant cette performance que pour la seconde fois depuis son déménagement à Golden State. Retour sur la première finale NBA de Golden State, il y a tout juste 40 ans.

Les Warriors font partie des meilleures franchises du début de l’histoire de la NBA, avec Boston notamment. La franchise originellement basée à Philadelphie, puis à San Francisco, a atteint les finales à cinq reprises en 20 ans, pour deux titres en 1947 et 1956. La dernière finale atteinte par la franchise des Warriors a été perdue en 1967. Le duo Rick BarryNate Thurmond n’avait pas connu de nouvelle chance par la suite. La franchise a rencontré des difficultés à la suite de cet échec et au départ de Barry en ABA. Dans le courant de la saison 1969-1970, le coach est même licencié, étant remplacé par Al Attles, l’un des premiers afros-américains à occuper un banc en NBA. Les Warriors quittent finalement San Francisco et déménagent à moins de 20 km, à Golden State. Le duo de 1967 est ensuite reformé en 1972 par la franchise, marquant le retour de Rick Barry en NBA.

barry shootA 32 ans en 1974, Thurmond n’est plus aussi performant que par le passé et est échangé à Chicago. Une équipe très compétitive est alors formée à Golden State autour de Rick Barry qui se voit confier plus de responsabilités. Il est notamment entouré de Jamaal Wilkes et Clifford Ray. L’ailier des Warriors apporte pas moins de 30 points par match durant la saison régulière. L’équipe obtient cette saison là, un titre de division, le premier pour la franchise depuis son déménagement à Golden State. Le Bilan n’est toutefois pas si impressionnant, puisque les Warriors ont engrangé 48 victoires : en 1974, ils avaient fini aux portes des playoffs avec 44 victoires. Barry est logiquement élu All-Star, comme chaque saison entre 1973 et 1978. Dick Vertlieb, responsable de l’échange de Thurmond, est élu NBA Executive of The Year par ses pairs.

L’équipe numéro un à l’ouest a logiquement rencontré son dauphin en finale de conférence, qui n’était autre que Chicago. Cette série a ainsi marqué les retrouvailles avec Nate Thurmond, mais celui-ci ne joue peu, apportant à peine 2,7 points par match. Les joueurs en forme pour Chicago étaient notamment Bob Love, Jerry Sloan et Chet Walker tout au long de la série. Le premier match est même une grande opposition entre Barry et Love, qui marquent respectivement 38 et 37 points. Les Warriors avaient de fait un collectif moins riche, mais possédaient un meilleur leader. Jamaal Wilkes, à tout juste 21 ans, est le second scoreur de cette équipe et fait alors forte impression. La série a été poussée au septième match, pour lequel l’avantage du terrian des Warriors aura été bien utile. La jeunesse a ainsi fait la différence sur ce dernier match, dont Wilkes termine meilleur scoreur avec 23 points. En face, le trio Sloan-Walker-Love (32, 34 et 32 ans) semblait un peu plus épuisé. Ce Game 7 est finalement remporté sur le petit score de 83-79 par les Warriors, témoignant de la fatigue physique des deux équipes. Avec seulement deux joueurs majeurs de plus de 27 ans, Golden State a profité de son avantage sur le plan physique.

La finale s’est avérée plus facile pour Golden State. L’opposition offerte par les Washington Bullets a déçu, permettant aux Warriors de réaliser un sweep – le seul sur l’ensemble de la campagne de playoffs 1975. Les Bullets étaient notament emmenés par un excellent Elvin Hayes qui a largement noiricit les feuilles de stats : 20,8 points, 10,8 rebonds et 2,8 contres par match. « The Big E » était omniprésent pendant les 42 minutes qu’il passait chaque soir sur le parquet, il n’a néanmoins pas permis aux siens de l’emporter. Lui et l’autre scoreur de l’équipe, Phil Chenier, ont fait face à une excellente défense et étaient loin de leurs standards en terme de réussite aux tirs.

1975 Golden State Warriors team photo

En face, Rick Barry a continué de se régaler. Il a atteint une impressionnante réussite aux lancers francs (94%, 30 lancers convertis sur 32 provoqués). Le coaching des Warriors a aussi déstabilisé Washington : un seul joueur, Rick Barry, a passé plus de 30 minutes par match sur la série. Avec des rotations importantes, les Warriors ont su garder plus de fraicheur en partageant les responsabilités tout au long de ces 4 matchs, alors que pas moins de 4 joueurs des Bullets passaient chaque soir 40 à 44 minutes sur le terrain.

Les quatre rencontres ont toutefois été plus serrés que le résultat ne laisse penser. Golden State a remporté deux matchs par un petit point d’écart, avantagés par les rotations plus larges d’Al Attles. C’est le 25 mai 1975 que les Warriors ont acté le sweep, l’emportant sur le score de 96-95 pour ce dernier match.

Rick Barry est en toute logique élu MVP des finales, avec pas moins de 29,5 points par match sur cette dernière série. Al Attles devient le premier coach afro-américain champion NBA depuis Bill Russell, qui était entraîneur-joueur. La franchise a depuis 40 ans connu des hauts et des bas, possédant souvent des joueurs explosifs et un beau jeu. Pour la première fois grâce à Stephen Curry et les siens, les Warriors peuvent retrouver la consécration suprême.

RÉSULTATS 

Golden State Warriors – Washington Bullets : 4-0

  • 21 mai : Golden State @ Washington 101-95
  • 24 mai : Washington @ Golden State 91-92
  • 27 mai : Washington @ Golden State 101-109
  • 29 mai : Golden State @ Washington 96-95

LE 1ER TITRE NBA DE GOLDEN STATE DE 1975 BY CLUTCH 23

Crédits photo : NBAE/Basketball-Reference

Montage Une : Laurent Rullier 

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Antoine Abolivier (70 Articles)
Tombé dans le basket en découvrant Tony Parker et Boris Diaw. Passionné par tout ce qui touche à son histoire que ce soit le jeu, la culture ou les institutions. Présent sur twitter, @AAbolivier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s