Breaking News

[Happy Birthday] Paul Pierce, le Celtic des années 2000

Portrait

A l’occasion de ses 38 ans, nous vous proposons aujourd’hui de revenir sur la belle carrière de Paul Pierce sous les couleur des Celtics, son club de toujours. Après Robert Parish et JoJo White, The Truth est ainsi devenu le troisième joueur de l’histoire de Boston à avoir porté le maillot de franchise pendant au moins 10 ans, avant d’aller voir ailleurs. Portrait de ses belles années dans sa franchise de cœur…

Lors de ses années lycées, Paul Pierce était perçu comme un joueur moyen. Il avait des qualités athlétiques évidentes, mais il était jugé trop petit et pas assez fort physiquement, ce qui lui a valu d’être écarté de l’équipe universitaire comme recrue. Il évoluera pendant quatre années au Inglewood High School et en deviendra le meilleur joueur. En 1995, alors qu’il est encore au lycée, il sera appelé à participer au ESPN Field All-American slam dunk, compétition encore appelée McDonald’s All-American Team, qui est un grand concours de dunks rassemblant les meilleurs prospects lycéens du pays. Ses adversaires avaient pour nom, entre autres : Kevin Garnett, Stephon Marbury, Antawn Jamison et Vince Carter . Ce dernier le battra en finale.

Paul2En 1995, il entra à l’université du Kansas et jouera pendant trois ans pour les Jayhawks en NCAA. Sa première saison se soldera par un bilan de 29 victoires – 5 défaites. Il remporta le championnat de la Big 8 Conférence mais sera battu 56 à 55 par les Cyclones d’Iowa State en finale du tournoi de la conférence. Par la suite, les Jayhawks disputeront  le tournoi final 1996 de la NCAA, tournoi qui se termine en finale régionale, aussi nommée Elite Eight, face à l’Orange de Syracuse.

En 1996-1997, il forma avec deux joueurs sélectionnés lors de la draft 1997 Jacque Vaughn, Scott Pollard et le joueur de troisième année Raef LaFrentz une équipe qui figura, selon des spécialistes du basket-ball universitaire, comme l’une des meilleures équipes de l’histoire. Cette équipe, qui termina première au niveau national pour la première fois de l’histoire de l’école, ne concéda que deux défaites sur cette saison, face aux Tigers du Missouri mais surtout une défaite en demi-finale régionale du tournoi NCAA, Sweet Sixteen, face aux Wildcats de l’Arizona, futurs vainqueurs du championnat. Les Jayhawks remportèrent ainsi le titre de conférence et le tournoi de la conférence, Big 12 Tournament, dont Pierce fut désigné MVP.

En 1998, ils sont défaits au second tour par les Rams de Rhode Island du tournoi NCAA. Pierce est encore nommé MVP du tournoi de la conférence. Il figurera dans le premier cinq Consensus All-America.

Lors de la draft 1998, il est bizarrement boudé par la plus part des équipes NBA et alors qu’il était un fan des Lakers, il sera choisi en 10e position par les Boston Celtics. Il arriva dans une équipe qui n’a plus connu les playoffs depuis trois ans et n’a plus passé un premier tour de conférence depuis six ans avec une victoire au premier tour face à Indiana 3-0.

Paul4La première saison des Celtics avec Paul Pierce sera moyenne avec un bilan de 19-31 (saison tronquée par le lock-out). Cependant, sa première saison, sur un plan personnel, sera elle avec 16,5 pts, 6,4 rbs et 3,4 asts. À l’aube de sa troisième saison en NBA, il est poignardé à 11 reprises au visage, au cou et dans le dos à la sortie d’une boîte de nuit. Seule l’épaisseur de sa veste en cuir lui sauva la vie. Cela ne l’empêchera pas d’exploser et de finir la saison avec des moyennes de 25,3 pts, 6,4 rbs et 3,1 asts. À ce titre, il est sélectionné pour disputer le championnat du monde en 2002.

C’est seulement en 2001-2002 pour sa quatrième saison, qu’il permettra à Boston de disputer les playoffs grâce à un bilan de 49-33 et une 3e place à l’Est. Ils iront jusqu’en finale de conférence dans laquelle ils s’inclineront 2-4 face aux New Jersey Nets (aujourd’hui Brooklyn Nets, club ou il évolue depuis cette année). 2002 ce sera une bonne année pour lui car c’est aussi l’année de sa première sélection pour le All Star Game (10 sélections au total à l’heure actuelle). Il devra désormais assumer son rôle de franchise player au sein des Celtics.

Les trois années suivantes, les Celtics joueront les playoffs avec en 2004-2005 la venue de Doc Rivers. Mais les deux saisons qui suivent seront difficiles avec des bilans de 33-49 et 24-58. Cependant, Paul Pierce continua d’enchaîner les saisons à plus de 21 pts de moyenne, 6 rbs, 4 asts. Ces bonnes saisons qu’effectua Paul Pierce ont surement jouées un rôle dans la reconstruction des Celtics car lors de la saison 2007-2008, Danny Ainge, GM de Boston frappa un grand coup avec l’arrivée de Kevin Garnett et Ray Allen. Ils formeront avec Pierce le fameux Big Three.

Paul5Et dès la saison suivante, Boston remportera le titre NBA qui lui échappe depuis 1986 et une victoire en finale 4-2 face à Houston. En cette saison 2007-2008, Boston est passé d’une 15e et dernière place à l’Est avec un bilan de 24-58 à un bilan de 66-16 et une première place en Conférence. Leur parcours en playoffs n’en sera pas facile pour autant avec une victoire au premier tour 4-3 face aux Hawks d’Atlanta, une victoire 4-3 face aux Cleveland Cavaliers d’un certains LeBron James en demi-finale de Conférence et un Game 7 de légende où Pierce et James se rendront coup pour coup, marquant respectivement 41 et 45 pts ! En finale de conférence, les Celtics verront sur leur route se dresser les Detroit Pistons qu’ils effaceront par 4 victoires à 2 afin de retrouver en finale NBA leur rival historique, les Los Angeles Lakers ! Cette finale NBA, qui verra Paul Pierce être couronné MVP des finales, Boston remportèrent la série par 4 victoires à 2, avec notamment un Game 6 maîtrisé de la tête et des épaules.

C’est suite à cette finale que Paul Pierce se verra décerner par Shaquille O’Neal le surnom de « The Truth » : « My name is Shaquille O’Neal and Paul Pierce is the [expletive] truth. Quote me on that and don’t take nothing out. I knew he could play, but I didn’t know he could play like this. Paul Pierce is the truth. »

La suite malheureusement sera moins réjouissante. L’année suivante, alors que les Celtics sont à nouveau favoris pour le titre, ils verront leur parcours stoppé en demi-finale de conférence par les Orlando Magic 3-4 suite à la blessure au genou de Kevin Garnett. Cependant, ils atteindront à nouveau la finale NBA en 2009-2010, à nouveau face aux Lakers, alors qu’ils n’avaient fini qu’à la quatrième place à l’Est. Mais cette fois-ci les Lakers prendront  leur revanche et s’imposeront 3-4.

Depuis, Paul Pierce et le siens n’ont plus jamais atteint la finale NBA Malgré une saison 2011-2012 marquée par une nouvelle 4e place à l’est, les verts affrontèrent les Miami Heat de LeBron James et réalisèrent l’exploit de mener 3-2 avec le match suivant au TD Garden. Malheureusement, ils ne profiteront pas de cet avantage malgré un formidable public. Le plus regrettable sera pourtant le Game 7 à Miami dans lequel Boston aura mené à la première mi-temps  avant que leur adversaire ne recolle au score à la fin du 3e quart temps.

A la suite de cette saison, Ray Allen, libre, décida de rejoindre Miami et c’est le début de la fin d’une ère à Boston. La fin ne tardant pas, avec le départ du Celtic de toujours, Paul Pierce, et de son acolyte, Kevin Garnett dans un deal avec les Brooklyn Nets : Paul Pierce, Kevin Garnett et Jason Terry contre Gerald Wallace, Kris Humphries, Marshon Brooks et trois premiers tours de draft (2014, 2016 et 2018). Paul Pierce ne quittera pas les Celtics avec seulement un titre de champion et un titre de MVP des finales en 2008.

SES STATS NBA

  • Points : 24 021 soit 21,8 par match
  • Rebonds : 6 651 soit 6,0 par match
  • Passes : 4 305 soit 3,9 par match
  • Matchs : 1 102 dont 1 099 comme titulaire

SON PALMARÈS

  • Champion NBA en 2008.
  • NBA Finals MVP en 2008
  • Élu au sein de la All NBA Rookie First Team en 1999.
  • Élu au sein de la All-NBA Second Team  en 2009.
  • Élu au sein de la All-NBA Third Team en 2002, 2003 et 2008.
  • 10 sélections au NBA All-Star Game en 2005, 2002, 2003, 2004, 2006, 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012.
  • Vainqueur du Three-Point Shootout lors du NBA All-Star Week-End 2010 à Dallas.
  • Sélectionné au Rookie Challenge (match opposant les meilleurs joueurs de première année aux joueurs de deuxième année) en 2000.

LA CARRIÈRE DE PAUL PIERCE EN IMAGES

Crédits photos : Getty Images/SI

Retrouvez plus de Basket Retro sur





Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s