Breaking News

52 points et 17 rebonds, Karl Malone étrille les Hornets le 22 décembre 1989

Les plus belles perfs

Karl Malone (c) Desertetnews.com - Johanna Workman

Fêtant ses 52 ans le 24 juillet dernier, Karl Malone a formé un des duos les plus énergiques avec John Stockton au Utah Jazz. Le colosse ailier-fort a été le cauchemar des Charlotte Hornets lors d’un match de saison régulière le 22 décembre 1989. Malone a inscrit 52 points et gobé 17 rebonds. Retour par Basket Rétro sur cette énorme performance du Maliman.

A 26 ans, Karl Malone entamait sa cinquième saison en 1989-1990 sous les couleurs des Utah Jazz, franchise qui l’a drafté en 1985 en 13ème position. C’est lors de celle-ci qu’il a réalisée sa meilleure saison en attaque avec 31 points de moyenne lors de la saison régulière. Et le soir du 22 décembre 1989, il va littéralement briller avant de marquer ses fameux 61 points un mois plus tard le 27 janvier 1990. Ce soir-là, trois jours avant Noel, le Maliman s’était déplacé à Charlotte avec Utah et a dévoré les Hornets offensivement en plantant 52 points à 22/28 aux tirs et 8/12 aux lancers-francs.

Grâce à Malone, Utah avait remporté à cet instant-là son 16ème match de saison régulière en 24 rencontres : 114-100. Le Maliman a signé cette saison sa deuxième grosse performance en attaque. Et ce double-double fait partie des 52 qu’il avait réalisé cette saison. Du côté des frelons, ils ont signé une triste 11ème défaite en 12 matchs. De quoi être piqué au vif. Malone a entendu dire qu’il était surestimé d’après les propos d’un des joueurs des Hornets. Le joueur a tout simplement donné la réponse sur le terrain pour lui répondre « proprement ».

A l’issue de la rencontre, le coach de Charlotte Dick Harter a considéré que Malone était inarrêtable ce soir-là : « Nous avons simplement pas pu le stopper. Il a marqué facilement 52 points. Nous n’avons absolument pas défendu sur lui ce soir. Peu importe qui devait défendre sur lui. Nous n’avons pas défendu sur lui. (source : The Register Guard – AP). Les Hornets ont tenté tant bien que mal de tenir tête à la folie en attaque de Karl Malone par Rex Chapman (28 points), Armen Gilliam (18 points) et Dell Curry (17 points).

Le père de Stephen Curry, n’a pu que reconnaître l’excellent boulot fourni par Malone à la fin du match « Nous avons fait prise à deux sur lui. Mais John Stockton et Blue Edwards ont réussi à rentrer des tirs ouverts. Je pense que Malone a sacrément travaillé dur sur ses tirs. Notre défense était cassée ».  (source : The Register Guard – AP)

MALONE, BOURREAU DES HORNETS EN 1989

SALT LAKE CITY - 1989: Karl Malone #32 of the Utah Jazz smiles during an NBA game at The Salt Palace in Salt Lake City, Utah in 1989. (Photo by Rick Stewart/Getty Images)

Karl Malone – Utah Jazz (c) Rick Stewart/Getty Images

Avec ses 52 points, Malone a signé ce soir-là la cinquième meilleure performance offensive de l’histoire des Jazz et la meilleure prestation individuelle face aux Hornets, jeune franchise à l’époque née en 1988. Malone est la bête noire des Hornets. Avant ce match-ci, l’ailier avait aligné des stats moyennes remarquables lors des trois dernières confrontations face à Charlotte : 29,7 points et 12,7 rebonds

  • 9 janvier 1989 : 38 points à 15/25 aux tirs et 17 rebonds
  • 26 janvier 1989 : 25 points mais à 9/28 aux tirs et 12 rebonds
  • 8 novembre 1989 : 26 points à 10/19 aux tirs et 8 rebonds

Jerry Sloan, coach emblématique du Jazz, était satisfait de l’apport de son joueur lors de ce match : « Vous devez continuer à donner le ballon aux gars qu’ils veulent l’attraper. Et Malone était un de ses gars. Je ne savais pas vraiment qui pouvait courir aussi bien que Malone le faisait. C’était incroyable la quantité d’énergie avec laquelle jouait Malone. A chaque fois que je le regarde, il voulait jouer ». (source : The Register Guard – AP)

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (427 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s