Breaking News

Jason Williams, l’offreur de caviar de Memphis en 2002-2003

Les plus belles perfs

Fêtant ses 40 ans ce 18 novembre, Jason Williams a régalé le public et ses partenaires par ses passes fulgurantes à chaque fois qu’il était aligné sur le terrain. Transféré à Memphis à l’été 2001, Basket Retro revient sur la deuxième saison de White Chocolate au sein des Grizzlies (2002-2003). Et c’est cette année-là qu’il réussit sa meilleure moyenne de passes en 12 saisons NBA : 8,3 passes. Précisions.

Après avoir fait le bonheur des Sacramento Kings pendant trois saisons, le club qu’il l’a drafté en 7ème position de la draft 1998, Jason Williams est « tradé » en 2001 aux Vancouver Grizzlies qui ont déménagé à Memphis. Le meneur, âgé alors à cette époque de 26 ans rejoint sa nouvelle équipe en compagnie de Nick Anderson. Les Kings récupèrent dans la transaction Mike Bibby et Brent Price.

Jason Williams - Memphis Grizzlies (c) pinterest.com

Jason Williams – Memphis Grizzlies (c) pinterest.com

Né le 18 novembre 1975 à Charleston, pour sa première saison sous ses nouvelles couleurs, l’ancien joueur de la fac de Florida la réussit très bien avec 14,8 points (son meilleur total de toute sa carrière) et 8 passes de moyenne en 65 matchs. L’année suivante en 2002-2003, J-Will brille de mille feux à la Pyramid Arena devant le public de Memphis enchanté par ses prouesses sur le terrain. Et pour preuve, Williams termine 4 matchs de saison régulière à 15 passes et plus :

  • 16 points à 7/12 aux tirs et 16 passes face à Cleveland le 19 mars 2003, victoire 128-101
  • 10 points, 5 rebonds et 15 passes face à Indiana le 21 mars 2003, défaite 101-92
  • 17 points à 7/15 aux tirs dont 3/5 à 3-points, 5 rebonds et 15 passes face à Orlando le 24 mars 2003, victoire 110-104
  • 18 points dont 3/6 à 3-points et 15 passes face à Miami le 28 février 2003, victoire 126-116

Avec ses 4 doubles-doubles à 15 passes et plus, il en réalise 16 autres (points-passes) dont notamment 4 à plus de 20 points et plus de 10 passes:

  • 28 points à 10/17 aux tirs dont 4/8 à 3-points, 7 rebonds et 14 passes face à New Orleans, le 6 janvier 2003, victoire 106-102
  • 25 points à 11/22 aux tirs, 12 passes face à Houston, le 13 décembre 2002, victoire 114-109
  • 24 points à 9/17 aux tirs dont 6/7 à 3-points et 11 passes face à New Jersey, le 22 mars 2003, victoire 107-99
  • 21 points à 8/15 aux tirs dont 3/7 à 3-points, 13 passes face à New-York le 31 janvier 2003, défaite 108-102

QUATRIÈME PASSEUR DE LA LIGUE (2002-2003)

Avec 7 matchs conclus entre 20 et 29 points, 45 entre 10 et 19 points, puis 13 avec 5-9 rebonds, Williams joue 76 matchs de saison régulière pour des stats moyennes de 12,1 points et 8,3 passes. Il s’agit de sa meilleure moyenne en passes sur ses 12 ans de carrière NBA. Il finit ainsi quatrième meilleur passeur de la ligue (631 passes) lors de la saison 2002-2003 derrière Jason Kidd (1er  avec 711 passes), Gary Payton (2e avec 663 passes) et Stephon Marbury (3eme avec 654 passes 8,1 passes) puis devant John Stockton (5e avec 629 passes).

Jason Williams - Memphis Grizzlies (c) blacksportsonline.com

Jason Williams – Memphis Grizzlies (c) blacksportsonline.com

Ses performances ne suffisent pas à qualifier Memphis aux playoffs avec un bilan exécrable de 28 victoires et 54 défaites, soit 12ème de la Conférence Ouest. L’auteur de la passe avec l’aide du coude au Rookie Game en 2000 jouera 5 saisons au total avec Memphis (2001-2005 puis retour en 2010-2011). Sur ses cinq saisons sous la tunique des Grizzlies, il affiche des moyennes de 11,7 points, 2,3 rebonds et 7 passes en 295 rencontres. Un des rois de la passe de la planète NBA est envoyé ensuite avec son coéquipier James Posey au Miami Heat en échange notamment de l’arrière Eddie Jones.

Avec Miami au côté du coach Pat Riley et des deux All-Star Shaquille O’Neal et Dwayne Wade, il obtiendra son premier trophée NBA avec la victoire des Floridiens en finale NBA 2006 face aux Dallas Mavericks de Dirk Nowitzki. Basket Rétro avait consacré par ailleurs un article sur le profil de jeu de Jason Williams et son addiction à la passe du temps lors de son arrivée aux Sacramento Kings.

LES HIGHLIGHTS DE JASON WILLIAMS EN 2001-2002

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (431 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s