Breaking News

Carlos Boozer et son double-double de moyenne avec Utah en 2006-2007

Les plus belles perfs

Carlos Boozer fête aujourd’hui ses 34 ans ce 20 novembre. Ailier-fort, il a réalisé une de ses meilleures saisons NBA en portant le maillot des Utah Jazz lors de la saison 2006-2007. C’est sa meilleure moyenne au rebond avec 11,7 prises par match en plus de ses 21 points par rencontres en saison régulière. Retour sur un de ses double-double de moyenne en carrière.

Carlos Boozer - Utah Jazz (c) Reuters

Carlos Boozer – Utah Jazz (c) Reuters

Natif d’Aschaffenburg dans l’Ouest de l’Allemagne, Carlos Boozer est choisi en 35ème position au second tour de la Draft 2002 par les Cleveland Cavaliers. Après deux saisons dans l’Ohio, le champion olympique 2008 aux JO de Londres avec Team USA prend le chemin de Salt Lake City à Utah en 2006. Il forme dès lors un tandem de choc avec le meneur Deron Williams, arrivé un an avant à l’été 2005.

53 DOUBLE-DOUBLES

C’est lors de sa troisième saison avec les Jazz à 25 ans que l’ancien pensionnaire de Duke pendant trois années (1999-2002) a réalisé sa meilleure moyenne aux rebonds avec 11,7 prises (la cinquième meilleure moyenne de toute l’histoire du Jazz) en complément de ses 21 points par match en saison régulière. Champion NCAA avec les Blue Devils en 2001, il réalise cette saison-là 53 double-double (points – rebonds) en 74 matchs dont 2 à plus de 20 rebonds :

  • 25 points à 11/18 aux tirs, 16 rebonds face à Golden State le 20 mars 2007, victoire 104-100
  • 21 points à 7/15 aux tirs, 21 rebonds face à Portland le 4 avril 2007, défaite 94-89

Il conclut 16 matchs en prenant entre 15 et 19 rebonds dont :

  • 25 points à 10/16 aux tirs, 19 rebonds face à Denver le 26 janvier 2007, victoire 116-111
  • 24 points à 10/18 aux tirs, 19 rebonds face à Houston le 1er novembre 2006, victoire 107-97
  • 23 points à 11/16 aux tirs, 19 rebonds face à Toronto le 19 janvier 2007, victoire 102-94
  • 15 points à 10/18 aux tirs, 17 rebonds face à Houston le 5 janvier 2007, défaite 100-86
  • 41 points (meilleur total de la saison) à 15/21 aux tirs, 16 rebonds face à Washington le 26 mars 2007, victoire 103-97
  • 32 points à 14/20 aux tirs, 16 rebonds face à Seattle le 12 janvier 2007, défaite 122-114
  • 31 points à 13/26 aux tirs, 16 rebonds face au LA Lakers le 24 novembre 2006, victoire 114-108
  • 39 points à 18/24 aux tirs, 15 rebonds face à Memphis le 24 janvier 2007, défaite 132-130
  • 32 points à 12/19 aux tirs, 15 rebonds face à Dallas le 13 avril 2007, victoire 104-89

Avant le match à 41 points de Boozer, le dernier joueur du Jazz à ce moment-là à avoir inscrit ce même nombre de points était Karl Malone le 20 décembre 2000 face aux Sixers. A l’issue de ce match avec 41 unités dont 16 dans le dernier quart-temps, Boozer explique : « J’ai repris mon énergie, et ma concentration. J’ai commencé à être plus agressif vers le panier. J’étais dans ma bulle » (source : espn). Ses coéquipiers étaient enthousiastes de sa performance : « Boozer était vivant en deuxième mi-temps. Il a pris le contrôle du match pour nous. Il était dans un un super soir, dit Deron Williams, lui aussi en double-double ce soir-là face aux Wizards (16 points, 13 passes).

« Ca faisait longtemps que je n’avais pas une telle performance comme celle-ci. Il était au rebond, en défense, marquait des points évidemment ». (Derek Fisher).

Meilleur marqueur du Jazz à 36 reprises, meilleur rebondeur 57 fois, et passeur 2 fois, les autres double-double de Boozer sont tout autant éloquent :

  • 29 points à 10/19 aux tirs, 14 rebonds face à Miami le 13 janvier 2007, défaite 119-110
  • 32 points à 14/20 aux tirs, 13 rebonds face à Sacramento le 22 novembre 2006, victoire 110-101
  • 30 points à 12/18 aux tirs, 13 rebonds face à Milwaukee le 4 décembre 2006, victoire 101-88
  • 31 points à 13/25 aux tirs, 11 rebonds face à Dallas le 11 décembre 2006, victoire 101-79
  • 32 points à 13/20 aux tirs, 10 rebonds face à Milwaukee le 11 novembre 2006, victoire 113-111

Auteur de 9 matchs entre 30 et 39 points, 31 entre 20 et 29 points, Boozer finit la saison régulière avec des moyennes de 21 points (56,1 % aux tirs et 68,5 % aux lancers-francs), 11,7 rebonds et 3 passes.  Il est l’un des cinq joueurs à finir cette saison régulière avec plus de 20 points et 10 rebonds de moyenne. Kevin Garnett, Tim Duncan, Chris Bosh, et Zach Randolph sont les quatre autres joueurs. Nommé deux fois joueur de la semaine dans la conférence Ouest, il signe cette saison-là son deuxième double-double de moyenne après celui réalisé lors de sa saison sophomore (2003-2004) avec les Cavaliers de Cleveland (15,5 points à 52,3 % aux tirs et 76,8 % aux lancers-francs et 11,4 rebonds par match).

Il devient le 4ème meilleur rebondeur de cette saison derrière Dwight Howard (1er), Kevin Garnett (2e) et Tyson Chandler (3e). Deux fois All-Star (en 2007 et 2008), il est le sixième co-meilleur joueur le plus adroit aux tirs avec Gilbert Arenas derrière Kobe Bryant, Lebron James, Vince Carter, Carmelo Anthony et Dirk Nowitzki.

Carlos Boozer - Utah Jazz (c) fansshare.com

Carlos Boozer – Utah Jazz (c) fansshare.com

UN BOOZER AU TOP DES PLAYOFFS 2007

Carlos Boozer - Utah Jazz (c) PIZAC-AP

Carlos Boozer – Utah Jazz (c) PIZAC-AP

Son équipe d’Utah termine à la quatrième place de la conférence Ouest avec 51 victoires et 31 défaites. Utah affronte Houston de Yao Ming au premier tour des playoffs. Et Boozer ne sera pas étranger à la qualification des siens en demi-finale de conférence Ouest. Mené 2-0 dans la série, Utah égalise à 2-2. Les Rockets reprendront l’avantage en gagnant le Game 5. Utah n’a plus le droit à l’erreur et doit absolument remporter le Game 6 pour survivre. Ca sera chose faite puisque les Jazz s’imposent à domicile sur le score de 94-82 avec 22 points et 9 rebonds de Boozer. L’ancien ailier de Duke deviendra ensuite le héros du Game 7, décisif. Après trois revers dans cette série sur le parquet de Houston, Utah remporte le match qu’il faut à l’extérieur au Toyota Center avec les 35 points à 13/23 aux tirs et 14 rebonds pour Boozer. L’ailier n’est pas loin de réitérer sa grosse performance au Game 2 avec 41 points à 17/30 aux shoots et 12 rebonds. 24,6 points, 11 rebonds et 3,4 passes dans cette série.

« Tout ce que nous devions faire était de rester concentrer. Si nous nous étions effondré comme avant, avions raté plusieurs missions et beaucoup de tirs,  ils (les Rockets) célébreraient la victoire à notre place », précisait Bozzer au terme de la victoire au match 7 face à Houston pour Espn.

Au tour suivant, malgré une défaite au Game 3, les Jazz écartent plus facilement les Warriors en demi-finale de conférence, 4 manches à 1, avec 5 double-double de Boozer dans cette série :

  • 17 points, 20 rebonds au Game 1, le 7 mai 2007, victoire 116-112
  • 30 points à 9 /14 aux tirs et 12/14 aux lancers-francs, 13 rebonds au Game 2, le 9 mai 2007, victoire 127-117
  • 19 points à 8/10 aux tirs et , 11 rebonds au Game 3 , le 11 mai 2007, défaite 125-105
  • 34 points à 13/19 aux tirs et 8/11 aux lancers-francs, 12 rebonds au Game 4, le 13 mai 2007, victoire 115-101
  • 21 points à 9/14 aux tirs, 14 rebonds au Game 5, le 15 mai 2007, victoire 100-87

Sur cette série, Boozer affiche des moyennes de 24,2 points, 14 rebonds et 3 passes. Utah file en finale de conférence affronter les San Antonio Spurs. Face aux Texans, le club de Salt Lake City perd à leur tour 4-1 dans cette finale. Boozer a aligné trois double-double de suite lors des trois premiers matchs de cette finale :

  • 20 points, 12 rebonds le 20 mai 2007, défaite 108-100
  • 33 points à 14/23 aux tirs et 5/7 aux lancers-francs, 15 rebonds le 22 mai 2007, défaite 105-96
  • 27 points à 12/19 aux tirs, 12 rebonds le 26 mai 2007, victoire 109-83

Ses moyennes en 5 matchs dans cette finale sont de 21,4 points et 12 rebonds. En 17 matchs de playoffs, Boozer aura réalisé 13 double-double dont 9 d’affilée entre le Game 7 de Utah-Houston au premier tour jusqu’au Game 3 face à San Antonio en finale de conférence. Ses stats de moyennes global dans cette post-season 2007 sont remarquables : 23,5 points and 12,2 rebonds en 38,5 minutes.

Boozer restera six saisons à Utah au total jusqu’à l’été 2010. En 354 matchs dont 340 dans le 5 majeur, il affiche une jolie moyenne de 19,3 points et 10,5 rebonds et 2,9 passes par match sous le maillot du Jazz. Il poursuivra sa carrière ensuite avec les Chicago Bulls pendant 4 saisons (2010-2014).

LES 44 POINTS ET 16 REBONDS DE CARLOS BOOZER

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (430 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s