Breaking News

[Portrait] Shawnta Rogers, le meneur feu follet d’1m63

Portrait

La saison de Pro A a repris début octobre. Basket Rétro revient sur les joueurs marquants du championnat de France. En 2000, le club du Mans voit débarquer un meneur d’1m63 dans la Sarthe: Shawnta Rogers. Après avoir porté brillamment le maillot manceau, le joueur américain poursuivra sa carrière en France dans d’autres clubs de l’Hexagone (Asvel, Chalon, Hyères-Toulon et Rouen) dans lesquels son bilan sur le plan individuel est remarquable.

Né le 5 janvier 1976 à Baltimore, Shawnta Darnell Rogers finit son cursus universitaire à 22 ans qui aura duré 4 ans à la fac de George Washington (GW), surnommée les Colonials (1995-1999). Il achève chaque saison universitaire avec de parfaites lignes de statistiques au cours desquelles il a progressé au scoring :

  • Freshman (1995-1996) : 10,5 points ; 4,7 rebonds ; 6,5 passes et 2 interceptions
  • Sophomore (1996-1997) : 12,9 points ; 5,7 rebonds ; 4,4 passes et 2,8 interceptions
  • Junior (1997-1998) : 14,9 points ; 4,4 rebonds ; 4,8 passes et 2,4 interceptions
  • Senior (1998-1999) : 20,7 pts ; 4 rebonds ; 6,8 passes et 3,6 interceptions
Shawnta Rogers - George Washington University (c) gwsports.com

Shawnta Rogers – George Washington University (c) gwsports.com

En 1999, il est nommé joueur de l’année de la conférence Atlantic 10 (division dans laquelle évolue GW). Cette même année, il inscrit un tir à 3-points au buzzer face aux Musketters de Xavier qui permet à sa fac de gagner 77-74 (voir vidéo en fin d’article). Lors des trois premières saisons universitaires, il fait partie de l’équipe type défensive en fin de saison. Non drafté et malgré des contacts avec les Nets de New Jersey, celui qui a été formé au lycée de Lake Clifton poursuit son chemin à l’International Basketball League (IBL), première année d’existence de ce championnat, pour rejoindre le club des Baltimore Runners en 1999. Cette ligue ne durera que deux saisons (1999-2001). Et Rogers n’a effectué qu’une saison (1999-2000).

SES ANNÉES AU MANS (2000-2003/2006-2007)

Après cette saison IBL, sans avoir trouvé de club NBA, Rogers rejoint l’Europe et atterrit au club du Mans Sarthe Basket (MSB) en 2000 à 24 ans. C’est en France et dans la Sarthe qu’il va enflammer les parquets français. Il devient dès lors un des plus petits joueurs du championnat de France. Avant son arrivée, Jean-Louis Tornior, ex-meneur de l’AS Joeuf en 1975, était le plus petit joueur (1m65). Il termine sa première saison avec le MSB avec une belle ligne de stats : 15,3 pts ; 3,6 rebonds ; 7,4 passes en 30 matchs de saison régulière. Il devient le chouchou du public d’Antarès, salle dans laquelle évolue le MSB et portera le surnom de « Nuts » en raison de sa petite taille. Lors de celle-ci, en janvier 2001, il bat son record de passes avec 17 ballons offerts à ses coéquipiers face à l’Asvel le 6 janvier. Avec 22 victoires et 8 défaites, le MSB termine troisième du championnat et rencontre le sixième Nancy en quart de finale des playoffs. Les manceaux se qualifient en trois manches et rencontrent Pau en demi, une série que le MSB perd en deux matchs. Lors de ces playoffs, Rogers marque en moyenne 12 points, prend 3 rebonds et délivre 7,2 passes.

Shawnta Rogers - Le Mans Sarthe Basket (c) Blandine Lempérière - Le Mans.maville.com

Shawnta Rogers – Le Mans Sarthe Basket (c) Blandine Lempérière – Le Mans.maville.com

Pour sa deuxième saison (2001-2002) en France, un soir de décembre 2001, il illumine la rencontre du Mans face à Gravelines en plantant 38 points dont un joli 17/17 aux lancers et 41 d’évaluation. Il termine sa deuxième saison dans la lignée de la première avec de très bonnes moyennes statistiques en 30 matchs: 15,6 pts ; 3,7 rebonds et 6,6 passes. Avec 18 victoires et 12 défaites, le Mans se hisse en playoffs mais se fait éliminer en quart par l’Asvel en trois manches. En post-season, Rogers finit avec 15 points, 2,3 rebonds et  5,3 passes.

Lors de sa troisième saison (2002-2003), Rogers ne faiblit pas et reste régulier en Pro A. Le Mans effectue une meilleure saison régulière qu’en 2002-2003. Le meneur américain score en moyenne 16,2 points ; prend 2,7 rebonds et donne 7,2 passes. Il est auteur de plusieurs bons matchs en championnat cette saison :

  • Le 3 novembre 2002, il réalise un double-double avec 14 points et 11 passes (son record cette saison) lors de la victoire du MSB face à Villeurbanne (86-71).
  • Le 30 novembre 2002, il réalise son record de tirs à 2-points marqués dans une rencontre avec 7 shoots réussis dans cet exercice. C’était face à Dijon lors d’une défaite du Mans (88-81), match au cours duquel il réalise un beau double-double avec 22 points et 10 passes.
  • Le 29 mars 2003, il réussit 11 lancers sur 12 tentés, son record de la saison face à Nancy lors du succès du MSB 93-84. Rogers marque 19 points et offre 7 passes + 2 interceptions.
  • Il score 28 points (dont 6/9 à 2-pts) le 14 décembre 2002 face à Cholet lors de la victoire du MSB 94-86 et ajoute 9 passes et 4 rebonds
  • Le 12 avril 2003, il réalise son record de rebonds avec 5 prises face à Limoges, match lors duquel il inscrit 23 points, donne 6 passes et vole 3 ballons. Mais les Limougeauds battent de trois points le MSB (78-75)
  • Le 19 avril 2003, il réalise son record d’interceptions (5) face à Cholet, match lors duquel il marque 19 points, prend 4 rebonds et délivre 5 passes. Victoire du Mans sur les Choletais 96-80.
  • Le 26 avril 2003, il plante 8 paniers à 3-pts, son record cette saison-là face au PSG. Mais Le Mans s’incline 94-90.
  • Le 17 mai 2003, il réalise sa meilleure évaluation : 34. C’est lors d’un match face à Strasbourg gagné aisément par le MSB (110-81). Rogers termine le match avec un double-double (26 points à 9/16 aux tirs dont 4/5 à 3-pts, 10 passes + 3 rebonds et 2 interceptions)
  • 11 matchs entre 10 et 19 points
  • 8 matchs entre 20 et 29 points
  • 7 matchs à plus de 10 passes

Ses stats 2002-2003 avec le Mans en détails sur fiba.com

Avec 21 succès et 9 revers, le MSB finit troisième de Pro A et croise Nancy, sixième, en playoffs en quart à nouveau. Le MSB bat les Lorrains en deux manches et croise la route une fois de plus de l’Asvel. Mais le Mans est éliminé en demi par Villeurbanne en trois manches. Rogers, lors du Game 1 a été éblouissant avec 28 points à 9/22 et 3 passes, malgré la défaite de son équipe 84-77. Avec ses bonnes perfs avec le Mans, Rogers participera au All-Star Game en 2000 à la salle Jean Bunoz à Antibes (12 points à 4/10 aux tirs dont 3/6 à 3-pts, 4 rebonds et 4 passes en 24 minutes). Retenu en 2001 à nouveau pour ce All Star-Game, il n’y participera pas en raison d’un deuil familial.

Dans un reportage dans l’émission Stade 2 en 2001, Shawnta Rogers parlait de son gabarit atypique dans le basket et que cela ne l’empêchait pas d’atteindre ses objectifs : « Quand les joueurs petits me disent qu’ils ne réussissent jamais, je leur dis qu’il ne faut pas croire ce genre de chose. C’est toi et toi seul qui connaît tes possibilités. Alors quand on te dit tu n’y arriveras jamais, gardes la tête haute, et bats toi pour ton rêve ».

« Il a un engagement de tous les instants. On a l’impression qu’il a toujours envie d’avoir un impact sur le jeu. Il est jamais à coté. Il est toujours dans toutes les phases du jeu », dit de lui Vincent Collet, 38 ans, coach du MSB à l’époque dans ce même reportage.

En début d’année 2007, Rogers revient au Mans. En raison d’une déchirure à la cuisse droite, il ne réalise plus les mêmes stats par rapport à ses trois premières années mancelles. Il ne joue alors que 3 matchs avec des moyennes de 7 points, 3,3 rebonds, et 2,7 passes. A l’occasion des 20 ans du club, Le Mans lui rend hommage lors des fêtes de fin d’année en décembre 2013. Présent au Mans, ce soir-là, son maillot floqué du numéro 11 qu’il portait a été retiré au même titre que d’anciennes gloires du MSB : JD Jackson, Keith Jennings.

Shawnta Rogers de retour à Antares (c) Dominique Breugnot - Ouest France

Shawnta Rogers de retour à Antares (c) Dominique Breugnot – Ouest France

SES AUTRES AVENTURES EN PRO A

Après ses trois premières saisons au Mans entre 2000 et 2003, « Nuts » rejoint une autre équipe française, l’Asvel en 2003-2004. Avec Villeurbanne, aux côtés de Makan Dioumassi, Karim Souchu, il joue 16 matchs de saison régulière avec des moyennes de 13,8 pts ; 4,1 rebonds et 5,6 passes.

  • Il finit 10 matchs entre 10 et 19 points
  • Il finit trois matchs entre 20 et 29 points : 23 points à 6/14 aux tirs, + 7 rebonds et 7 passes face à Strasbourg le 04 octobre 2003 (défaite 94-91). 21 points à 5/10 aux tirs + 4 rebonds et 5 passes face à Nancy le 1er novembre 2003 (victoire 75-70). 20 points à 8/14 aux tirs + 6 rebonds, 2 passes et 3 interceptions le 16 novembre 2003 (défaite 76-72)
  • Il réalise un double-double le 10 octobre 2003 avec 12 points et 11 passes + 5 rebonds (son record de la saison) lors d’une victoire 82-72 de l’Asvel face à Vichy.
  • Il réalise son record d’interceptions le 26 octobre 2003 avec 5 ballons volés lors d’un match face à ses anciens coéquipiers du Mans lors d’une défaite de l’Asvel (77-82). Rogers marquera aussi 14 points, prend 7 rebonds et donne 5 passes.

Avec 14 victoires et 20 défaites, l’Asvel finit 11ème du championnat et ne se qualifie pas pour les playoffs. Ses stats en détail avec l’Asvel sur fiba.com

Ensuite, Rogers, après avoir découvert d’autres championnats européens (Cantu en Italie en 2004-2005 ; Castelletto Ticino en Italie en 2005-2006 ; Mons en Belgique en 2006-2007), revient à nouveau en France à Chalon pour jouer 11 matchs de Pro A entre septembre et décembre 2007 puis il repart en Italie à Montecatini en février 2008. Sur ces 11 matchs de saison régulière, le petit meneur réalise son meilleur match avec le club bourguignon avec 22 points et 7 passes le 10 novembre lors d’une défaite 92-82 face à Strasbourg. Ses stats avec Chalon en 11 matchs : 7,4 pts ;  2,4 rebonds et 5,3 passes. Ses stats avec Chalon sur fiba.com

Entre fin janvier et mai 2009, Rogers participe à la deuxième partie de saison de Hyeres-Toulon en tant que pigiste médical pour remplacer Vincent Masingue. En 13 matchs, il réalise des moyennes de 15,5 points ; 3,3 rebonds et 6,4 passes. Sur 4 rencontres, il score entre 20 et 29 points :

  • 25 points à 10/18 dont 5/9 à 2-pts, 4 rebonds, 3 passes et 2 interceptions lors d’une défaite 81-79 face à Roanne le 7 février 2009
  • 20 points dont 5/8 à 3-pts, 5 rebonds, 9 passes lors d’une défaite 85-93 face à Rouen le 7 mars 2009
  • 29 points dont 6/11 à 3-pts, 2 rebonds, 4 passes et 4 interceptions lors d’une défaite 98-103 face à l’Asvel le 25 avril 2009
  • 25 points dont 7/11 à 3-pts, 7 rebonds, 3 passes et 3 interceptions lors d’une victoire 95-94 face à Pau le 9 mai 2009

Il réalise un double-double le 28 février 2009 contre son ancien club du Mans le 28 février 2009 lors d’une défaite 78-73 : 16 points dont 4/7 à 3-pts et 10 passes. Sur 6 matchs avec Hyères, il score entre 10 et 19 points. Cette saison-là, le club du Var finit la saison avec 13 victoires et 17 défaites finissant à la 11ème place du championnat. Ses stats en détail avec Hyères Toulon sur fiba.com

Shawnta Rogers - Hyères-Toulon (c) lequipe.fr

Shawnta Rogers – Hyères-Toulon (c) lequipe.fr

Il fait un détour ensuite par Rouen en janvier-mai 2010 en remplacement de Kevin Houston. En 18 matchs, il réalise des moyennes de 12,4 points ; 3,9 rebonds et 6,8 passes. Sur ces 18 rencontres, il en termine 10 entre 10 et 19 points.  Avec Rouen, Rogers était éblouissant lors d’un match de Pro A en finissant face à l’Asvel la rencontre avec 29 points dont 10/10 aux lancers-francs, 7/11 aux tirs dont 5/6 à 3-pts. Victoire de Rouen 87-80 le 10 avril 2010. Il finit deux autres matchs de championnat à 20 points et plus :

  • 22 points dont 4/6 à 3 pts, 10/15 aux lancers-francs et 12 passes le 31 janvier 2010 lors d’une victoire face à Dijon (91-78) pour 33 d’évaluation.
  • 20 points dont 6/11 à 3-pts, 7 passes et 3 interceptions le 13 février 2010 lors d’une défaite face à Strasbourg (106-79)

Avec 7 défaites et 23 victoires, Rogers ne peut empêcher Rouen de descendre en Pro B. Le club normand finit dernier du championnat de Pro A. Les stats en détail de « Nut » avec Rouen sur fiba.com

David Dubosc, assistant coach de Rouen Metro Basket, expliquait quels étaient les joueurs qui l’ont impressionné dans le championnat, dans une interview accordé sur le site officiel rouennais en février 2011 : « En tant que joueur, c’était un meneur de jeu qui s’appelait Keith Jennings, qui jouait au Mans (en 1998-1999, élu meilleur joueur de championnat de France), un petit meneur d’1m70, toujours gentil et agréable dans la vie et un joueur hors norme. En tant que coach, l’an dernier, la deuxième partie de saison a été très surprenante et quand tu vois devant toi Shawnta Rogers, qu’il fait 1m60, tu te dis comment il peut jouer au basket et ça t’impressionne toujours. Donc je dirais ces deux joueurs là, Jennings par la beauté de son jeu et Rogers par son charisme qui est vraiment très impressionnant ».

Shawnta Rogers - Rouen (c) paris-normandie.fr

Shawnta Rogers – Rouen (c) paris-normandie.fr

ROGERS EN COUPE D’EUROPE AVEC LES CLUBS FRANÇAIS

En 2000-2001, Rogers joue ses premiers matchs de Coupe d’Europe avec le MSB, la Coupe Korac. Au match aller d’un tour préliminaire pour se qualifier pour les phases de groupes, Rogers rend une belle feuille de stats : 13 points, 5 rebonds, 8 passes, et 5 interceptions face à Madeira Funchal (victoire 104-74) le 17 octobre 2000. Le MSB se qualifie en battant une nouvelle fois le club portugais largement sur le score de 110 à 88. Le MSB se qualifie pour la phase de poules (8 groupes de 4 sont formés). Dans le Groupe H, ils sont opposés à Strasbourg, les Belges de Athlon Ieper et des Espagnols de Malaga. Rogers brillera lors de cette phase :

  • 19 points, 7 rebonds, 8 passes, 6 interceptions face à Strasbourg (victoire 74-73) le 15 novembre 2000
  • 13 points, 4 rebonds, 7 passes, 2 interceptions face à Athlon Ieper (défaite 81-87) le 13 décembre 2000
  • 18 points, 3 rebonds, 4 passes, face à Strasbourg (défaite 84-81) le 13 décembre 2000
  • 17 points à 8/9 aux tirs, face à Malaga (défaite 86-112) le 10 janvier 2001
  • 14 points, 4 passes, 2 interceptions face à Athlon Ieper (victoire 94-81) le 17 janvier 2001

Le MSB éliminé de la phase de poules, Rogers finit le tournoi avec des stats moyennes de 13 points ; 3,4 rebonds ; 5,8 passes et 2,3 interceptions.

En 2001-2002, le Mans joue la Coupe Saporta (4 poules de 6 groupes). Le Mans doit terminer dans les 4 premiers pour aller en huitièmes de finale. En 9 matchs, « Nuts » signe des moyennes de 11,6 points ; 3 rebonds et 4,8 passes et 1,7 interceptions. Il réalise quelques matchs notables :

  • 13 points et 9 passes contre Hapoel Jerusalem (victoire 89-82) le 31 octobre 2001
  • 14 points à 6/10 aux shoots et 6 rebonds contre Estudiantes Madrid (défaite 108-81) le 6 novembre 2001
  • 19 points à 8/12 aux tirs dont 3/5 à 3-pts, 5 rebonds, 9 passes et 4 interceptions contre Darussafaka Dernegi Istanbul (défaite 108-83) le 4 décembre 2001
  • 11 points, 4 passes, contre Sienne (défaite 94-46) le 11 décembre 2001
  • 20 points, 3 rebonds et 7 passes contre Estudiantes Madrid (défaite 86-96) le 8 janvier 2002

Placé dans le Groupe B, le MSB terminera la phase de poule à la cinquième place avec 4 victoires et 6 défaites dont une sans avoir jouer pour avoir refusé de se déplacer à Israël et jouer contre l’Hapoel pour des raisons de sécurité. Elle est éliminée de la compétition.

Lors de son passage à l’Asvel, Rogers découvre l’Euroligue. Villeurbanne est placé dans un groupe de 8 en phases de poules mais sera éliminé en finissant dernier avec 2 victoires et 12 défaites. En 7 matchs joués, Rogers affiche des moyennes de 10,9 points, 3 rebonds et 4 passes.

  • Pour son premier match dans cette prestigieuse Coupe d’Europe face à l’Alba Berlin, Rogers score 26 points (5/10 à 2-pts et 4/8 à 3-pts), 4 rebonds et 4 passes. Les Villeurbannais remportent ce match sur le score de 91 à 89.
  • Il marquera 13 points face à Benetton Trevise lors de la défaite 80-59 le 26 novembre 2003.
  • Contre Valence il score 14 points, prend 6 rebonds et offre 8 passes lors de la victoire 86-66 face au Pamesa Valencia le 4 décembre 2003 à l’Astroballe
  • Contre Olympiakos, il marque 10 points, prend 3 rebonds et donne 4 passes lors d’une défaite 77-92 face à Olympiakos à l’Astroballe
Shawnta Rogers (c) Imago

Shawnta Rogers (c) Imago

Avec Chalon, il participe à la Coupe Uleb. Face à la formation serbe du KK FMP le 13 novembre 2007, il score notamment 35 points dont 5/9 à 3-pts, prend 4 rebonds, offre 4 passes et intercepte 2 ballons en 37 minutes. Victoire de l’Elan Chalon ce soir-là à domicile au Colisée, 96-79. Il réalisera d’autres matchs corrects dans cette compétition :

  • 11 points, 3 passes, 2 interceptions face au club allemand de Koln le 6 novembre 2007 (défaite 94-84)
  • 11 points, 4 rebonds, 4 passes et 2 interceptions le 20 novembre 2007 face au club portugais d’Ovarense (victoire 99-86)
  • 12 points, 2 rebonds et 4 passes face au KK FMP le 18 décembre 2007 à l’extérieur en Serbie (victoire 72-60)

Placé dans un groupe de six, Chalon se qualifie en tant que meilleur quatrième pour les 16ème de finale mais se fait éliminer face à Girona, un club espagnol sur le score cumulé des deux matchs (victoire 93-85 et défaite 78-57).

En rentrant sur le terrain, reconnaissable par son bandeau, Rogers a montré son talent dans ce championnat de France, finissant souvent meilleur marqueur de son équipe. Avec de très belles lignes de statistiques réalisés au sein des clubs français par lesquels il est passé, « Nut » a su faire briller ses coéquipiers avec ses passes décisives et ses actions de grandes classes. Capable d’accélérations, de gros cartons en attaque, virevoltant, sa carrière prend fin à l’issue de la saison avec Rouen en 2010, année où il est âgé de 34 ans.

SHAWNTA ROGERS AU MSB EN IMAGES

Image Une : (c) Blandine Lempérière

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (425 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

2 Comments on [Portrait] Shawnta Rogers, le meneur feu follet d’1m63

  1. Super gars, rencontré quelques fois toujours dispo et quel plaisir c’était en match, merci!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s