Breaking News

Alonzo Mourning, double meilleur défenseur de l’année avec le Heat (1999-2000)

Les plus belles perfs

Alonzo Mourning - Miami Heat (c) myaccess305 com

L’ex-intérieur de la fac de Georgetown Alonzo Mourning a été nommé à deux reprises de suite meilleur défenseur de l’année en 1999 et 2000. 46 ans depuis le 7 janvier dernier, portant le maillot du Miami Heat ces années-là, le pivot a énormément dissuadé ses adversaires dans la raquette en multipliant les blocks shots. Précisions.

Le 3 novembre 1995, Alonzo Mourning quitte les Charlotte Hornets, la franchise qui l’a drafté le 24 juin 1992 au premier tour en 2ème position après Shaquille O’Neal. Il rejoint le Miami Heat en compagnie de Leroy Ellis et Pete Myers en échange de Matt Geiger, Glen Rice, Khalid Reeves et un premier tour de draft. La franchise de Floride ne s’était pas trompée dans ce trade et avait flairé le bon coup en enrôlant le pivot de 2m06.

1998-1999 : 18 MATCHS A 5 CONTRES ET PLUS

Honoré il y a quelques jours par les Charlotte Hornets, 3 saisons après son arrivée au Heat, Mourning est récompensé lors de la saison écourtée 1998-1999 en raison du lock-out (50 matchs de saison regulière). Il est élu à 29 ans meilleur défenseur de l’année à l’issue de cette saison : 20,1 points (51,1 % aux tirs et 65,2 % aux lancers-francs), 11 rebonds et 3,9 contres de moyenne en 46 matchs sur les 50 au total. Il devance Dikembe Mutombo. Mourning est le meilleur contreur 98-99 de la NBA devant Shawn Bradley (3,2), et Theo Ratliff (3). Auteur de 29 double-double (points-rebonds), et 180 contres au total cette saison-là, il conclut 18 matchs à 5 contres et plus. Une façon de bien dire Good « Mourning » aux joueurs adverses :

2 matchs à 9 contres

  • 23 points (7/13 aux tirs, et 9/11 aux lancers-francs), 17 rebonds, 4 passes et 9 contres face au New Jersey Nets le 3 avril 1999, défaite 88-77
  • 19 points (5/7 aux tirs, et 9/9 aux lancers-francs), 7 rebonds, et 9 contres face à Cleveland le 19 avril 1999, victoire 94-87

5 matchs à 7 contres

  • 34 points (12/18 aux tirs, et 10/18 aux lancers-francs), 17 rebonds et 7 contres face au New Jersey Nets le 15 février 1999, victoire 95-72
  • 28 points (9/25 aux tirs, et 10/13 aux lancers-francs), 11 rebonds et 7 contres face à New-York le 2 mars 1999, victoire 85-84
  • 20 points (8/14 aux tirs, et 4/5 aux lancers-francs), 13 rebonds, 4 passes et 7 contres face à Toronto le 6 avril 1999, victoire 92-70
  • 19 points (6/9 aux tirs, et 7/10 aux lancers-francs), 6 rebonds, 2 passes et 7 contres face à Chicago le 10 avril 1999, défaite 88-77
  • 14 points (6/13 aux tirs, et 2/4 aux lancers-francs), 9 rebonds, et 7 contres face au New Jersey Nets le 5 février 1999, défaite 95-81

3 matchs à 6 contres

  • 29 points (9/20 aux tirs, et 11/18 aux lancers-francs), 12 rebonds, et 6 contres face à Washington le 23 février 1999, victoire 96-80
  • 27 points (10/16 aux tirs, et 7/13 aux lancers-francs), 6 rebonds, et 6 contres face à Denver le 4 mars 1999, victoire 95-87
  • 20 points (8/14 aux tirs, et 4/7 aux lancers-francs), 8 rebonds, et 6 contres face à Washington le 1er avril 1999, défaite 88-84

8 matchs à 5 contres

  • 29 points (10/17 aux tirs, et 9/14 aux lancers-francs), 9 rebonds, 4 passes et 5 contres face à Détroit le 26 février 1999, défaite 95-93
  • 23 points (6/9 aux tirs, et 11/14 aux lancers-francs), 10 rebonds, et 5 contres face à Philadelphie le 5 avril 1999, victoire 89-78
  • 20 points (7/16 aux tirs, et 6/11 aux lancers-francs), 17 rebonds, et 5 contres face à Charlotte le 24 février 1999, victoire 91-83
  • 19 points (7/12 aux tirs, et 5/10 aux lancers-francs), 21 rebonds, et 5 contres face à Milwaukee le 24 mars 1999, victoire 84-76
  • 19 points (8/14 aux tirs, et 4/7 aux lancers-francs), 10 rebonds, et 5 contres face à Chicago le 13 avril 1999, victoire 90-74
  • 18 points (7/17 aux tirs, et 4/8 aux lancers-francs), 17 rebonds, et 5 contres face à Orlando le 22 avril 1999, victoire 75-70
  • 16 points (6/18 aux tirs, et 4/9 aux lancers-francs), 12 rebonds, et 5 contres face à Atlanta le 10 mars 1999, défaite 88-84
  • 14 points (5/9 aux tirs, et 4/7 aux lancers-francs), 8 rebonds, et 5 contres face à Boston le 16 avril 1999, défaite 88-84

Avec PJ Brown, Jamal Mashburn, Dan Majerle, et Tim Hardaway comme coéquipiers, Mourning réalisera 20 matchs entre 10 et 14 rebonds puis 8 entre 15 et 19 rebonds. Intronisé au Hall Of Fame en 2014, il réalise son meilleur match aux contres lors des playoffs 99 au premier tour face aux Knicks de New-York au Game 1 : 27 points, 8 rebonds et 5 contres, défaite 95-75. New York se qualifiera 3-2. Joueur de la semaine le 14 mars, Zo est élu dans la meilleure équipe défensive 1999 au côté de Tim Duncan, Karl Malone, Scottie Pippen, Gary Payton et Jason Kidd (Malone et Pippen élu à égalité).

1999-2000 : CINQUIEME BACK-TO-BACK

L’année suivante, Mourning se montre toujours aussi régulier dans ces performances autant en défense qu’en attaque. A 30 ans, il est à nouveau sacré meilleur défenseur de l’année en 99-00. A ce moment-là, il devient le cinquième joueur NBA à recevoir deux fois de suite cette distinction personnelle après Sidney Moncrief (83-84), Dennis Rodman (90-91), Hakeem Olajuwon (93-94), Dikembe Mutombo (97-98). Ca fait ainsi deux back-to-back consécutif pour cette récompense. Le pivot de Miami a ainsi compilé des moyennes en saison régulière de 21,7 points (55,1 % aux tirs et 71,1 % aux lancers-francs) ; 9,5 rebonds et 3,7 contres en 79 matchs. Les années où Mourning reçoit deux fois de suite le trophée de meilleur défenseur de l’année sont celles où il a réalisé les meilleures au niveau des contres.

Il est le meilleur contreur de la saison devant Mutombo (3,3) et O’Neal (3). Auteur de 38 doubles-doubles (points-rebonds), il réalise 28 matchs à 5 contres et plus dont :

  • 18 points (7/20 aux tirs et 4/8 aux lancers-francs), 11 rebonds et 9 contres face à Charlotte le 18 décembre 1999, défaite 106-89
  • 28 points (12/15 aux tirs et 4/6 aux lancers-francs), 4 rebonds et 9 contres face à Charlotte le 6 janvier 2000, victoire 111-99
  • 25 points (10/18 aux tirs et 5/7 aux lancers-francs), 11 rebonds et 8 contres face à LA Clippers le 6 décembre 1999, victoire 99-91
  • 37 points (15/23 aux tirs et 7/10 aux lancers-francs), 11 rebonds et 8 contres face à Sacramento le 10 décembre 1999, victoire 107-97
  • 20 points (7/12 aux tirs et 6/6 aux lancers-francs), 13 rebonds et 8 contres face à LA Clippers le 6 décembre 1999, victoire 99-91
  • 25 points (9/14 aux tirs et 7/9 aux lancers-francs), 9 rebonds et 7 contres face à Washington le 12 novembre 1999, victoire 104-95
  • 28 points (10/18 aux tirs et 8/11 aux lancers-francs), 15 rebonds et 7 contres face à Philadelphie le 1er décembre 1999, victoire 90-83
  • 32 points (9/13 aux tirs et 14/14 aux lancers-francs), 7 rebonds et 7 contres face à Washington le 4 février 2000, victoire 99-92
Alonzo Mourning - Miami Heat (c) Getty

Alonzo Mourning – Miami Heat (c) Getty

Avec 294 contres au total, le natif de Chesapeake en Virginie achève 30 matchs entre 10 et 14 rebonds, 8 à 15 rebonds et plus. A noter son gigantesque match face aux New Jersey Nets le 23 février 2000. All-Star en 2000 pour la cinquième fois de sa carrière, il inscrit son record de points avec 43 unités (13/14 aux tirs et 17/24 aux lancers-francs) suivis de 16 rebonds et 5 contres. Victoire du Heat 99-85.

A l’issue de la saison régulière, il est logiquement élu dans l’équipe défensive de la NBA au côté de Tim Duncan, Kevin Garnett, Kobe Bryant et Gary Payton. Il est élu à deux reprises joueur de la semaine en 99-00 : le 12 décembre 2000 et le 9 avril. Il sera élu joueur du mois de décembre également.

Lors des playoffs 2000, au premier tour face à Détroit, lors du Game 1, Mourning frôle le triple double avec 10 contres : 20 points, 9 rebonds et 9 blocks lors du succès de Miami 95-85.

Zo, free agent le 16 juillet 2003, quitte la franchise de Miami et signe ensuite à New Jersey. Il reviendra aux Heat le 1er mars 2005 et glanera son premier titre NBA en 2006 avec les Shaquille O’Neal, Dwyane Wade, Gary Payton, Jason Williams. Il finira sa carrière à Miami en 2007-2008. Ses stats globales avec le Heat lors de ses deux passages sont de 16 points, 8,1 rebonds et 2,7 contres en 11 saisons et 593 matchs dont 458 dans le 5 majeur.

Un mix des contres de Alonzo Mourning

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (427 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s