Breaking News

27 juillet 2006 : La France triomphe à l’Euro Juniors avec un Nicolas Batum MVP

Euro Juniors

Après avoir soulevé l’Euro Juniors en 2000, la France récidive six ans plus tard en 2006 avec une génération composée entre autres de Nicolas Batum, Antoine Diot et Alexis Ajinca. L’équipe tricolore bat en finale la Lituanie 77-72. L’ailier des Hornets termine MVP du Tournoi. Les détails de Basket Rétro sur ce triomphe du basket français.

Après avoir mal démarré son championnat d’Europe juniors en 2006 en Grèce qui a débuté le 18 juillet dans trois villes (Amaliada, Olympie et Argostoli), le dénouement était des plus heureux le 27 juillet pour l’équipe de France.

Antoine Diot, décisif lors de la finale de l'Euro Juniors vs la Lituanie (c) Fiba Europe - Castoria-ChamilloEn finale, elle se défait de la Lituanie 77-72 après avoir compté jusqu’à 15 points d’avance au cours du troisième quart-temps grâce à un run : 16-2. Malgré un fort retour des joueurs baltes qui ont réussi à recoller à – 4 (66-62) à 8 minutes de la fin de la rencontre et à 2mn46 (72-68), les Bleus gardent leur sang-froid grâce à Antoine Diot qui signe un panier longue distance pour permettre à la France de respirer un grand coup (75-68) à 2mn40.

La France mènera ensuite 77-70 avec 1mn 40 restante à jouer qui aura été irrespirables puisque pratiquement plus aucun panier (hormis celui des lituaniens) ne sera marqué. Ces dernières secondes seront marquées par les marchés, les ballons perdus des deux finalistes. La Lituanie n’en profitera pas pour revenir plus au score. Coup de sifflet final. A Amaliada, la France a eu chaud et décroche son troisième titre européen dans la catégorie junior après celles remportées en 1992 et 2000.

BATUM MVP DE L’EURO, MOERMAN MONSTRUEUX

Une fois de plus, de jeunes basketteurs talentueux se sont dévoilés sur la scène européenne à l’image de Nicolas Batum, qui a évolué cette année-là au Mans Sarthe Basket et a fini MVP de ce tournoi (14,3 pts ; 7,9 rbds et 1,9 passe à 54,7 % aux tirs). Grand artisan de la finale avec un double-double (16 points et 10 rebonds), Adrien Moerman, ex-limougeaud, aurait pu être élu MVP avec ses belles moyennes statistiques durant cet Euro (14,8 pts et 8,8 rbds par rencontre). La France a pu compter sur un autre joueur du secteur intérieur lors de cette finale conclue sur un double-double également : Ludovic Vaty (12 points et 10 rebonds). Batum et Diot ont assuré derrière au scoring avec 11 unités chacun.

Antoine Diot exulte après la victoire contre l'Espagne en demi-finale (c) Fiba Europe - Castoria-Chamillo

Antoine Diot exulte après la victoire contre l’Espagne en demi-finale (c) Fiba Europe – Castoria-Chamillo

Coach de cette équipe de France, Richard Billant a exprimé sa joie à l’issue de cette finale « Nous étions honteux car on avait perdu (trois matchs de suite) et n’avions pas la confiance. En gagnant la médaille d’or, nous sommes venus apporter la meilleure des réponses ». (source : fibaeurope.com)

Rutjanis Paulauskas, entraîneur de la Lituanie, a tenu à féliciter cette équipe de France, une belle nation de basket selon lui « La France est une si grande équipe, très forte et très rapide. Je n’arrive pas à croire qu’ils ont pu perdre trois matchs de suite consécutivement ». (source : fibaeurope.com)

Il y a deux ans en 2004, certains joueurs juniors de cette équipe 2006 avaient remporté l’Euro dans la catégorie cadet : Batum, Moerman, Vaty, Mbaye, Diot et Ajinca.

UNE VICTOIRE FINALE QUI A FAILLI NE PAS SE DESSINER

Effectivement, revenons sur les trois revers d’affilée de la France à cheval sur les deux phases de groupes. Les Français ont failli passer à la trappe dès la première phase de groupes. Au départ, les 16 équipes participantes à cet Euro étaient réparties en 4 groupes de 4. Les deux premiers de chaque groupe de cette phase se qualifiaient pour la deuxième phase de groupes. Deux nouvelles poules de 4 sont ensuite constituées où les deux premiers de chaque se hissaient en demi-finales.

Placée dans le Groupe D de la phase 1 dans lequel l’Espagne a fini premier avec trois victoires en autant de matchs, les joueurs Français finissent eux avec deux défaites et une victoire comme la Croatie et l’Islande, soit les deux autres nations de cette poule. Les Bleus se sont qualifiés pour la seconde phase de groupe en compagnie des Espagnols grâce à leur meilleur point average qui est positive (+13) à l’inverse des croates (-6) et islandais (-65). Elle avait idéalement commencé son tournoi par une victoire écrasante 90-56 contre la Croatie avant de s’incliner deux fois de suite : 94-85 vs l’Espagne et 73-61 vs l’Islande.

La France a joué la deuxième phase de groupe dans la poule E composée de nations qui ont terminé premières du groupe A et C (respectivement la Lituanie et l’Italie), du deuxième du groupe B (la Grèce). La poule F est composée des 2eme du groupe A et C et des premiers du deuxième du groupe B et D. Et c’est lors du premier match face à la Lituanie que la France va afficher sa troisième défaite de suite (80-73). Le match suivant face à la Grèce s’apparentait à un Game 7 digne des playoffs NBA « Win Or Go Home ». Une défaite de plus face aux Grecs ne le permettaient pas de poursuivre la compétition. Or, une place en demi-finale de cet Euro était à aller chercher.

La France a renoué avec le succès en battant la Grèce en toute tranquillité 86-43 en infligeant notamment un sévère 23-4 dans tout le quatrième quart-temps. Nicolas Batum, lors de ce match, réalise un énorme double-double de toute beauté (18 points à 8/12 aux tirs et 16 rebonds dont 7 offensifs). A ce moment-là, la France n’a pas encore validé son ticket pour les demi. Pour cela, elle doit battre l’Italie qui a perdu ses deux premiers matchs de la poule E, ce qu’elle a fait parfaitement avec une victoire de 10 points : 82-72 grâce à Diot (20 pts et 8 rbds) et Moerman (16 pts et 13 rbds). En demi-finale, elle croise à nouveau la route de l’Espagne qui l’avait battu lors de la 1ère phase de poule. Les Français éliminent les Espagnols avec un gros carton dans le 4e QT (35-20) et une nouvelle fois un Batum des grands soirs proche d’un nouveau double-double (24 pts dont 11 dans le 4e QT à 10/15 aux shoots et 9 rebonds)

LE PARCOURS DES BLEUS

  • 1er phase de groupes :

18 juillet : France – Croatie : 90-56 (Moerman : 20 pts et 8 rbds ; Diot : 14 pts et 5 passes)

19 juillet : Espagne – France : 94-85 (Moerman : 27 pts et 15 rbds  dont 8 offensifs)

20 juillet : Islande – France : 73-61 (Batum et Vaty tous les deux : 11 pts et 6 rbds)

  • 2e phase de groupes :

22 juillet : Lituanie – France : 80-73 (Batum : 17 pts et 12 rbds ; Moerman : 16 pts et 11 rbds)

23 juillet : France – Grèce : 86-43 (Batum ; 18 pts et 16 rbds ; Edwin Jackson : 18 pts et 4 rbds)

24 juillet : Italie – France : 72 -82 (Diot : 20 pts et 8 rbds ; Moerman : 16 pts et 13 rbds)

  • Dernier carré :

26 juillet – Demi-finale : France – Espagne : 80-67 (Batum : 24 pts et 9 rbds ; Mbaye : 16 pts et 4 rbds)

27 juillet – Finale : Lituanie – France : 72-77 (Moerman : 16 pts et 10 rbds ; Vaty : 12 pts et 10 rbds)

L’EFFECTIF FRANCE COACHE PAR RICHARD BILLANT

  • N°4 – Jessie Begarin, arrière
  • N°5 – Nicolas Batum, ailier
  • N°6 -Antoine Diot, meneur
  • N°7 – Abdoulaye M’Baye, arrière
  • N°8 – Olivier Romain, meneur
  • N°9 – Alexis Ajinca, pivot
  • N°10 – Benoît Mangin, meneur
  • N°11 – Edwin Jackson, arrière
  • N°12 – Frens Johwe Casseus, pivot
  • N°13 – Kim Tillie, ailier
  • N°14 – Ludovic Vaty, pivot
  • N°15 – Adrian Moerman, pivot

La France championne d'Europe Juniors en 2006 (c) Fiba Europe - Castoria-Chamillo

Advertisements
About Richard Sengmany (438 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

1 Comment on 27 juillet 2006 : La France triomphe à l’Euro Juniors avec un Nicolas Batum MVP

  1. Merci de me remémorer ces excellents moments. Nous avons effectivement beaucoup soufferts mais la victoire n’en a été que meilleure. Merci pour cet article. Richard Billant

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s