Breaking News

[Happy Birthday] Hakeem Olajuwon, une saison 1993-1994 au top niveau avec Houston

Les plus belles perfs

Hakeem Olajuwon - Houston Rockets (c) nba.com

Arrivé à Houston en 1984, Hakeem Olajuwon réalise une saison de rêve presque 10 ans plus tard. En 93-94, il reçoit le titre de MVP de la saison, celui de meilleur défenseur puis est élu MVP des Finals. Retour sur cette saison parfaite avec son premier titre NBA remporté en carrière avec les Rockets.

Célèbre pivot nigérian, le natif de Lagos fête ses 53 ans en ce 21 janvier. Pratiquant aussi bien le football, le handball que le basket, Hakeem Olajuwon est drafté en 1984 en première position par les Houston Rockets. C’est une ville qu’il connaît bien pour avoir effectué son cursus universitaire dans la même fac éponyme au côté de Michael Young et Clyde Drexler, son futur coéquipier aux Rockets. Lors de sa dixième saison dans la franchise du Texas, « The Dream » va éclabousser de son talent. Au terme de la saison régulière en 1993-1994, Olajuwon sera élu MVP avec des stats éblouissantes : 27,3 points (52,8 % aux tirs et 71,6 % aux lancers-francs), 11,9 rebonds, 3,6 passes, 1,6 interception et 3,7 contres.

4 MATCHS A PLUS DE 40 POINTS

Si l’on décortique au peigne fin ses prestations, plusieurs chiffres sont plus parlants que d’autres. Sur les 80 matchs disputés en saison régulière, il en conclut 63 avec un double-double dont 4 à 40 points et plus :

  • 45 points (16/27 aux tirs et 13/14 aux lancers-francs), 10 rebonds, 2 passes et 2 interceptions face à Washington le 13 janvier 1994. Défaite 120-102.
  • 42 points (18/29 aux tirs et 6/7 aux lancers-francs) ,10 rebonds, 2 passes et 3 contres face à Minnesota le 12 avril 1994. Victoire 98-89.
  • 41 points (18/29 aux tirs et 6/7 aux lancers-francs), 13 rebonds, 6 passes, 2 interceptions et 2 contres face à Portland le 12 avril 1994. Victoire 105-99.
  • 43 points (18/29 aux tirs et 6/7 aux lancers-francs),10 rebonds, 3 passes, 2 interceptions et 3 contres face à Utah le 22 janvier 1994. Victoire 106-101.

Auteur du fameux « Dream Shake », l’intérieur de 2m08 réalise un triple-double lors de cette saison avec 26 points (12/23 aux tirs dont 1/1 derrière la ligne et 1/1 aux lancers-francs), 13 rebonds, 10 passes, 5 interceptions et 4 contres face aux Golden State Warriors le 7 avril 1994. Victoire large 134-102 des hommes de Rudy Tomjanovich.

Plus que le titre de MVP de la saison, Olajuwon reçoit une autre distinction individuelle en étant le défenseur de l’année pour la deuxième fois consécutive après 92-93. Sa pleine activité en défense se traduit par ses 28 matchs à plus de 5 contres dont 4 avec 8 ballons repoussés :

  • 25 points (10/20 aux tirs et 5/10 aux lancers-francs), 17 rebonds et 8 contres le 6 février 1994 face à Minnesota. Victoire 101-90.
  • 34 points (15/21 aux tirs et 4/6 aux lancers-francs), 13 rebonds, 5 passes et 8 contres le 24 avril 1994 face à Denver. Défaite 115-107.
  • 34 points (14/25 aux tirs et 6/11 aux lancers-francs), 10 rebonds, 5 passes 5 interceptions et 8 contres le 30 décembre 1993 face à Minnesota. Victoire 110-104.
  • 20 points (10/20 aux tirs et 5/10 aux lancers-francs), 7 rebonds, 2 passes et 8 contres le 28 février 1994 face à Utah. Défaite 89-85.

Avec 25 matchs à 3-4 contres, Olajuwon a aussi gobé entre 15 et 19 rebonds à 13 reprises et entre 10 et 14 rebonds 48 fois. Son meilleur total de rebonds est de 20 à l’occasion de deux matchs où il finit avec un « 20-20 » :

  • 28 points (12/21 aux tirs et 4/5 aux lancers-francs), 20 rebonds, 2 passes et 3 contres le 10 février 1994 face à Détroit. Victoire 104-81.
  • 29 points (10/20 aux tirs et 9/15 aux lancers-francs), 20 rebonds, 2 passes, 2 interceptions et 2 contres le 24 février 1994 face à New-York. Victoire 93-73.

Il est aussi distingué à plusieurs reprises au cours de cette saison :

  • Le 14 novembre 1993 : premier joueur élu de la semaine de la saison avec 30,3 points, 14,7 rebonds et 4,8 passes et 4 contres sur les 4 premiers matchs
  • Elu joueur du mois de novembre avec 25,4 points, 13,5 rebonds et 3,3 passes
  • Le 20 mars 1993 : élu joueur de la semaine avec 30,7 points, 12,7 rebonds et 4,7 passes

PLAYOFFS 1994 : 2 MATCHS A PLUS DE 40 POINTS

Avec 58 victoires et 24 défaites, Houston se classe deuxième de la conférence Ouest. En post-season, Olajuwon est le leader d’attaque des Rockets. Au cours des playoffs 1994, les neuvièmes de la carrière de The Dream, le numéro 34 de Houston a signé deux grosses performances à 40 points :

  • 46 points (16/30 aux tirs dont 1/2 à 3-points et 13/18 aux lancers-francs), 8 rebonds, 4 passes, 4 interceptions et 6 contres face à Portland au premier tour, Game 2 le 1er mai 1994. Victoire 115-104
  • 41 points (14/22 aux tirs et 13/13 aux lancers-francs), 13 rebonds, 6 passes, 1 interception et 3 contres face à Utah en finale de conférence, Game 2 le 25 mai 1994. Victoire 104-99

Sur les 23 matchs de playoffs de Houston, Olajuwon en conclut 16 avec un double-double dont 4 en finals NBA. Les Rockets battent les Knicks de New York de Patrick Ewing, John Starks et Charles Oakley 4-3 avec un Olajuwon admirable, champion NBA pour la première fois de sa carrière :

  • 28 points (10/22 aux tirs et 8/9 aux lancers-francs), 10 rebonds, 1 passe, 3 interceptions et 2 contres au Game 1. Victoire 85-78
  • 25 points (10/21 aux tirs et 5/7 aux lancers-francs) ,7 rebonds, 4 passes, 2 interceptions et 4 contres au Game 2. Défaite 91-83
  • 21 points (8/20 aux tirs et 5/6 aux lancers-francs) ,11 rebonds, 7 passes, 1 interception et 7 contres au Game 3. Victoire 93-89
  • 32 points (14/20 aux tirs et 4/4 aux lancers-francs), 8 rebonds, 3 passes, et 5 contres au Game 4. Défaite 91-82.
  • 27 points (12/21 aux tirs et 2/2 aux lancers-francs), 8 rebonds, 1 passe, 3 interceptions et 2 contres au Game 5. Défaite 91-84.
  • 30 points (11/21 aux tirs et 8/8 aux lancers-francs), 10 rebonds, 2 passes, 1 interception et 4 contres au Game 6. Victoire 86-84.
  • 25 points (10/25 aux tirs et 5/7 aux lancers-francs), 10 rebonds, 7 passes, 1 interception et 3 contres au Game 7. Victoire 90-84.

Il est élu MVP des Finals en 1994 avec des moyennes de 26,9 points, 9,1 rebonds, 3,6 passes, 1,6 interception et 3,9 contres. Ses stats globales dans ces playoffs sont de 28,9 points (51,9 % aux tirs, 79,5 % aux lancers-francs), 11 rebonds, 4,3 passes, 1,7 interception, et 4 contres. Il est le seul à remporter dans la même saison le titre de MVP, celui de meilleur défenseur et celui des MVP Finals.

En juin-juillet 2005, Michael Jordan a parlé d’Olajuwon dans une interview accordée pour le magazine Cigar Aficionado. Le croisant plusieurs fois sur le terrain, His Airness confiait qu’il recruterait le pivot nigérian dans son équipe en dévoilant ses arguments : « Si je devais choisir un pivot, je prendrais Olajuwon. J’exclus Patrick Ewing, O’Neal, Wilt Chamberlain et pleins d’autres personnes. La raison pour laquelle je choisis Hakeem est très simple : il est si polyvalent en raison de ce qu’il peut vous apporter à ce poste. Ce n’est pas qu’un scoreur, rebondeur et contreur. Les gens ne réalisent pas qu’il figurait parmi les 7 meilleurs intercepteurs. Il prend toujours les bonnes décisions sur le terrain. Pour tous les facettes du jeu, je le choisirais ».

En 1994, il est pour la cinquième fois dans le meilleur cinq défensif de la saison au côté de Mookie Blaylock, Charles Oakley, Gary Payton et Scottie Pippen. Les quatre premières fois, c’était en 1987, 1988, 1990 et 1993). Dans l’équipe type de la saison (avec Karl Malone, Scottie Pippen, Latrell Sprewell et John Stockton), il honorera sa neuvième sélection au All-Star Game en 1994 à Minnéapolis. Il aura porté les couleurs de Houston pendant 17 saisons jusqu’en 2000. Quelle preuve de longévité.

Les 41 points de Olajuwon face à Utah – Game 2 des playoffs 1994

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (427 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s