Breaking News

Playoffs 2004 : le rookie Dwyane Wade annonce la couleur

NBA Playoffs

Membre important dès sa première année d’une attrayante et prometteuse équipe du Heat, l’ancien joueur de l’Université de Marquette ne va pas manquer son entrée en post-season lors d’un premier match au couteau face aux Hornets de la Nouvelle-Orléans en 2004.

En ce 18 avril 2004 les playoffs sont de retour à l’American Airlines Arena de Miami. Après deux ans d’absence la franchise lance sa campagne avec le slogan « Back in Black » comme étendard. Pour l’occasion les fans du Heat sont appelés à se vêtir de noir, comme symbole d’unité à l’intérieur de l’enceinte floridienne et éventuel moyen de pression sur l’adversaire.

Il faut dire que l’excitation est de mise. Après deux ans de difficultés l’équipe est séduisante, mixant des vétérans solides (Brian Grant, Eddie Jones), des joueurs encore jeunes mais déjà quelque peu établis (le fantasque Rafer Alston et le très talentueux et polyvalent Lamar Odom) et de jeunes joueurs très prometteurs avec Caron Butler et donc Dwyane Wade, 22 ans, 5ème choix de la draft et demi-finaliste NCAA quelques mois plus tôt.

Ce dernier vient d’effectuer une saison rookie remarquable malgré une vingtaine de matchs manqués en raison de diverses blessures. Repositionné meneur de jeu par le coach Stan Van Gundy il affiche des moyennes de 16.2 points, 4 rebonds, 4.5 passes décisives et 1.4 interceptions par match, à 46.5% aux shoots et 74.7% aux lancers-francs. Bien qu’éclipsées par les performances des autres débutants stars Lebron James et Carmelo Anthony ces statistiques lui vaudront une élection à l’unanimité dans le premier cinq des rookies. Mais plus important encore il contribue, contrairement à ses deux congénères, à qualifier son équipe en playoffs, la menant à un bilan de 42 victoires-40 défaites et à la quatrième place de la conférence Est, à la faveur d’un 17-4 pour finir (et ce malgré un départ catastrophique : 7 défaites consécutives pour ouvrir la saison, un bilan de 5-15 après 20 matchs).

PREMIER MATCH DE PLAYOFFS, PREMIER PANIER VICTORIEUX

Pour ce duel du premier tour les floridiens font face aux Hornets de la Nouvelle-Orléans du duo all-star Baron DavisJamaal Magloire, mais privés de Jamal Mashburn blessé quasiment toute la saison.

hpg0304_040418_wade1Dans une salle rendue bouillante par l’événement les deux équipes vont livrer un match poussif, cumulant 41 pertes de balles et  dépassant péniblement les 40% de réussite aux tirs au final. Malgré 14 shoots de suite manqués par Miami durant le 2ème quart-temps les Hornets ne prendront jamais plus de 10 points d’avance et ne sont qu’à +3 à la mi-temps (41-44). Les locaux renversent la vapeur au retour des vestiaires et la tendance leur semble extrêmement favorable lorsqu’ils sont devant de 12 points (77-65) à 7min27 de la fin du match. Mais vont alors s’écouler 4 min durant lesquelles le Heat ne va pas marquer le moindre point, offrant aux visiteurs la possibilité de revenir.

Ces derniers égalisent finalement à 79 partout à 54 secondes du terme sur un shoot de PJ Brown. S’ensuivent des erreurs de part et d’autres et Miami récupère la balle suite à une violation des 24 secondes. Il reste 11 secondes à jouer. Temps-mort. Stan Van Gundy a tranché : le ballon de la gagne est pour son rookie. Après un cross-over lui permettant de mettre à distance un Baron Davis boitillant, Wade pénètre et malgré le retour du meneur des Hornets parvient à déclencher un flotteur qui passe au-dessus des bras de Jamaal Magloire. Le tir finit dans le panier, offrant la victoire à Miami.

« J’ai toujours été le genre de personnes qui aime prendre ces tirs. »

Dwyane Wade à l’issue du match. Espn.com

LE BOX SCORE

Cliquez ici

LE GAME WINNER DE DWYANE WADE FACE AUX HORNETS

Crédits photo : Getty Images

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Charles Mamere (8 Articles)
Pratiquant le basket depuis l'âge de six ans, j'ai commencé à suivre la NBA avec le premier sacre des San Antonio Spurs en 1999. Dès lors impossible d'en décrocher, que ce soit pour suivre son actualité quotidiennement ou pour plonger dans sa riche histoire avec passion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s