Breaking News

One second, Jackson for the Game ! Le Buzzer Beater de Chris Jackson en 1992

Match de légende

27 novembre 1992 : Les Los Angeles Clippers reçoivent les Denver Nuggets. Un duel du ventre mou de la conférence Ouest qui ne passionne pas grand monde. Pourtant, en ce week-end de Thanksgiving, les spectateurs de la Los Angeles Memorial Arena sont loin de se douter qu’ils vont assister à un shoot qui restera dans l’histoire de la NBA et marquera l’esprit de milliers de fans dans le monde.

C’est une jeune équipe de Denver qui se rend en Californie avec sur le dos, peut-être un des plus beaux maillots de l’époque, le fameux rainbow que Dikembe Mutombo a porté lors de son entrée durant l’Africa Game, le 1er août dernier à Johannesburg. Autour du pivot Zaïrois qui entame sa 2nd saison, l’explosif rookie Laphonso Elis et le troisième année Chris Jackson, qui deviendra plus tard Mahmoud Abdul-Rauf. En face, l’effectif des Clippers a fier allure avec Danny Manning, Ron Harper, Mark Jackson ou encore le vétéran Kiki VanDeweghe.

La rencontre est un véritable chassé-croisé, les Clippers prennent rapidement 12 points d’avance dans le premier quart-temps mais perdent cet avantage le quart-temps suivant. A la mi-temps, les locaux mènent d’un point. Rebelote dans le 3ième QT que les Clippers terminent avec 10 unités d’avance au compteur. Une nouvelle fois, les Nuggets recollent à la marque et à 16 seconde de la fin, le score est de 106 partout et le ballon dans les mains de Mark Jackson et des Clippers.

UNE FIN DE MATCH COMPLÈTEMENT FOLLE

Dans son style particulier, le meneur des Clipps sert Danny Manning au poste bas d’une passe dans le dos. Laphonso Ellis ne se laisse prendre par la feinte de tir du Clippers qui arrive tout de même à dégainer, déséquilibré et quasiment derrière la planche. Dikembe Mutombo surgit de nulle part et bloque le tir de Manning, à la limite du GoalTending. Jackson récupère alors le ballon sous son propre cercle, avec seulement 3 secondes à jouer et plus de temps-morts disponible. D’une accélération fulgurante, il se libère du marquage. Laphonso Ellis, le doigt en l’air semble dire à Jackson de shooter et ce dernier dégaine un tir entre sa propre ligne à 3pts et le milieu de terrain. Mark Jackson, gêné par Robert Pack est trop court pour le contre …. Le Swish est parfait, le banc des Nuggets est hystérique et celui qui sera élu cette année-là Most Improved Player se jette dans les bras de son coach Dan Issell.

Une victoire 109-106, la première de la saison à l’extérieur et surtout une action et un commentaire que l’on retrouvera dans des clips promotionnels de la NBA durant les années 90, ainsi que sur la plupart des VHS sorties à cette époque. A re-découvrir sous un angle plutôt rare.

LE BUZZER BEATER DE CHRIS JACKSON

Crédits photo : Bleacher Report

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Jay Swan (46 Articles)
Passionné de NBA depuis 1994 Twitter : @junkyardswan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s