Breaking News

[Happy Birthday] Joe Dumars : de joueur vénéré à GM contesté

Portrait

A l’occasion de ses 53 ans Basket Retro vous propose de s’attarder sur la seconde « star » de cette équipe des Bad Boys : Joe Dumars.

De petite taille (1m91) mais défenseur féroce, à l’image de son équipe, celui qui est considéré comme une légende à Detroit est aujourd’hui un GM remis en question dans son équipe de toujours.

UNE CARRIÈRE MARQUÉE DE SCEAU DES PISTONS

Issu de la petite fac de Mc Neese State, où il tournait à 22,5 points de moyenne en 4 années , Dumars est sélectionné en 18ème rang en 1985 par les Pistons qui émergent peu à peu dans la redoutable Conférence Est. Elu directement dans la All-NBA Rookie Fisrt Team, sa première saison se termine avec des statistiques honorables de 9,4 points et 4,8 passes par match. Face à la présence de « Zeke » Thomas, le numéro 4 impose ses shoots à longue distance et sa défense acharnée. Si les saisons suivantes suivent une progression constante et honorable en termes de scoring (11,8 points en 1987; 14,2 points en 1988) c’est lors de la saison 1988-1989 que Dumars et les Pistons vont exploser aux yeux de l’Amérique : remportant enfin les Finales, après l’échec de 1988, les gars de MoTown peuvent compter sur les 17,2 points par match de leur arrière pour les aider tout au long de la saison, mais surtout lors des manches face aux Lakers en Finales. Sweepant l’équipe de la « ville des Anges », Dumars finit MVP des Finales avec une moyenne de 27,3 points et de 6 passes.

Joe Dumars MVP des Finales 1989Réalisant le Back-To-Back, les Pistons sont réputés pour leur rigueur défensive mais également détestés pour leurs coups bas et leurs fautes à la limite des blessures. Mais Joe Dumars est quand à lui un joueur réputé pour sa classe et son bon comportement sur le terrain, en atteste le trophée NBA qui porte son nom. Si le numéro 4 jouera pour les Pistons jusqu’en 1999, il ne retrouvera plus les sommets de la NBA, mais il découvrira ceux du Monde en remportant le Championnat du Monde avec Team USA en 1994.

Après 14 ans de carrière, Dumars prend sa retraite en étant un des 8 joueurs de l’Histoire ayant porté le maillot de leur premier club pendant plus de 1000 matches, cela lui permettant d’établir plusieurs records de franchise : plus grand nombre de matches joués (1018) et de paniers à 3 points marqués (990) , deuxième meilleur marqueur (16401 points), passeur (4612 passes) et intercepteur (902 steals) des Pistons. Une carrière donc bien remplie qui compte 2 titres de Champion (1989 et 1990), 6 All-Star-Game (1990, 91, 92, 93, 95 et 97) et 4 nominations dans la All-NBA First Defensive Team (1989, 90, 92 et 93)

Il est intronisé au Hall Of Fame en 2006.

UN GM IMPLIQUE AU BILAN MITIGE

A sa fin de carrière, Dumars est intégré dans le staff des Pistons comme General Manager dès l’année 2000. Dès son intronisation Dumars doit faire face au départ de son ex-coéquipier Grant Hill vers le Magic, dans l’échange Dumars récupère le modeste Ben Wallace qui s’apprêtera à devenir une Légende chez les Pistons. L’année 2002 est également un tournant pour l’équipe de Detroit: à la draft Dumars sélectionne en 23ème choix Tayshun Prince qui deviendra une pierre angulaire de son club durant dix années, ensuite Chauncey Billups signe comme meneur en tant que Free-Agent et s’avèrera être une recrue de tout premier choix pour Detroit, enfin l’échange entre Jerry Stackhouse et Richard Hamilton permettra aux Pistons de bâtir la base de l’équipe championne NBA en 2004. Désireux de combler le poste d’ailier-fort vacant, Dumars décide de sélectionner lors de la fameuse Draft 2003 le serbe Darko Milicic, cette sélection s’avérer être le premier mauvais choix du GM. S’apercevant que le joueur de l’EST est un échec, Dumars décide de monter un échange afin de faire venir le talentueux mais caractériel Rasheed Wallace en provenance d’Atlanta (pour qui il a joué un match ) : ce choix va permettre aux Pistons d’être Champion NBA en 2004 et d’atteindre les Finales en 2005 et de dominer la Conférence Est jusqu’en 2008 en atteignant les Finales de Conférence chaque année.

Dumars et les Pistons sur le toit de la Conférence EST

Cette période est une véritable réussite pour Dumars mais tout va s’achever avec le trade amenant Allen Iverson à Detroit contre Chauncey Billups, le départ du meneur gestionnaire ne sera pas comblé par les mauvaises performances de « The Answer ». A partir de là, les mauvaises décisions s’enchaînent comme la signature de contrats faramineux à Ben Gordon et Charlie Villanueva ou encore la valse des entraîneurs (Michael Curry, Lawrence Frank…) .

Cependant c’est par la draft que les Pistons tentent de s’en sortir, avec les sélections de Greg Monroe, Brandon Knight et Andre Drummond au fil des années. Si ces trois joueurs s’en sortent plus ou moins bien avec leur club (Knight a quitté le navire à l’été 2013 dans le transfert pour Jennings) ce n’est pas le cas des deux joueurs censés « redonner de l’espoir » aux supporters Bandon Jennings et Josh Smith qui pour un salaire particulièrement importants déçoivent et mettent de plus en plus en suspens la situation du GM historique de la Franchise.

SES STATS NBA 

joe stats

SON PALMARÈS

  • Champion de la Division Centrale en 1988, 1989 et 1990 avec les Pistons de Detroit.
  • Champion de Conférence Est en 1988, 1989 et 1990 avec les Pistons de Detroit.
  • Finales NBA contre les Lakers de Los Angeles en 1988 avec les Pistons de Detroit.
  • Champion NBA en 1989 et 1990 avec les Pistons de Détroit.
  • Médaille d’or au championnat du monde 1994.
  • NBA Finals Most Valuable Player Award en 1989.
  • 6 sélections au NBA All-Star Game en 1990, 1991, 1992, 1993, 1995 et 1997.
  • All-NBA Second Team (2e équipe type de la NBA) en 1993.
  • All-NBA Third Team (3e équipe type de la NBA) en 1990 et 1991.
  • NBA All-Defensive First Team (équipe type des meilleurs défenseurs de la ligue) en1989, 1990, 1992, et 1993.
  • NBA All-Defensive Second Team (2e équipe type des meilleurs défenseurs de la ligue) en1991.
  • NBA All-Rookie First Team (équipe type des meilleurs débutants) en 1986.
  • J. Walter Kennedy Citizenship Award en 1994 pour ses œuvres caritatives.
  • Élu au Naismith Memorial Hall Of Fame en 2006.
  • Son maillot, le n°4 a été retiré par les Pistons de Détroit.

JOE DUMARS EN IMAGES

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Maxime Duchamp (30 Articles)
fan de NBA actuelle et ancienne et grand supporter des Detroit Pistons

3 Comments on [Happy Birthday] Joe Dumars : de joueur vénéré à GM contesté

  1. Rare sont ceux qui réussissent en tant que joueur puis en tant que coach, GM ou une autre reconversion… Parmi ceux qui réussissent, ou en tout cas pour le moment, on peut citer Larry Bird et Bill Sharman

    J'aime

  2. On a fait un lien vers cet article dans notre dernier post ! Si vous etes d’accord, bien sur !
    L’article en question => http://pistonsfr.wordpress.com/2014/02/21/la-trade-deadline-est-passee-inapercue-a-detroit/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s