Breaking News

Kayte Christensen, du lycée de Modoc aux Gauchos de Santa Barbara

NCAA

Kayte Christensen - Santa Barbara Gauchos

Avant de devenir l’actuelle reporter terrain des Sacramento Kings, Kayte Christensen était l’ancienne ailière phare de la fac de Santa Barbara en Californie. De ses riches et merveilleuses années NCAA avec les Gauchos, son parcours est à découvrir aujourd’hui dans Basket Retro.

Santa Barbara, ça vous rappelle le soap-opéra diffusé dans les années 80 et 90. Vous la regardiez souvent sur la télévision américaine NBC et TF1 n’est-ce-pas ? Nous n’allons pas rentrer dans les détails de cette série mais plus aujourd’hui sur la faculté éponyme de Californie qui possède une équipe féminine de basket. Et figurez-vous qu’une reporter bien connue de la télévision locale californienne a étudié et joué pour cette université : Kayte Lauren Christensen, né il y a 35 ans le 16 novembre 1980.

Avant de rejoindre les rangs des Gauchos, surnom donné aux joueuses de Santa Barbara, la fille de Randy et Cathy Christensen pratique le basket au lycée de Modoc, dans la ville d’Alturas, en Californie. Alors qu’elle se passionne pour la balle orange en « sixth grade », l’équivalent de la classe de sixième aux Etats-Unis, la native de Lakeview dans l’Oregon impressionna par ses stats en high school :

  • 17,4 points, 11,1 rebonds, et 80 contres pour ses années junior
  • 17,4 points, 9,8 rebonds et 59 contres pour ses années senior

Elle détient deux records avec Modoc : le plus grand nombre de points inscrits en une seule saison (470 en junior) et celui en carrière. Pour sa dernière année en 1997-1998, elle est élue California Division V Player of the Year. En 1998, elle remporte avec son lycée la California Interscholastic Federation state Division V championship, un championnat réunissant des lycées publics et privés de Californie.

En tant que sophomore, junior et senior, elle est nommée à trois reprises MVP de la Shasta Cascade League, une ligue de plusieurs disciplines dont le basket dans laquelle plusieurs lycées du Nord de la Californie s’affrontent dans un championnat. Pratiquant le volley et l’athlétisme, elle s’improvise coach de basket lors de son temps libre auprès de jeunes filles.

DETERMINEE A REJOINDRE UNE FAC 

Kayte Christensen (c) nba.com

Kayte Christensen (c) nba.com

Un après-midi, Christensen attend sa mère, Cathy à la sortie du lycée. La jeune Kayte se renseigne sur les universités pour poursuivre ses études. Elle annonce à sa maman qu’elle veut rejoindre une faculté américaine. Celle-ci attire son attention lui évoquant des critères bien définis pour aller en fac : ‘Bien chérie. Tu devras obtenir de très bonnes notes.  La fac est très chère et tu auras besoin d’une généreuse bourse d’études ».

Christensen rassure sa mère en lui affirmant qu’elle obtiendra une bourse grâce à la pratique du basket. Ses parents accompagnent leur fille avec ses sœurs très tôt le matin afin qu’elle se rende aux entraînements.

Sophomore au lycée, Kayte parle à Mike Martin, son coach à Modoc, de ses envies d’intégrer une fac, lui demandant d’envoyer des cassettes de ses prestations sur les terrains aux universités. Quelques-unes d’entre elles se renseignent sur la joueuse, qui voit peut-être son rêve se réaliser. Lycéenne, elle est invitée à Los Angeles pour participer à un match d’exhibition All-Star. Le résultat est probant : double-double (29 points et 16 rebonds). Elle est élue logiquement MVP de la rencontre.

Diplômée à la sortie du lycée en 1998, Christensen est repérée par une université estampillée NCAA à l’image d’autres lycéennes excellant au basket. Elle rejoint les rangs des Gauchos de Santa Barbara en 1998 à 18-19 ans dans laquelle joueront également de futures basketteuses de la WNBA : Erin Buescher, Lindsay Taylor, et Kristen Mann.

En intégrant la fac, elle envisage de devenir enseignante à la faculté, gardant toutefois à l’esprit d’être drafté par une équipe professionnelle de basket. Christensen touche enfin du bois et partagea son enthousiasme d’avoir été sollicité par Santa Barbara : « Devenir une Gaucho, c’est comme être un membre d’une même famille. Je préfère plutôt être aimée en tant que personne qu’athlète sans hésiter. Il y a une vie après le basket et je veux contribuer à la société. J’ai besoin d’une éducation et la fac a besoin d’une joueuse de basket. C’est un échange.  C’est mon travail ». (source : heraldandnews.com, article du 10 février 2002)

1998-1999 : SES BONS DEBUTS AVEC SANTA BARBARA

Kayte Christensen - Santa Barbara (c) ucsbgauchos.com

Kayte Christensen – Santa Barbara (c) ucsbgauchos.com

Pour ses débuts NCAA, tout au long de sa saison freshman (1998-1999), elle se montre très efficace. Elle score 10 points et plus à 9 reprises dans la saison dont deux matchs à 18 points, son record en première année. Les deux fois contre le même adversaire, Fullerton. Elle réalise 3 double-doubles :

  • un en demi-finale du tournoi Big West, conférence dans laquelle évolue Santa Barbara en saison régulière (13 points et 11 rebonds face à Idaho.
  • 18 points et 11 rebonds face à Fullerton en saison régulière
  • 14 points et 10 rebonds contre le Nevada en saison régulière

Avec 55,1 % aux tirs pour sa première saison, elle afficha des moyennes de 8 points et 5,6 rebonds en 30 matchs pour 16,9 minutes de jeu tout en réussissant son unique tir à 3-points tenté cette saison. L’ailière sera nommée dans l’équipe type des Freshman de la Big West. Des débuts plus que prometteurs.

1999-2000: UNE SAISON STOPPEE PAR UN POIGNET DOULOUREUX

En tant que sophomore (1999-2000), la malchance tombe sur elle. Sa saison est écourtée en raison d’une blessure au poignet causé lors d’une rencontre face à la fac de Vanderbilt. Après 18 matchs joués, elle doit déclarer forfait pour le reste de la saison. Elle avait pourtant bien démarré cette saison-là  en réussissant 8 matchs à 10 points et plus dont un à 21 unités, son meilleur total sur le plan offensif depuis son arrivée. C’était face aux Cougars de Brigham Young University avec un joli 10/17 aux tirs.

Avant sa blessure, Christensen affichait un pourcentage aux tirs légèrement en hausse avec 56,5 % par rapport à sa saison freshman. Ses moyennes stats ont doucement aussi accru : 10,4 points et 6,3 rebonds. Avec 27 contres, elle réalise 1,5 block de moyenne en plus de ses 1,4 interception (25 au total).

2000-2001 : DOUBLE-DOUBLE EN FINALE DU TOURNOI BIG WEST

Pour sa saison junior, Christensen afficha des moyennes de 13,7 points (54,9 % aux tirs et 66,7 % aux lancers-francs) et 7,6 rebonds. Auteur de 9 double-doubles, elle est nommée deux fois joueuse de la semaine (le 5 février 2001 et le 5 mars 2001). Elle avait battu son record de points cette saison-là avec un total de 22 points le 19 novembre 2000 contre le Nebraska. 3 mois plus tard, elle fait encore mieux en inscrivant 23 points le 25 février 2001 face à Idaho. Elle bat aussi son record de rebonds en un match avec 16 prises face à Kent State.

Le 4 février, face au grand Rival de Santa Barbara, les 49ers de Long State Beach, elle réussit un double-double : 21 points, 13 rebonds. Santa Barbara décrocha alors son cinquième titre de suite du tournoi Big West en battant les 49ers grâce à la belle activité de Christensen (19 points, 10 rebonds). Dans l’équipe-type de la Big West de la saison, elle conclut 24 matchs à au moins 10 points dont 13 sur les 15 derniers matchs de la saison.

2001-2002 : JOUEUSE DE L’ANNEE DE LA BIG WEST

Pour sa dernière saison chez les Gauchos, Christensen est récompensé en recevant le titre de joueuse de l’année de la Conférence Big West. En 27 matchs, elle en conclut 11 avec un double-double et 23 à au moins 10 points.

Pour la première fois de sa carrière universitaire, elle plante plus de 30 points au cours de deux rencontres : 36 face à Cal State Northridge le 6 janvier, 34 face à Arizona à 16/17 aux tirs le 14 janvier. A ce moment-là, elle devient la cinquième Gaucho à obtenir une récompense individuelle sur les 6 dernières saisons. Possédant le meilleur pourcentage aux tirs de la conférence Big West (54,3 % et 65,5 % aux lancers-francs), Christensen flirte avec le double-double de moyenne : 15,6 points, 9,1 rebonds et aussi à son actif 1,5 interception en 32 matchs.

Sur ses quatre années passées avec Santa Barbara, Kayte Christensen a remporté quatre fois d’affilée le tournoi de la conférence Big West dont 3 face à Long Beach State (1999, 2000 et 2001). Celui de 2002 a été obtenu face à l’université de Pacific à l’Anaheim Convention Center. Elle fait partie pour la seconde année consécutive de l’équipe-type de la Big West. Ses stats globales sur ses 4 ans sont de 11,9 points (54,9 % aux tirs, 63,1 % aux lancers-francs), 7,2 rebonds, 0,6 passe, 0,8 contre et 1,2 interception en 111 matchs NCAA.

Diplômée en « Classical Civilizations, Classical literature, language, history, and archeology » à la sortie de la fac, Christensen est élue en 2002 :

  • étudiante-athlète de l’année de la fac de Santa Barbara
  • basketteuse de l’année de la fac de Santa Barbara

Elle entamera ensuite une carrière en WNBA (Phoenix Mercury : 2002-2005 et 2006 ; Houston Comets : 2006 ; Chicago Sky : 2007-2008). Elle se reconvertira dans le journalisme sportif en occupant le poste d’analyste du championnat NCAA Women pour ESPN en 2009-2011, celui de reporter pour les Phoenix Suns de 2011 à 2012. Elle est actuellement reporter pour les Sacramento Kings, présente notamment à la Sleep Train Arena, la salle où évolue cette franchise californienne.

Advertisements
About Richard Sengmany (438 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s