Breaking News

Les 26 points de moyenne d’Amare Stoudemire avec les Suns (2004-2005)

Les plus belles perfs

Amare Stoudemire - Phoenix Suns (c) Zalubowski - AP

Il fête en ce 16 novembre son 33ème anniversaire. L’ancien ailier-fort des Phoenix Suns Amare Stoudemire a connu ses plus belles saisons sous le maillot du club de l’Arizona. C’est lors de sa troisième saison en 2004-2005, à 22 ans, que l’ancien pensionnaire va exploser les compteurs en marquant en moyenne 26 points et réalisant des performances exceptionnelles en playoffs. Les détails de Basket Rétro.

Souvenez-vous, nous nous étions penchés sur la carrière d’Amare Stoudemire il y a plusieurs mois de cela, aujourd’hui revenons plus particulièrement sur la saison 2004-2005 du jeune ailier à cette période qui évoluait au sein des Phoenix Suns. Drafté en seconde position en 2002, le Stoud entame cette saison-là sa troisième saison NBA à l’âge de 22 ans après avoir conclu sa saison sophomore avec de belles moyennes : 20,6 points à 47,5 % aux tirs et 9 rebonds en 55 matchs.

UN GROS SCOREUR ET REBONDEUR

D’une année sur l’autre, sa moyenne de points augmente passant à 26 points. Les soirs de matchs, Stoudemire, surnommée STAT, était très dominant dans la raquette comme en témoignent les chiffres que l’on vous dévoile. Le natif de Floride signe notamment 5 matchs entre 40 et 44 points :

  • 44 points à 15/25 aux tirs, 16 rebonds et 5 passes face à Golden State le 8 avril 2005, défaite 129-117
  • 44 points à 17/22 aux tirs, 7 rebonds face à San Antonio le 9 mars 2005, victoire 107-101
  • 42 points, à 14/22 aux tirs, 12 rebonds face à Utah le 14 février 2005, victoire 136-128
  • 42 points, à 14/23 aux tirs, 5 rebonds face à Boston le 28 janvier 2005, victoire 128-119
  • 40 points, à 14/24 aux tirs, 13 rebonds face à Atlanta le 22 mars 2005, victoire 105-94

Réalisant 27 double-double, le joueur de 2m11 conclut aussi 5 autres matchs en prenant entre 15 et 19 rebonds :

  • 22 points et 19 rebonds face à Memphis le 1er février 2005, défaite 108-97
  • 24 points et 17 rebonds face au LA Clippers le 15 avril 2005, victoire 98-91
  • 36 points à 13/20 aux tirs, 15 rebonds et 8 passes face à Charlotte le 10 décembre 2004, victoire 115-106
  • 32 points à 10/20 et 15 rebonds face à New-York le 5 mai 2005, victoire 114-106
  • 26 points et 15 rebonds face à Chicago le 9 novembre 2004, victoire 94-74

Il termine aussi 23 matchs entre 30 et 39 points, 33 entre 20 et 29 points et 14 entre 10 et 19 points. Il réalise également 23 matchs en gobant entre 10 et 14 rebonds, 13 en faisant 3-4 contres et 2 à 5 blocks.

UN MATCH A 50 POINTS à 20/27 AUX TIRS

Stoudemire fait énormément parler de lui dans les médias le 2 janvier 2005 suite à son double-double gigantesque face aux Portland Trail Blazers à domicile à l’America West Arena. Ce soir-là, il plante 50 points à 20/27 aux shoots et 10/17 aux lancers-francs, 11 rebonds et 3 passes. Il devance ainsi le précédent joueur des Suns à inscrire la bagatelle de 50 points : Tony Delk et ses 53 points (c’était face à Sacramento le 2 février 2001 lors d’une défaite de Phoenix après prolongation). A ce moment-là, le précédent record de points inscrit par Stoudemire était de 38 points face à Minnesota lors de sa saison rookie et 38 aussi face à New Orleans le 17 novembre 2004.

Affiche Amare Stoudemire et ses 50 points le 2 janvier 2005 face à Portland (c) Ballislife.com

Affiche Amare Stoudemire et ses 50 points le 2 janvier 2005 face à Portland (c) Ballislife.com

Son coéquipier de l’époque Quentin Richardson avait commenté la performance de Stoudemire avec une pointe d’humour : « J’ai dit à Amare que s’il commence à apprendre à bien tirer ses lancers-francs, il pourrait scorer 75 points.Vous ne voyez personne qui rate 7 tirs et marquer 50 points ». Durant cette rencontre, l’ailier a varié ses tirs, réalisé des dunks, des jumpshoots, et des gestes exécutés avec force vers le panier : « Tout n’a pas été fait avec force ce soir car beaucoup de mes mouvements ont été faits aussi avec finesse. Mon jeu fait de moves avec force me permettent de contourner mes adversaires et de les prendre au dépourvu ». (source : espn)

Et le Stoud livre une anecdote durant ce match : « Je ne pensais pas à marquer 50 points. J’ai entendu un des fans dire 46. Et c’est à cet instant que j’ai pensé à cela. Mais je n’étais pas dans l’urgence et n’essayais pas de marquer 50 points.C’est juste venu à moi dans le flux du jeu ». Je me sens bien d’avoir fait cela à 22 ans. C’est la partie visible de l’iceberg ». (source : espn)

JOUEUR DU MOIS D’AVRIL ET DE LA SEMAINE DEUX FOIS

Avec 80 matchs joués, Stoudemire finit la saison régulière avec 26 points par match à 55,9 % aux tirs (5ème meilleur scoreur de la ligue), 73,3 % aux lancers-francs , 8,9 rebonds (25ème dans cette catégorie), 1,6 passes et 1,6 contres en 36 minutes. Sélectionné pour le All-Star Game à Denver et participant au concours de dunk à cette occasion, il est élu joueur du mois d’avril où il compile des moyennes de 25,9 points ; 10,7 rebonds et 2,3 passes. Seul joueur à être dans le Top 5 des meilleurs marqueurs et de celui des joueurs qui ont une bonne adresse aux tirs, STAT est aussi désigné joueur de la semaine de la conférence Ouest à deux reprises :

  • Du 13 au 21 novembre avec des stats de 34,5 points, 9,3 rebonds et 1,8 contre en 4 matchs
  • Du 5 au 12 décembre avec des stats de 27,8 points, 11,3 rebonds et 3,3 passes en 4 matchs

Avec l’arrivée de Steve Nash en 2004-2005, Stoudemire profite des superbes caviars du meneur canadien et bénéficient de l’apport des autres joueurs qui l’épaulent : Shawn Marion, Joe Johnson, Quentin Richardson, Leandro Barbosa. Coaché par Mike d’Antoni, Phoenix est une superbe équipe d’attaque qui propose du Run & Gun sur le parquet. C’est la meilleure équipe de l’Ouest et de la NBA cette saison-là avec 62 succès et 20 revers et l’attaque la plus prolifique avec 110,4 points inscrits en 82 matchs de saison régulière.

LE STOUD AUX PLAYOFFS 2005

Les Suns de Phoenix affrontent au premier tour les Memphis Grizzlies de Pau Gasol et Jason Williams. L’équipe de Mike d’Antoni étrillent leurs adversaires avec un sweep : 4-0. Dans cette série Après un premier match timide en attaque avec 9 points mais 10 rebonds, Stoudemire aligne des stats dans la lignée de ce qu’il a réalisé en saison régulière :

  • 34 points à 8/16 aux tirs, 10 rebonds le 27 avril 2005, victoire 108-103 lors du Game 2
  • 30 points à 11/19 aux tirs, 10 rebonds le 29 avril 2005, victoire 110-90 lors du Game 3
  • Lors du Game 4, il marque moins de points mais sa performance est très bonne avec 18 points, 7 rebonds, 3 passes et 5 contres, victoire 123-115.

Les Suns obtiennent leur qualification pour les demi-finales de conférence Ouest pour rencontrer les Dallas Mavericks de Dirk Nowitzki, Michael Finley. Phoenix gagnera ce duel 4-2 et Stoudemire a été intenable dans la raquette avec notamment 4 prestations monumentales :

  • 40 points à 13/21 aux tirs, 16 rebonds le 9 mai 2005, victoire 127-102 lors du Game 1
  • 30 points dont 12/17 aux lancers-francs, 16 rebonds le 11 mai 2005, défaite 108-106 lors du Game 2
  • 37 points à 13/24 aux tirs, 14 rebonds et 5 contres le 13 mai 2005, victoire 119-102 lors du Game 3
  • 33 points à 10/17 aux tirs et 13/15 aux lancers-francs, 18 rebonds et 3 contres, le 18 mai 2005, victoire 114-108 lors du Game 5

Nommé dans la deuxième meilleure cinq NBA de cette saison, à l’issue du match 3, Stoudemire devient le premier joueur de l’histoire de Phoenix à scorer au moins 30 points lors de trois matchs playoffs d’affilée. A la fin de la rencontre, le Stoud annonçait ses intentions à 1-1 ce soir-là : « Je suis sorti pour leur donner le ton et les laisser savoir que nous étions là pour jouer ». (source :espn)

Amare Stoudemire au dunk lors du Game 1 face aux Spurs le 18 mai 2005 (c) MARK J. TERRILL - AP

Amare Stoudemire au dunk lors du Game 1 face aux Spurs le 18 mai 2005 (c) MARK J. TERRILL – AP

En éliminant les Mavericks de Dallas, Phoenix affronte désormais en finale de conférence les San Antonio Spurs de Tim Duncan, Manu Ginobili et Tony Parker. Malgré les matchs colossaux de Stoudemire dans cette finale avec au moins 31 points inscrits, les Spurs remportent ce bras de fer en battant les Suns 4-1 :

  • 41 points à 13/21 aux tirs et 15/18 aux lancers-francs, 9 rebonds le 22 mai 2005, défaite 121-114
  • 37 points à 14/23 aux tirs et 9/10 aux lancers-francs, 8 rebonds le 24 mai 2005, défaite 111-108
  • 34 points à 15/30 aux tirs et 11 rebonds le 28 mai 2005, défaite 102-92
  • 31 points à 13/23 aux tirs et 5 rebonds le 30 mai 2005, victoire 111-106
  • 42 points à 16/32 aux tirs et 10/11 aux lancers-francs, 16 rebonds, le 1er juin 2005, défaite 101-95

En 5 matchs dans cette finale, les stats de Stoudemire sont monstrueuses : 37 points, 9,8 rebonds. Il casse le record de Kareem-Abdul Jabbar qui avait été premier à réaliser la meilleure moyenne de points dans une finale de conférence. Eliminé avec Phoenix, l’ailier délivre une feuille de stats exceptionnelle en playoffs en 15 matchs avec 29,9 points, 10,7 rebonds, 1,2 passe et 2 contres.

Cette défaite face aux Spurs en 2005 clôture donc l’énorme et magnifique saison de Stoudemire avec Phoenix, club qu’il quittera à l’été 2010 pour rejoindre les rangs des New-York Knicks. A Phoenix, le soleil a brillé en cette saison 2004-2005 tout autant que Stoudemire.

LES 50 POINTS DU STOUD AVEC PHOENIX LE 2 JANVIER 2005

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (427 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s