Breaking News

[Portrait vidéo] Gary Payton : une défense de fer dans un gant de velours

Portrait vidéo

Leader emblématique des Seattle Supersonics (dont il est le meilleur marqueur de l’histoire ), ce charismatique meneur, qui n’avait pas sa langue dans sa poche, a fait rêver plus d’une génération de fans. Formant avec Shawn Kemp l’un des tandems les plus spectaculaires que la ligue ait connu au cours des années 90.

Originaire d’Oakland, Gary Payton se fait rapidement connaître pour ses talents de baller dans la cité californienne, en jouant quelques un contre un mythiques avec son ami d’enfance et futur hall of famer, Jason Kidd. Jeune prodige sensationnel, il intègre Oregon State où il gravera son nom sur les tablettes de quelques records de la faculté, avant de faire la couverture du prestigieux magazine Sport Illustrated qui le considère alors  comme le meneur de jeu du futur. C’est donc logiquement qu’il se présente comme l’un des joueurs les plus convoités lors de  la Draft de 1990. Lauréats du second choix, les Sonics n’hésitent pas à le choisir pour en faire le futur leader d’une jeune équipe qui compte déjà dans ses rangs un autre diamant brut qui ne demande qu’à briller : Shawn Kemp.

Après deux années d’apprentissage, celui qui se faisait alors appeler « Gee Pee«  commence à prendre ses marques en y affirmant son style. A savoir, une excellent vision de jeu et une défense ultra agressive sur l’homme à laquelle s’ajoute son célèbre trash-talking. Habituée des highlights, la paire Payton-Kemp électrise la foule, tout en permettant à Seattle de devenir l’un des favoris réguliers pour le titre au sein d’une conférence Ouest toujours très compétitive.

Fort en gueule et en talent, Gary Payton, devenu « The Glove« , s’impose de plus en plus comme le meneur de jeu incontournable des années 90, au même rang qu’un John Stockton ou que son ami d’enfance J-Kidd. Habitué du All Defensive Team pendant près d’une décennie, sa défense devient un modèle du genre et lui permet de devenir l’un des rares arrières à conquérir le trophée du meilleur défenseur en 1996. Une année couronnée de succès puisqu’il accède une première fois aux Finales NBA, échouant face aux Bulls de Michael Jordan et consort. Il se console durant l’été en devenant le récipiendaire d’une première médaille d’or avec la sélection américaine aux côtés de Charles Barkley, David Robinson ou bien encore Karl Malone et Shaquille O’Neal avec lesquels il se lie d’amitié.

Conscient d’avoir atteint les limites du potentiel de l’équipe après le départ de Shawn Kemp en 1997,  Payton va servir de monnaie d’échange aux Sonics pour leur permettre d’acquérir Ray Allen en 2003. Après quelques matchs avec les Bucks, il revient sur les terres de sa Californie natale en 2004 pour former ,sur le papier, une équipe des Lakers impressionnante en compagnie de Shaquille O’Neal, Kobe Bryant et Karl Malone. Sur le papier seulement puisque meurtris par une succession de blessure tout au long de l’année, les « 4 fantastiques »  ne pourront que s’incliner en finale face aux Détroit Pistons et leur collectif bien huilé.

De nouveau sur le départ dans le cadre d’un trade avec les Boston Celtics , il va devoir patienter une année de plus avant de retrouver l’adrénaline des finales en tant que membre du Heat de Miami en 2006. Doublure de luxe de Jason Williams sous la direction de Pat Riley, Gary Payton apporte à l’équipe toute son expérience et sa mentalité de guerrier dans les moments cruciaux face à de surprenants Mavericks. Devenu champion, il tire sa révérence en 2007 avant de devenir un consultant de premier choix, laissant souvent s’exprimer sa gouaille sur les plateaux télés pour le plus grand bonheur des fans.

PORTRAIT VIDEO DE LA CARRIERE DE GARY PAYTON

Vous pouvez également retrouver les autres vidéos des stars NBA des années 90 de NBAckInTime en s’abonnant à sa chaîne Youtube, ainsi que toutes nos productions en cliquant ici.

SES STATS NBA

Gary Payton

Crédits vidéo & Montage Une : Julien Mc Laughlin

Advertisements
About Julien Mc Laughlin (65 Articles)
Pratiquant assidu de la balle orange depuis plus de 25 ans, l'oeil nourri par les glorieux matchs NBA diffusés sur Canal+ dans les 90s - twitter : @NBAckInTime - @jumclaughlin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s