Breaking News

[Happy Birthday] Claude Marquis, le puissant guyanais de Cholet

France

Claude Marquis sous le maillot de Cholet @ rmcsport / DR

Il a passé au total 15 ans à Cholet Basket où il a été formé et évolué. C’est dans ce club du Pays de la Loire que l’ex-intérieur guyanais Claude Marquis a connu ses plus belles saisons en Pro A. Basket Retro revient sur la carrière de ce pivot de 2m03 qui fête ses 36 ans en ce 28 janvier.

Il commence à jouer au football à l’âge de 9-10 ans avec Florent Malouda et pratique l’athlétisme à 11 ans. Né le 28 janvier 1980 d’une mère haïtienne, et d’un père de Sainte-Lucie qui s’est installé en Guyane pour trouver du travail, Claude Marquis est repéré à l’été 1995 par Jacques Catel. Ce responsable du centre de formation de Cholet Basket (CB) faisait escale en Guyane pour discerner le potentiel basket de jeunes joueurs. A 15 ans, Marquis avait intégré l’équipe de basket de l’USL Rémire-Montjoly. Il décide alors de rejoindre le club des Mauges après que ses parents aient été circonspects de voir leur enfant quitter le cocon familial. Il aura fallu l’intervention de son oncle pour les convaincre.

Claude Marquis - Cholet Basket (c) cholet-basket.com

Claude Marquis – Cholet Basket (c) cholet-basket.com

Marquis arrive en 1995 au centre de formation de Cholet. Il en profite pour s’étoffer physiquement, progresser dans le jeu intérieur. Avec les Espoirs en 1997, il remporte le championnat. En 1999, il signe son premier contrat pro. Lors de la saison 2002-2003, Marquis se montre efficace en Pro A. Sur les 23 matchs disputés, il en conclut 9 à 10 points et plus dont 16 face à Nancy lors de la défaite 102-92. Il finit cette saison-là avec 7,3 points et 3,2 rebonds. L’aspect de son jeu est basé sur le jeu poste bas, dos au panier, usant son vis-à-vis en dribblant main gauche avec finition main droite avec un hook.

La saison suivante en 2003-2004, Marquis s’impose dans le 5 majeur choletais profitant du départ de K’Zell Wesson. Sur les 31 matchs qu’il a disputés, le pivot guyanais en finit 4 à 20 points et plus :

  • 23 points à 8/11 aux tirs, 7/8 aux lancers-francs et 7 rebonds face à Paris, victoire 85-78 (2e journée)
  • 22 points à 9/14 aux tirs, 4/7 aux lancers-francs et 5 rebonds face à Nancy, victoire 69-64 (12eme journée)
  • 21 points à 9/15 aux tirs, 3/4 aux lancers-francs et 9 rebonds face à Hyères-Toulon, défaite 94-93 (17eme journée)
  • 26 points à 11/17 aux tirs, 4/8 aux lancers-francs et 13 rebonds face à Strasbourg, victoire 101-95 (23eme journée)

En plus de son double-double à plus de 20 points, il réitère ce genre de performance à 3 autres reprises :

  • 14 points (5/9 aux tirs, 4/6 aux lancers-francs), 11 rebonds face à Reims, défaite 74-61 (4eme journée)
  • 15 points (7/12 aux tirs, 1/4 aux lancers-francs), 11 rebonds face à Limoges, défaite 80-52 (10eme journée)
  • 17 points (5/12 aux tirs, 7/9 aux lancers-francs), 11 rebonds face à Besançon, défaite 79-74 (34eme journée)

Reconnaissable par ses tresses à l’époque, ses stats se sont très bien améliorés sur cette saison 2003-2004 avec 12 points, 6,4 rebonds. En 2004-2005, il bat son record de matchs à plus de 20 points. Il en termine 8 avec ce type de performance :

  • 20 points (7/8 aux tirs, 6/6 aux lancers-francs), 6 rebonds face à Reims, victoire 83-45 (1ere journée)
  • 23 points (11/19 aux tirs, 1/5 aux lancers-francs), 8 rebonds face à Asvel, défaite 90-81 (5eme journée)
  • 25 points (11/16 aux tirs, 3/4 aux lancers-francs), 8 rebonds et 3 contres face à Chalon, victoire 80-72 (17eme journée)
  • 22 points (7/13 aux tirs, 8/8 aux lancers-francs), 7 rebonds face à Gravelines, victoire 95-82 (18eme journée)
  • 23 points (6/10 aux tirs, 11/13 aux lancers-francs), 8 rebonds face au Havre, victoire 88-65 (26eme journée)
  • 22 points (10/12 aux tirs, 2/3 aux lancers-francs), 6 rebonds face à Dijon, victoire 74-67 (28eme journée)
  • 22 points (6/10 aux tirs, 10/14 aux lancers-francs), 5 rebonds face à Nancy, victoire 92-87 (29eme journée)
  • 22 points (10/13 aux tirs, 2/5 aux lancers-francs), 10 rebonds face à Pau, défaite 77-74 (32eme journée)

En complément de son double-double à 20 points, il en réalise 3 autres au cours de cette saison de Pro A :

  • 14 points (7/12 aux tirs), 11 rebonds face à Hyères-Toulon, défaite 75-68 (4eme journée)
  • 18 points (6/14 aux tirs, 6/8 aux lancers-francs), 10 rebonds face au Mans, victoire 70-69 (9eme journée)
  • 13 points (4/8 aux tirs, 5/8 aux lancers-francs), 10 rebonds face à Paris, victoire 76-75 (31eme journée)

Il finit la saison avec 14,8 points et 5,6 rebonds et participe à son premier All-Star Game en tant que pivot titulaire finissant avec 8 points en 11 minutes. Cholet finit 7ème de Pro A avec 21 victoires et 13 défaites et se qualifie pour le tour préliminaire des playoffs. Les équipes classées de 5 à 12 passent par ce stade pour aller en quart de finale. Malheureusement, le CB s’incline sur le score cumulé des deux matchs face au Havre : défaite 84-75 à l’aller et victoire 81-78 au retour. Marquis a été bon lors de cette deuxième manche avec 17 points (6/11 aux tirs et 5/11 aux lancers-francs) et 8 rebonds.

En 2005-2006, Marquis réalise des matchs toujours aussi constants au scoring dans la peinture et aux rebonds. Il finit 3 matchs à 20 points et plus :

  • 23 points (8/14 aux tirs, 7/9 aux lancers-francs), 5 rebonds et 2 passes face à Gravelines, défaite 91-80 (6eme journée)
  • 27 points (13/19 aux tirs, 1/4 aux lancers-francs), 13 rebonds et 4 passes face à Dijon, défaite 74-73 (7eme journée)
  • 20 points (7/13 aux tirs, 6/7 aux lancers-francs), 9 rebonds face à Chalon, victoire 77-66 (21eme journée)

Il ajoute 2 autres double-double cette saison :

  • 19 points (8/12 aux tirs, 3/3 aux lancers-francs), 12 rebonds face à Rouen, victoire 96-69 (25eme journée)
  • 17 points (6/13 aux tirs, 5/6 aux lancers-francs), 11 rebonds face à Reims, victoire 84-76 (25eme journée)

Ses stats en saison régulière sont de 12,6 points, 6,3 rebonds. Avec 17 victoires et 17 défaites, Cholet passe par le tour préliminaire des playoffs. Les joueurs choletais affrontent Roanne au meilleur des trois matchs. Avec la défaite des Mauges à l’aller 83-75, Marquis remet les pendules à l’heure en signant deux bons matchs face à la Chorale :

  • 17 points (7/11 aux tirs, 3/4 aux lancers-francs), 10 rebonds et 3 interceptions au match retour, victoire 82-57
  • 19 points (8/11 aux tirs, 3/4 aux lancers-francs), 7 rebonds, en match d’appui, victoire 81-73

Qualifié, Cholet défiera ensuite Pau-Orthez en quart de finale. Marquis fait le ménage dans la raquette. Mais cela reste insuffisant puisque les Palois gagneront 2 manches à 1 ce quart :

  • 22 points (9/14 aux tirs, 4/5 aux lancers-francs), 13 rebonds au match aller, défaite 79-76
  • 16 points (6/11 aux tirs, 4/5 aux lancers-francs), 9 rebonds au match retour, victoire 73-66
  • 13 points (6/11 aux tirs, 1/4 aux lancers-francs), 6 rebonds face à Rouen, défaite 78-62

Les stats de Claude Marquis aux playoffs 2006 sont remarquables : 15,5 points, 8,2 rebonds. Il jouera son second All-Star Game de suite avec au final 12 point et 1 seul rebond en 17 minutes.

Claude Marquis - Cholet Basket (c) George Mesnager - Ouest France

Claude Marquis – Cholet Basket (c) George Mesnager – Ouest France

LA PARENTHÈSE STRASBOURG

Il endossera ensuite le maillot d’un autre club de Pro A, celui de Strasbourg en 2006-2007. Sur le site de choletbasket.com, Marquis s’est montré très reconnaissant sur les 10 ans passés à Cholet qui l’a décelé sur les terrains : « Au niveau sportif avec Jean-François Martin, on a gagné des titres en Cadets, en espoirs, puis il y a eu la montée en puissance au niveau des professionnels. Les coachs ont changé mais moi je continuais à travailler. Je n’oublie pas que c’est grâce à Cholet que j’ai pu intégrer l’Equipe de France, le club m’a donné les moyens de devenir le joueur que je suis ». 

Après ce détour en Alsace à Strasbourg, Marquis revient à Cholet en 2007-2008 signant un contrat de 3 ans. Le pivot guyanais réalise 7 double-double et 2 matchs à plus de 20 points :

  • 21 points (9/11 aux tirs, 3/3 aux lancers-francs), 7 rebonds face à Strasbourg, défaite 71-69 (17eme journée)
  • 22 points (11/18 aux tirs), 9 rebonds face à Orléans, défaite 86-79 (22eme journée)
  • 15 points (5/11 aux tirs, 5/6 aux lancers-francs), 11 rebonds et 3 contres face à Paris, défaite 66-65 (1ere journée)
  • 13 points (6/12 aux tirs, 1/2 aux lancers-francs), 14 rebonds face à Strasbourg, victoire 66-59 (1ere journée)
  • 10 points (4/6 aux tirs, 2/2 aux lancers-francs), 10 rebonds face à Orléans, victoire 91-72 (8eme journée)
  • 16 points (5/9 aux tirs, 6/8 aux lancers-francs), 12 rebonds et 2 contres face à Paris, victoire 76-58 (12eme journée)
  • 16 points (7/9 aux tirs, 2/3 aux lancers-francs), 17 rebonds et 2 contres face au Mans, victoire 89-80 (21eme journée)
  • 12 points (5/12 aux tirs, 2/4 aux lancers-francs), 11 rebonds et 3 contres face à Roanne, défaite 68-60 (23eme journée)
  • 19 points (6/16 aux tirs, 7/8 aux lancers-francs), 11 rebonds et 3 contres face à Nancy, défaite 74-59 (28ème journée)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ses moyennes en 30 matchs de Pro A sont de 13,2 points et 7,6 rebonds. Avec Cholet, il remporte la Semaine des As avec Nando De Colo (succès 67-40 face à Vichy). Marquis a été très bon en demi-finale de cette compétition face à l’Asvel : 16 points (5/7 aux tirs et 6/7 aux lancers-francs), 2 rebonds et 3 contres. En playoffs, Cholet s’inclinera 2 manches à rien en quart de finale malgré le double-double de Marquis au match retour : 20 points (8/15 aux tirs, 4/5 aux lancers-francs), 11 rebonds. En 2007-2008, il réalisera une superbe saison en Eurocoupe : 15,1 points et 8,1 rebonds en 8 matchs.  Il joue la finale de la Coupe de France en 2008 mais Cholet la perd face à l’Asvel : 86-76.

En 2008-2009, les stats de Marquis baisse mais sont tout à fait honorables : 9 points et 5,2 rebonds. Avec l’arrivée dans le roster de Randal Falker et Kevin Seraphin pour renforcer la raquette choletaise, son meilleur match en Pro A est un double-double, le seul cette saison-là : 18 points, 11 rebonds lors du large succès de Cholet face à Hyères lors de la 11ème journée : 105-71.

En 2009-2010, Falker et Seraphin deviennent les joueurs privilégiés dans le secteur intérieur du CB, ce qui oblige Marquis a trouvé du temps de jeu ailleurs. Il filera en Italie à Caserte où il sera prêté. En 2010-2011, de retour à Cholet, jouant pour la première fois l’Euroligue, il remporte le match des Champions avec le CB : 85-79 face à Orléans après prolongation. Il peine à s’imposer et le 6 janvier 2011, il s’expatrie en Iran à Rah Tarahabi, se séparant à l’amiable avec le CB. En décembre 2011, il revient en Pro A finissant la saison avec Pau-Orthez. Un an plus tard, il porte un quatrième maillot français, celui du SLUC Nancy qui l’engage en décembre 2012 jusqu’à la fin de saison 2013 (10,6 points et 5,5 rebonds). Avec le club lorrain, il finit avec des moyennes 11,5 points et 9 rebonds en 2 matchs. Il revient une troisième fois à Cholet pour la saison 2013-2014 à 33 ans.

Entre ses saisons successives à Cholet, son passage dans les autres clubs de Pro A, Marquis est sélectionné en Equipe de France entre 2004 et 2008 à 36 reprises. Il joue son premier match face à la Belgique le 6 aout 2004 à l’Alpe d’Huez.

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (430 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s