Breaking News

Detlef Schrempf, le double meilleur sixième homme des Pacers (1991-1992)

Les plus belles perfs

L’ex-international allemand Detlef Schrempf, 53 ans depuis hier, a la particularité d’avoir été deux fois de suite meilleur sixième avec les Indiana Pacers. Retour sur ses deux saisons de l’ancien shooteur de la Mannschaft en sortie de banc.

Il est drafté en 1985 au premier tour en étant sélectionné en 8ème position par les Dallas Mavericks. Detlef Schrempf passera 3 ans et demi dans le club texan après avoir effectué ses 4 saisons à la fac de Washington. Le 21 février 1989, il est transféré aux Indiana Pacers en échange de Herb Williams et évoluera au côté d’un autre joueur européen, Rik Smits et du sniper à 3-points, Reggie Miller. Bien avant son compatriote Dirk Nowitzki, Schrempf est l’autre basketteur allemand à avoir brillé aux shoots sur les parquets nord-américains.

1990-1991 : 25 DOUBLE-DOUBLE

Detlef Schrempf - Indiana Pacers (c) Pacers photos

Detlef Schrempf – Indiana Pacers (c) Pacers photos

Six mois après son arrivée, lors de la saison 1990-1991, l’ailier est récompensé à 28 ans pour son rôle de joker en étant élu meilleur sixième homme (sixth man of the year). Succédant à Ricky Pierce, lauréat en 1989-1990, il devient le premier joueur européen à recevoir cette distinction personnelle. En sortie de banc, en 82 matchs, il signe des moyennes de 16,1 points (52 % aux tirs, 37,5 % à 3-points et 81,8 % aux lancers-francs), 8 rebonds et 3,7 passes. Le natif de Leverkusen termine 25 rencontres avec un double-double dont 7 à 20 points et plus :

  • 29 points (10/18 aux tirs et 8/10 aux lancers-francs) et 13 rebonds face à Seattle le 2 février 1991. Victoire 106-100
  • 23 points (8/13 aux tirs et 6/6 aux lancers-francs) et 13 rebonds face à Détroit le 14 avril 1991. Victoire 125-107
  • 21 points (7/17 aux tirs et 6/6 aux lancers-francs) 11 rebonds et 7 passes face à Detroit le 21 novembre 1990. Défaite 108-100
  • 21 points (8/14 aux tirs et 5/7 aux lancers-francs) et 10 rebonds face à New-York le 19 avril 1991. Victoire 130-118
  • 20 points (8/10 aux tirs et 4/4 aux lancers-francs) 11 rebonds et 5 passes face à Cleveland le 9 novembre 1990. Victoire 122-107
  • 20 points (8/10 aux tirs et 4/4 aux lancers-francs) 11 rebonds et 6 passes face à Utah le 15 décembre 1990. Victoire 124-116.
  • 20 points (8/16 aux tirs et 3/4 aux lancers-francs) 10 rebonds et 4 passes face à Phoenix le 18 mars 1991. Victoire 111-103.

Schrempf conclut aussi 2 matchs avec un double-double à 15 rebonds et un à 20 rebonds:

  • 14 points (5/10 aux tirs et 4/4 aux lancers-francs) 20 rebonds et 4 passes face à Denver le 17 mars 1991. Victoire 130-92
  • 11 points (2/6 aux tirs et 7/8 aux lancers-francs) 15 rebonds et 7 passes face à Chicago le 10 avril 1991. Défaite 101-96

Le 26 mars 1991, il signe un triple-double : 16 points (5/9 aux tirs et 6/9 aux lancers-francs), 11 rebonds et 12 passes face à Atlanta. Victoire 123-113.

1991-1992 : 39 DOUBLE-DOUBLE ET JOUEUR DU MOIS DE FÉVRIER

Detlef Schrempf en action en 1989 au Boston Garden - Indiana Pacers (c) Pacers photos

Detlef Schrempf en action en 1989 au Boston Garden – Indiana Pacers (c) Pacers photos

La saison suivante, toujours en sortie de banc, Schrempf fait encore mieux en dépassant le nombre de double-double de la saison précédente avec 39 performances de ce type dont 9 à 15 rebonds et plus et un à 20 rebonds :

  • 26 points (9/17 aux tirs et 8/9 aux lancers-francs), 23 rebonds face à Orlando le 11 février 1992. Victoire 100-98.
  • 22 points (8/17 aux tirs et 5/6 aux lancers-francs), 18 rebonds et 6 passes face à Boston le 3 avril 1992. Victoire 101-97.
  • 25 points (8/14 aux tirs et 9/14 aux lancers-francs), 17 rebonds face à Golden State le 27 mars 1992. Victoire 125-117.
  • 13 points (6/15 aux tirs et 1/2 aux lancers-francs), 17 rebonds et 6 passes face à Charlotte le 22 novembre 1991. Défaite 112-110.
  • 10 points (4/7 aux tirs et 2/2 aux lancers-francs), 17 rebonds et 10 passes face au LA Clippers Orlando le 8 janvier 1992. Défaite 104-102. (seul triple-double de la saison)
  • 20 points (6/13 aux tirs et 8/9 aux lancers-francs), 16 rebonds face à Boston le 11 février 1992. Victoire 130-109.
  • 19 points (5/11 aux tirs et 9/13 aux lancers-francs), 16 rebonds et 5 passes face à Milwaukee le 20 mars 1992. Victoire 102-97.
  • 18 points (6/11 aux tirs et 6/7 aux lancers-francs), 16 rebonds et 7 passes face à Sacramento le 19 février 1992. Victoire 129-115
  • 28 points (11/16 aux tirs et 5/10 aux lancers-francs), 15 rebonds face à New Jersey le 21 février 1992 Victoire 105-101
  • 11 points (5/12 aux tirs et 1/1 aux lancers-francs), 15 rebonds et 6 passes face à Atlanta le 11 janvier 1992. Victoire 100-98.
Detlef Schrempf au shoot - Indiana Pacers (c) Pacers photos

Detlef Schrempf au shoot – Indiana Pacers (c) Pacers photos

Il signe deux prestations à plus de 30 points :

  • 35 points (12/20 aux tirs et 10/11 aux lancers-francs), 7 rebonds face à Milwaukee le 30 novembre 1991. Défaite 137-111.
  • 34 points (12/18 aux tirs et 10/12 aux lancers-francs), 5 rebonds, 5 passes et 3 interceptions face à Orlando le 28 février 1992. Victoire 114-109.

A l’issue du mois de février, il est élu joueur de ce mois-ci avec des moyennes de 20,1 points, 11,6 rebonds et 4,6 passes en 14 matchs.

Avec de telles performances, l’Allemand trois fois All-Star tout au long de sa carrière, (1993, 1995 et 1997) est élu une fois de plus meilleur sixième homme de la saison. C’est le deuxième joueur à recevoir ce trophée deux fois de suite après Kevin Mchale des Boston Celtics (1983-1984 et 1984-1985). Schrempf conclut la saison 1991-1992 en frôlant le double-double de moyenne 17,3 points et 9,6 rebonds et 3,9 passes. En 92-93, il sort du banc pour être propulsé dans le cinq (60 titularisations en 82 matchs). L’Allemand passera 4 ans et demi à Indiana avec des moyennes globales de 17 points (51,1 % aux tirs, 29,6 % à 3-points et 81,3 % aux lancers-francs) 8,6 rebonds et 4,1 passes en 354 matchs.

Dans une interview pour nba.com, Schrempf précise avoir garder un excellent souvenir de son passage à Indianapolis : « C’était amusant. Les Pacers étaient l’une des mes équipes favorites. Il y avait des gars supers. Nous tous s’entendons très bien. Ce n’était pas la même chose à Seattle et Portland. En plus, Indianapolis est vraiment une ville géniale et spécialement si vous avez une famille ».

Le 1er novembre 1993, il est transféré aux Seattle Sonics contre Derrick Mckey. Le 2 août 1999, il signe à Portland et met un terme à sa carrière NBA en 2001.

Les highlights de Detlef Schrempf en NBA

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (431 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s