Breaking News

[NCAA] Allyssa DeHaan, une géante talentueuse à Michigan State (2006-2010)

NCAA

Inconnue en France au contraire de Michigan State, c’est avec cette fac US qu’Allyssa DeHann, 2m06, a fait ses armes dans le basket. En portant le maillot des Spartans pendant 4 ans, elle s’est montrée éblouissante sur les parquets.

Pratiquant le volley, la gymnastique, la natation, ou encore le patinage, c’est aussi au basket qu’Allyssa DeHann a fourni des efforts, se montrant efficace ballon orange en main. Des parents d’enfants sportifs de l’Amateur Athletic Union (une organisation multisport américaine qui promeut et développe le sport amateur) qui l’ont vu faire de la gymnastique lui ont demandé de rejoindre l’équipe de basket, ce qu’elle accepta. DeHaan débuta aussi dans le basket grâce à sa maman Tracie, elle-même joueuse à la fac de Northwestern.

Issue d’une famille de très grande taille, celle qui est devenue Mme Clark (marié depuis juin 2012) fréquenta le lycée de Grandville au Michigan et son équipe de basket, un effectif au sein duquel elle a fait énormément de grabuges dans la raquette. Résultat, 236 contres à son compteur lors de sa saison junior en 2004-2005 (16 ans). C’est au cours de celle-ci qu’elle a réussi à aligner une superbe ligne de statistiques, au bord du triple-double de moyenne : 27 points, 13 rebonds et 9,5 contres.

Allyssa DeHaan au lycée à Grandville (c) info.detnews.com

Allyssa DeHaan au lycée à Grandville (c) info.detnews.com

En 2005-2006 en tant que joueuse senior, elle mène Grandville à un super bilan de 22 victoires et 2 défaites dans le championnat district et régional. En novembre 2005, elle est nommée Michigan Miss Basketball, une récompense attribuée à la meilleure joueuse du championnat dans cet état américain. Le média All-Star Report la classe parmi les 25 meilleures intérieures des Etats-Unis. Mesurant 2m06, elle conclut sa saison senior avec des moyennes de 24 points, 9 rebonds et 9 contres. Discernable dans les rues par sa grande taille comme elle le concède, sur les trois dernières années, elle est nommée dans l’équipe-type des Etats-Unis, tous lycées confondus.

FRESHMAN A MICHIGAN STATE  (2006-2007)

Avec des stats éloquentes, les facs montrent leur intérêt pour DeHaan. 6 d’entre elles d’un standing élevé s’intéressent à son profil : Tennessee, Connecticut, Purdue, Louisiana State, Duke et Kentucky. DeHann poursuivra sa progression basket dans aucune de ses universités. Elle opte pour Michigan State University. Grand Valley State et Cornerstrone College faisait partie des autres établissements de sa short-list. En enfilant le maillot des Spartans, elle marquera l’histoire de cette fac en étant la plus grande joueuse de cette équipe comme les pléthoriques chiffres que nous allons énumérés. A son arrivée, elle indique vouloir remporter le championnat NCAA et poursuivre son rêve, celui de devenir docteur en même temps que jouer au basket.

8 CONTRES DANS UN MATCH, MEILLEURE PERF D’UNE SPARTAN

Admettant qu’il soit difficile d’acheter des vêtements à sa taille, ses débuts sont tonitruants en NCAA pour sa première année. Maillot numéro 41 sur ses épaules, contre Bucknell, la joueuse Freshman finit le 17 novembre 2006 son premier match universitaire avec 15 points (meilleur scoreur de son équipe). Deux jours après, face à UT Arlington, elle bat le record de contre pour une joueuse des Spartans : 8 dont 7 en deuxième mi-temps. Durant cette rencontre, elle signa son premier double-double en NCAA : 11 points, 11 rebonds (7 perfs de ce genre au total pour son année freshman). Le 28 décembre, elle bat son propre record de blocks avec 9 ballons repoussés contre Indiana.

Surnommée Big Al, DeHaan s’adapta très vite au championnat universitaire et monta en puissance au fil des matchs. Contre Rhode Island, elle marqua 28 points et prit 10 rebonds. Deuxième double-double. Ses 28 unités représentent le second meilleur total de points inscrits par une freshman dans l’histoire de Michigan State. Elle signe une autre belle perf à plus de 20 unités : 25 points, 8 rebonds et 5 contre le 28 février contre Ohio State.

Proche d’un premier triple-double, avec 20 points, 9 rebonds et 8 contres contre Rhode Island le 29 novembre, elle est élue joueuse de la semaine le 3 décembre dans la conférence Big Ten, là où évoluent les Spartans en saison régulière. Avec 18 rebonds pris face à Northridge, elle était à un rebond d’égaler le record de Liz Shimek (auteur de 19 rebonds le 17 décembre 2003 face à Pepperdine). 

Au cours du tournoi de la conférence Big Ten, DeHaan est décisive. Pour son premier match, au premier tour, sa ligne de stats est brillante : 13 points, 9 rebonds et 6 contres face au Delaware. En quart de finale, le 2 mars, face à Minnesota, elle marque 27 points et prend 8 rebonds.

En 33 matchs dont 27 dans le 5 de départ, elle aligne des moyennes de 12,5 points (53 % aux tirs, et 76 % aux lancers-francs), 7,5 rebonds (7eme dans cette catégorie stat) et 4,4 contres (145 au total, record battu dans l’histoire de la Big Ten). 7 double-doubles enregistrés, dans l’équipe-type des Freshman de la saison 2006-2007, Big Al fait aussi partie de l’équipe défensive de l’année.

SOPHOMORE (2007-2008) : 200 CONTRES EN CARRIERE

La saison suivante, DeHaan (14,4 points à 48,3 % aux tirs et 83,8 % aux lancers-francs, 7,3 rebonds et 4,1 contres en 37 matchs) est élue co-meilleure joueuse de l’année avec Kalisha Keane. Auteur de 6 double-doubles, elle inscrit au moins 10 points lors de 29 matchs. Elle conclut 8 matchs avec au moins 10 rebonds. Le 11 novembre, elle flirte encore avec le triple-double : 16 points, 9 rebonds et 8 contres. Elle devient la 4eme joueuse des Spartans à atteindre les 300 points et 200 rebonds. 3 fois élue joueuse de la semaine, le 16 décembre 2007, l’intérieure devient la meilleure contreuse des Spartans au bout de 43 matchs joués de NCAA. Avec 3 blocks le 20 décembre, Big Al était devenue la joueuse la plus rapide à atteindre la barre des 200 contres en carrière.

Son premier double-double de deuxième année, le 8eme de sa carrière date du 29 novembre contre Clemson : 26 points, 13 rebonds. Le 3 décembre, elle est nommée joueuse de la semaine grâce à ses 18 points et 8,7 rebonds en 3 matchs accomplis. Une semaine plus tard, rebelote le 10 décembre lors de laquelle elle frôle le triple-double face à Indiana State le 8 décembre : 24 points, 10 rebonds et 9 contres (record de sa saison dans cette catégorie stats).

Avec 27 points à 11/11 aux lancers, plus 13 rebonds contre Wisconsin le 2 janvier, Big Al devient la troisième joueuse des Spartans dans l’histoire à réussir ses 11 lancers sans échec dans un seul match. Le 11 février, elle comptabilise son 100ème contre de cette saison, le 250eme en carrière grâce aux 6 contres face à Purdue, match qu’elle finit avec 15 points, et 5 rebonds. Autre match à plus de 20 points, le 22 novembre contre Kansas State (23 points à 8/11 aux tirs et 7/8 aux lancers-francs).

Enregistrant 30 lancers-francs réussis de suite à cheval sur plusieurs rencontres (4eme meilleure série dans l’histoire des Spartans), elle comptabilise le meilleur nombre de blocks dans une unique saison : 150, 5eme meilleure performance dans l’histoire NCAA. 4ème joueuse de Michigan State à scorer plus de 500 points dans la même année (531), elle est élue dans la meilleure équipe défensive pour la deuxième fois d’affilée. Le 14 février, elle finit avec 16 points et 15 rebonds (record saison), face à Indiana.

JUNIOR (2008-2009) : MEILLEURE CONTREUSE DE LA BIG TEN

Au cours de sa troisième saison, (junior), en marquant un panier en deuxième mi-temps avec 14:48 à jouer, DeHann devient la 19ème joueuse de l’histoire des Spartans à atteindre la barre des 1000 points inscrits. Auteure de 18 matchs à au moins 10 points, elle égala son record de contres avec contre Xavier le 14 décembre (9). Elle signa son 14ème double-double en NCAA, le premier en junior, face à Purdue le jour de l’an 2009 : 17 points, 12 rebonds et 5 contres. Elle réitéra cette performance le 12 février face à Indiana : 20 points, 10 rebonds et 6 contres.

Elue joueuse de la semaine le 16 février, elle devient la meilleure contreuse de la conférence Big Ten grâce à ses 4 blocks face à Wisconsin lors du quart de finale du tournoi de la Big Ten. Le 28 mars 2009, elle réussit à marquer 24 points en demi-finale régionale contre Iowa State (9/16 aux tirs et 6/6 aux lancers-francs) ajoutés à ses 8 rebonds et 5 contres.

Elle finit sa troisième année avec des moyennes de 10,8 points (46,5 % aux tirs et 73,8 % aux lancers-francs), 6,3 rebonds et 3,2 contres. Avec 107 contres comptabilisés, ce nombre correspond à la troisième meilleure performance touts états confondus ainsi que dans l’histoire de Michigan en une seule saison.

SENIOR (2009-2010) : MEILLEURE DEFENSEURE DE LA BIG TEN

En senior, DeHann conclut la saison 2009-2010 avec 10,6 points (41,6 % aux tirs et 82,7 % aux lancers-francs), 5,8 rebonds et 3,1 contres. La pivot devient la première joueuse des Spartans à être élue défenseure de l’année de la Big Ten. Par la même occasion, elle est élue athlète de l’année par le Detroit Athletic Club Michigan. Ses meilleurs matchs en attaque datent du 19 novembre (20 points plus ses 8 rebonds et 4 contres) et du 28 (23 unités contre Oklahoma State + 9 rebonds et 8 contres) lors du tournoi Junkanoo Jam Lucaya où elle terminera MVP : 16,5 points, 6 rebonds et 5 contres.

Elue joueuse de la semaine le 14 décembre et le 1er février, elle signe 3 double-doubles cette saison-là :

  • 9 décembre contre Xavier : 22 points (8/10 aux tirs et 6/6 aux lancers-francs), 13 rebonds et 5 contres
  • 3 janvier face à Indiana : 16 points, 12 rebonds, 3 contres et 2 passes
  • 28 janvier face à NorthWestern: 24 points, 10 rebonds et 5 contres

Le 11 février, elle égala le nombre de contres réalisés dans le championnat NCAA avec 480 blocks. Elle dépassa ce chiffre grâce à ses 3 contres effectués le 18 février contre Illinois : 487. Elle réalisera au total 101 contres lors de sa dernière année universitaire. Tous ses efforts ont été faits alors qu’elle a joué blessée (problème au dos).

EMPREINTE INDÉLÉBILE

Multipliant les perfs, les records, DeHaan marqua l’histoire des Spartans à tout jamais devant une des 3 joueuses de Michigan State à être dans le Top 5 à la fois au scoring et aux rebonds. En 4 ans, elle comptabilisa 503 contres (2eme meilleure perf de toute la NCAA) et afficha une brillante ligne de stats globales : 12,1 points, 6,8 rebonds et 3,7 contres. Preuve qu’elle a été dissuasive et émérite dans la peinture adverse et dans son camp. Au total, elle a achevé 87 matchs à au moins 10 points, 24 avec au moins 10 rebonds et 18 avec un double-double tout au long de sa carrière NCAA.

Sur l’ensemble de son parcours universitaire, en 136 matchs joués dont 128 dans le 5 majeur, DeHaan a inscrit 1649 points (47,4 % aux tirs), a pris 949 rebonds, a marqué 351 lancers-francs (3ème meilleure perf dans l’histoire des Spartans), 640 tirs réussis (3eme meilleure perf dans cette fac), et shooté à 79,8 % aux lancers (7ème meilleure perf de la fac : 351/440). Ce n’est pas sa spécialité, mais la pivot réussit tout de même à inscrire 18 paniers à 3-points sur 56 tentés (32,1 %). DeHaan a clairement régné au sein de sa fac.

Championne U19 en Slovaquie avec Team USA en août 2007, en dehors du basket, elle obtiendra son diplôme en biologie humaine en décembre 2010 à 23 ans. La logique voudrait qu’elle rejoigne la WNBA après son cursus NCAA. Or, elle poursuit ses études dans une autre fac, à Grand Valley State University (GVSU). Elle intégrera l’équipe de volley des Lakers une saison après avoir réussi un training camp.

En avril 2010, elle n’excluait pas de rejoindre la WNBA : « J’étais bien placé ces dernières années avec mes études de médecine et en jouant au basket. Je ne veux avoir aucun regret et souhaite vraiment faire un essai dans la ligue professionnelle nord-américaine. A long terme, mon but est de devenir médecin. Ca pourrait arriver dans 10-15 ans » (source : mlive.com). A ce jour, elle n’a toujours pas enfilé le maillot d’une équipe WNBA.

Allyssa DeHaan – Michigan State Spartans (montage images)

Advertisements
About Richard Sengmany (432 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s