Breaking News

[Pro A] Marc Salyers, le dominant intérieur passé par la Chorale de Roanne

France

Marc Salyers avec Roanne en 2008 face au Havre (c) lequipe.fr

La saison de Pro A a repris début octobre. Basket Rétro revient sur les joueurs marquants du championnat de France. Dans les années 2000, on découvre un ailier américain de 2m03 qui a laissé une belle empreinte notamment pour les supporters de la Chorale de Roanne: Marc Salyers. Avec ce club, l’intérieur, passé aussi par Pau-Orthez et le Mans, a gagné le championnat de France en 2007. Détails.

18 ans après sa naissance le 28 février 1979 à Chicago, Marc Salyers rejoint la fac de Samford Bulldogs en Alabama. De 1997 à 2001, il répète ses gammes et apprend les fondamentaux au basket. A chacune de ses saisons universitaires, il se montre très appliqué et très impliqué pendant les matchs comme le démontrent ses stats :

  • Freshman : 1997-1998 – 6,1 pts ; 3,2 rbds, 0,7 passe en 27 matchs
  • Sophomore : 1998-1999 – 13,4 pts ; 5,4 rbds, 3,1 passes en 30 matchs
  • Junior : 1999-2000 – 16,8 pts ; 7,3 rbds, 3,2 passes en 32 matchs
  • Senior : 2000-2001 – 17,2 pts ; 6,2 rbds, 2,9 passes en 29 matchs
Marc Salyers à Samford University Craig Ruttle - Cincinnati Enquirer

Marc Salyers à Samford University Craig Ruttle – Cincinnati Enquirer

Malgré ses bonnes moyennes, la NBA ne se précipite pas sur lui pour l’intégrer dans un roster. Ses quatre années de formation aux Etats-Unis vont le servir lorsqu’il débarque en Europe, un continent qu’il découvre tout au long de sa carrière. En 2001, il jouera pendant deux ans en Italie à Cimberlo Novara où. Ses moyennes de points sont excellentes : 17,9 en 2001-2002 et 19,4 en 2002-2003. Après la découverte du championnat Italien, il rejoint celui de Turquie en 2003-2004 : le Oyak Bursa. Avec la formation turque, il score en moyenne 25,4 points.

DÉBUT EN PRO A AVEC PAU-ORTHEZ

Il ne finira pas la saison avec le club turque et rejoint en cours de saison Pau-Orthez en avril pour palier l’absence de Jerry Sasser. C’est donc sa toute première expérience en France à 25 ans. Au sein de l’équipe paloise, il côtoie les grands joueurs : Cyril Julian, Frédéric Fauthoux, Dragan Lukovski, Florent Pietrus, Laurent Foirest. Salyers joue son premier match de Pro A de sa carrière le 11 avril 2004 face au Mans, rencontre au cours de laquelle il score 12 points, prend 5 rebonds et offre 5 passes. Mais les Palois s’inclinent ce soir-là, 89-85. Il réalise trois autres matchs à 10 points et plus sur les 9 rencontres qu’il a joués :

  • 14 points, 4 rebonds et 4 interceptions face à Nancy le 14 avril 2004 lors d’une victoire 102-73
  • 12 points, 2 rebonds face au Havre le 30 avril 2004 lors d’une défaite 83-81
  • 18 points, 5 rebonds, 2 passes face à Hyères-Toulon le 8 mai 2004 lors d’une victoire 78-59

Ses moyennes pour son premier passage dans un club français sont de 10,3 points ; 3,8 rebonds en 25 minutes et 9 rencontres. Pau-Orthez remporte le championnat en 2004 face à Gravelines. Salyers quitte l’équipe paloise sur un titre et retourne en Turquie à Fenerbahce lors de la saison 2004-2005. Il revient en France à Gravelines au début de la saison 2005 mais au bout de 3 matchs (4,3 pts et 3,7 rebonds), il refait ses valises et se rend en Corée au Pusan Magic Wings. Son passage en Asie sera de courte durée et  Salyers fait à nouveau un détour au cours de l’année 2006 en Italie au Montecatini. En 18 matchs, il inscrit 16,2 points et prend 6,7 rebonds par rencontre.

BRILLANCE A ROANNE

La saison suivante, il revient dans le championnat de France. Et c’est Roanne, coaché par Jean-Denys Choulet, qui réussit à l’attirer pour apporter de la densité dans son secteur intérieur. Salyers signe un contrat de 3 ans avec la Chorale qui va émerveiller la Halle André Vacheresse, là où évolue ce club. En 2006-2007, avec le trio de feu qu’il forme avec Dewarick Spencer et Aaron Harper, il réalise 14 matchs entre 20 et 29 points et 8 double-double en 34 matchs de championnat :

  • 9ème journée – face à Paris (victoire 94-79) : 26 points à 11/15 aux tirs, 10 rebonds
  • 11ème journée – face à Besançon (victoire 93-88) : 18 points à 8/15 aux tirs, 12 rebonds
  • 15ème journée – face à Chalon (victoire 85-83) : 27 points à 9/17 aux tirs dont 3/6 à 3-pts, 13 rebonds
  • 16ème journée – face au Havre (victoire 72-69) : 19 points à 7/14 aux tirs dont 2/4 à 3-pts, 10 rebonds
  • 17ème journée – face à Clermont (victoire 74-68) : 24 points à 7/13 aux tirs dont 3/5 à 3-pts, 14 rebonds
  • 19ème journée – face à Bourg-en-Bresse (victoire 87-76) : 34 points à 12/21 aux tirs dont 3/3 à 3-pts, 13 rebonds
  • 26ème journée – face à Pau (victoire 92-91) : 30 points à 9/16 aux tirs, 13 rebonds
  • 27ème journée – face à Besançon (défaite 89-74) : 15 points, 14 rebonds
  • 32ème journée – face au Havre (victoire 96-86) : 23 points, 14 rebonds
Marc Salyers au dunk avec Roanne (c) galeri.uludagsozluk.com

Marc Salyers au dunk avec Roanne (c) galeri.uludagsozluk.com

Son record de passes est de 6 lors de la 8ème journée face au Mans, match remporté 93-76 au cours duquel Salyers marque aussi 15 points et prend 7 rebonds. A la fin de la saison régulière, il finit deuxième au classement du MVP étranger de Pro A avec 19,1 points ; 8 rebonds et 2,3 passes. C’est son coéquipier de l’époque Dewarick Spencer qui a obtenu cette distinction personnelle (20,3 pts ; 5,9 passes et 3,6 passes). Avec 24 victoires et 10 défaites, Roanne finit deuxième du championnat et croise la route de Cholet, septième, en quart de finale des playoffs.

La Chorale élimine les Choletais en deux manches (68-60 et 74-60). En demi-finale, Roanne parvient à se débarrasser en trois manches de Chalon (victoire 76-66 au Game 1, défaite 87-82 au Game 2, victoire 89-80 au Game 3 avec 15 points et 8 rebonds de Salyers). En finale, Roanne affronte Nancy, leader du championnat. Et les Roannais prennent le dessus sur les joueurs lorrains en remportant le match 81-74 avec un Salyers qui a délivré sa meilleure prestation dans ses phases finales : 27 points à 10/20 aux shoots dont 4/8 à 3-pts et 8 rebonds. L’ailier américain est élu MVP de la finale et permet, avec sa performance, à Roanne de soulever son deuxième trophée de champion de France après celui acquis en 1959. Entre-temps, Roanne a remporté la Semaine des As avec un Salyers, élu MVP de ce tournoi. Lors du All-Star Game 2006, il finit meilleur marqueur de la sélection étrangère avec 20 points, 5 rebonds et 3 passes. La première saison de Salyers sous le maillot de Roanne est fortement réussie.  Ses stats en détails lors de la saison 2006-2007 : lnb.fr

Roanne et Marc Salyers, champion de France 2007 (c) lnb.fr

Roanne et Marc Salyers, champion de France 2007 (c) lnb.fr

En 2007-2008, Salyers continue sur sa lancée avec 3 matchs de championnat à 30 points et plus :

  • 6ème journée – face à Dijon (victoire 91-78) : 31 points, 4 rebonds et 7 passes
  • 10ème journée – face à l’Asvel (défaite 80-95) : 31 points à 11/22 aux tirs dont 4/6 à 3-pts, 4 rebonds
  • 21ème journée – face au Havre (victoire 97-92) : 31 points à 12/19 aux tirs dont 7/10 à 3-pts, 8 rebonds et 4 passes

Et 4 de championnat avec un double-double :

  • 4ème journée – face à Hyères-Toulon (victoire 88-86) : 27 points, 10 rebonds
  • 14ème journée – face à Paris (victoire 86-79) : 10 points, 10 rebonds et 7 passes
  • 19ème journée – face à Gravelines (victoire 82-72) : 18 points, 11 rebonds et 4 passes
  • 26ème journée – face à Nancy (victoire 81-74) : 22 points, 12 rebonds et 4 passes

Sur 29 matchs de championnat, il en termine 10 entre 20 et 29 points. Toutes compétitions confondues (championnat, semaine des As, playoffs), ses statistiques de moyennes à la fin de la saison régulière sont de 19,7 points ; 6,8 rebonds et 2,8 passes. Salyers joue son deuxième All-Star Game mais sera moins étincelant que lors de sa première sélection avec seulement 2 points et 4 rebonds en 21 minutes. Avec 20 victoires et 10 défaites, Roanne termine quatrième du championnat en 2007-2008 et rencontre Le Havre en quart de finale des playoffs. Au match aller face aux Havrais, Salyers rend une jolie copie avec 27 points à 10/15 aux tirs, 6 rebonds. Roanne remporte la première manche 94-72. Ecrasé de 30 points au match retour (100-70), Roanne étrille à son tour le Havre sur un score presque identique lors de la belle : 101-69, rencontre au cours de laquelle Salyers finit avec 16 points et 7 rebonds.

Roanne croise ensuite le Mans en demi-finale. Malgré un énorme match aller de Salyers (30 points à 12/25 aux tirs et 6 rebonds), Roanne perd cette rencontre sur le score de 82-67. Roanne égalise à une manche partout grâce à sa victoire au retour 73-60. Elle se qualifie pour la finale en remportant la belle 71-57 grâce à Salyers qui frôle le double-double (20 points, 9 rebonds). Malheureusement, la finale est à sens unique. Nancy écrabouille Roanne 84-53 et prend sa revanche sur la finale de 2007. Salyers finit le dernier match de la saison avec 13 points et 7 rebonds. Ses stats en détail lors de la saison 2007-2008 : lnb.fr

Marc Salyers - Roanne / Le Mans - 18.11.2007 - Pro A (c) galeri. uludagsozluk.com

Marc Salyers – Roanne / Le Mans – 18.11.2007 – Pro A (c) galeri. uludagsozluk.com

Son maillot floqué du numéro 15 a été par la suite accroché au plafond d’André-Vacheresse. Lors du déplacement du Mans en octobre 2009 dans cette salle roannaise, Salyers, nouveau joueur du MSB, était ravi de cette hommage rendu par son ancien club :  » Le fait que le numéro 15 ne soit plus porté à l’avenir à Roanne est vraiment un très gros honneur pour moi. J’en suis très fier car cela récompense beaucoup de travail ». (source : ouest-france.fr)

Salyers revenait à nouveau dans son ancien club sous le maillot du Havre le 23 novembre 2013 à la Halle André Vacheresse. Défait 82-72 par Roanne, auteur de 27 points et 10 rebonds, Salyers expliquait en conférence de presse qu’il avait apprécié son passage à la Chorale durant deux saisons : « Tout d’abord, j’aimerais parler des fans de Roanne : j’aime Roanne, j’aime les gens d’ici. Roanne occupe une place très importante dans ma carrière. C’est très spécial, je peux dire que c’est mon équipe, c’est comme ma famille. C’était très agréable de revenir ici, de revoir ces gens, ces gens bien ». (source : bebasket.fr)

NOUVELLE RECRUE DU MANS

Après deux années bien rempli à Roanne, Salyers n’honorera pas sa troisième année de contrat avec le club de Rhone-Alpes. Il quitte la France pour aller jouer une saison en Ukraine à Mariupol. Puis il revient dans l’Hexagone dans la Sarthe pour jouer au Mans et retrouver son ancien coéquipier de Roanne, Dewarick Spencer. Avec le MSB, il termine sur 6 matchs de championnat sur les 30 joués entre 20 et 29 points :

  • 9ème journée – face à Villeurbanne (victoire 80-68) : 23 points à 8/12 aux tirs dont 4/7 à 3-pts, 2 rebonds
  • 15ème journée – face à Dijon (victoire 84-81) : 27 points à 10/18 aux tirs, 9 rebonds et 4 passes
  • 22ème journée – face à Poitiers (défaite 81-71) : 20 points à 9/18 aux tirs, 7 rebonds
  • 24ème journée – face au Havre (victoire 85-84) : 24 points à 7/14, 8 rebonds
  • 26ème journée – face à Hyères-Toulon (victoire 88-78) : 26 points à 10/18 aux tirs, 6 rebonds et 5 passes
  • 29ème journée – face à Dijon (victoire 106-57) : 21 points à 7/11 aux tirs, 8 rebonds et 3 passes

En 30 matchs, Salyers finit avec des moyennes de 11,7 points ; 4,5 rebonds et 2,8 passes. Le Mans finit cette saison second du championnat avec 22 victoires et 8 défaites et affronte Paris-Levallois en quart de finale des playoffs. Les Manceaux battent les Parisiens en deux manches (76-62 ; 80-70). En demi-finale, Le Mans élimine Roanne en trois manches. Lors du match 1 de cette demi, Salyers réalise son meilleur match de post-season avec 19 points à 7/13 aux tirs, 3 rebonds et 3 passes. Le Mans se hisse en finale face à Cholet. Salyers aurait pu décrocher son troisième titre de Pro A mais le club du Maine-et-Loire écarte Le Mans en finale sur le score de 81-65.

A la fin de la saison, Salyers se baladera de championnat en championnat : Biella en Italie (2010-2011) ; BC Soukohmi en Georgie et Beyrouth au Liban au cours de l’année 2011 ; Trabzonspor en Turquie (2011-2012) ; Mouttahed Tripoli au Liban (2012-2013). Il débarque à nouveau en France au Havre en octobre 2013 en tant que pigiste médical. Présent normalement jusqu’en décembre 2013, il quitte le club normand après seulement trois rencontres. L’entraîneur de l’époque Eric Bartecheky indiquait que l’Américain était trop fort et trop bon pour un pigiste. Chacun a fait son opinion sur ce passage éclair de Salyers. Il rebondira en Pro B à Orchies où il arrive à la fin de l’année 2013. En 18 rencontres avec le club nordiste, il réalise des moyennes de 12,8 pts ; 5,2 rebonds.

Marc Salyers avec Le Mans (c) lequipe.fr

Marc Salyers avec Le Mans (c) lequipe.fr

UN SALYERS RECORD EN EUROLIGUE

Suite à son titre de champion de France en 2007, Marc Salyers découvre pour la première fois l’Euroligue. Roanne est placé dans le Groupe C (une poule de huit équipes). Sur les 14 rencontres de groupe, Salyers a réalisé le meilleur match de sa carrière sur le plan européen. Face à son ancien club de Fenerbahce, à domicile à la Maison des Sports, le 14 novembre 2007, Salyers inscrit 40 points à 9/11 à 2-pts et 6/13 à 3-pts, et 6 rebonds. Mais Roanne ce soir-là s’incline 97-90. Quant aux autres rencontres d’Euroligue, Salyers réalise un énorme double-double le 2 janvier 2008 toujours à domicile face au FC Barcelone : 30 points à 8/17 à 2-pts ; 4/8 à 3-pts et 11 rebonds. Il finit 6 rencontres d’Euroligue entre 20 et 29 points :

  • 31 octobre 2007 face au Partizan Belgrade (défaite 88-87) : 20 points à 7/15 à 2-pts ; 9 rebonds
  • 8 novembre 2007 face au FC Barcelone (défaite 82-76) : 21 points à 7/11 à 2-pts ; 9 rebonds
  • 5 décembre 2007 face au Lottomatica Roma (victoire 104-85) : 24 points à 4/7 à 2-pts et 3/6 à 3-pts ; 3 rebonds et 4 passes
  • 12 décembre 2007 face à Brose Baskets (victoire 84-81) : 28 points dont 6/7 à 3-pts ; 7 rebonds
  • 9 janvier 2008 face à Fenerbahce (défaite 81-68) : 20 points ; 5 rebonds
  • 17 janvier 2008 face à Panathinaikos (défaite 102-78) : 27 points à 11/16 à 2-pts ; 4 rebonds

Avec 4 victoires et 10 défaites, Roanne ne se qualifie pas pour le Top 16 et est éliminé de l’Euroligue. Salyers aura été incontestablement le leader d’attaque de son équipe lors de cette campagne européenne et a été monstrueux au niveau des statistiques lors de cette phase de groupes : 21,8 points et 6,6 rebonds en près de 34 minutes de jeu. Il reçoit le titre de meilleur marqueur de l’Euroligue : le trophée Alphonso Ford. Le détail de ses stats en Euroligue lors de la saison 2007-2008 : www.euroleague.net

Lorsque le Mans le recrute en 2009-2010, Salyers joue l’Eurocoupe avec le MSB. Placé dans le Groupe B avec trois autres équipes, l’intérieur américain brille pour son équipe réalisant 4 matchs sur 6 à 10 points et plus dont 19 unités le 15 décembre 2009 lors d’une défaite 88-76 face aux Serbes de Hemofarm à l’extérieur. Il prendra aussi 3 rebonds. Une semaine auparavant, le 8 décembre, Salyers, face à cette même formation serbe, fait encore mieux en inscrivant 22 points et en gobant 7 rebonds + 3 passes. Ce soir-là, le MSB gagne 92-90. Avec 3 victoires et 3 défaites dans cette phase de poules, le Mans se qualifie parmi les 16 meilleures équipes (le Last 16) restant en lice. Celles-ci sont réparties dans 4 poules de 4. Dans cette nouvelle phase, Salyers réalise deux matchs à 10 points et plus :

  • 14 points, 7 rebonds face à Aris Salonique le 2 février 2010 lors d’une victoire 72-71
  • 15 points, 2 rebonds face à Alba Berlin le 3 mars 2010 lors de la défaite 83-71

Il conclut son meilleur match d’Eurocoupe le 9 mars 2010 à Antares face à Aris Salonique avec 25 points à 6/9 à 2-pts ; 3/7 à 3-pts et 8 rebonds. Le MSB s’était imposé 79-75. Avec 2 victoires et 4 défaites, le Mans termine dernier de son groupe et ne qualifie pas pour les quarts de finale.

Agé aujourd’hui de 36 ans, Marc Salyers a montré qu’il était une véritable machine à scorer en Pro A ou en Coupe d’Europe. Capable de marquer à mi-distance, derrière l’arc, l’intérieur a été un véritable poison pour les défenses adverses. Il est actuellement assistant coach au sein de la fac où il a été forme : Samford University

MARC SALYERS EN FINALE DE PRO A EN 2007

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (430 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s