Breaking News

Les Bleus olympiques • Londres 1948

L’équipe de France masculine a participé à huit Olympiades. Entre la joie du podium et la soupe à la grimace, elle est passée par tous les états. Dans ce second volet : Londres 48

Aucune certitude dans l’esprit des Bleus qui s’embarquent dans l’avion, (une première pour l’équipe de basket), pour Londres. La sélection et la préparation concoctées par Robert Busnel ne rassurent ni les instances dirigeantes ni les journalistes sportifs. Journalistes qui n’accordent d’ailleurs guère d’importance à ce sport considéré comme mineur dans le cadre des joutes olympiques.

JACQUES PERRIER DÉÇOIT 

L’entraineur-sélectionneur Robert Busnel passe ses premières heures sur le sol britannique à scouter ses adversaires à l’entraînement. Mexicains, Brésiliens, Canadiens et Chiliens le laissent dubitatif sur les chances de l’emporter faces au nations du continent américain. Mais la première confrontation opposent nos Bleus aux Iraniens. La victoire est aisée et Busnel se permet de faire tourner. Suivent les Cubains. Un match capital. La première place du groupe semblant dévolue aux redoutables Mexicains, il faut absolument vaincre pour espérer aller plus loin. ChoquatGuillou et Desaymonnet répondent aux attentes du coach et vont chercher la victoire après un match serré et haletant. La qualification assurée, la défaite face au Mexique en devient anecdotique. Le seul motif d’inquiétude est la méforme de Jacques Perrier. Celui-ci profite de la très faible opposition Irlandaise pour retrouver des sensations.

LE PREMIER GRAND MATCH DES BLEUS DE L’ÈRE MODERNE

Pour le quart-de-finale, Robert Busnel souhaitait les Chilien, il a les Chiliens. Malgré un départ sur les chapeaux de roues des Français, les Sud-Américains résistent, resserrent leur défense et atteignent la mi-temps avec un viatique de 7 points. Mais les Bleus passent un 9 / 2 au retour des vestiaires. Les deux équipes ne se lâchent pas et les secondes s’égrènent… Les Français appliquent un pressing serré, mais le Chili prent l’avantage: 42-40. A la table de marque, l’officiel, un œil sur le chronomètre, saisit le petit marteau pour sonner le gong. L’arbitre prend son souffle pour le coup de sifflet final. Balle en main, Perrier arme son shoot de loin, de très loin, lâche le cuir. L’arbitre siffle. Mais la balle continue sa course pour se glisser dans le filet. 42 / 42. Les Chiliens craquent en prolongation, la France est la seule nation européenne qualifiée pour les demie-finales

« J’ai risqué le tout pour le tout ! Cela réussi. Je suis un héros. Le contraire, et j’étais définitivement enterré. » – Jacques Perrier.

Face aux Bleus, les Brésiliens qui ont accroché à leur tableaux de chasse les Tchèques, ( présentés comme les meilleurs Européens), les Uruguayens, les Italiens, les Canadiens… Les français n’ont rien à perdre. Ils donnent tout. Busnel fait tourner son effectif pour épuiser les Brésiliens et chacun joue son rôle à la perfection. 43 / 33, les Bleus ont gagné le privilège d’affronter en finale les géants intouchables du Basket, les boys des Etats-Unis. Mais là, la marche est beaucoup beaucoup trop haute. Face aux 2,13 m de Kurland et à la dextérité, la puissance et l’adresse de ses coéquipiers, les Français prennent une leçon, 65 /21.

Au delà de la médaille acquise, c’est surtout la considération dans son propre pays qu’a gagné le basket français à Londres.

Info 1948

Montage Une : Laurent Rullier pour Basket Rétro

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Laurent Rullier (54 Articles)
Le premier match de basket que j'ai vu en live était un Alsace de Bagnolet vs ASVEL. Depuis la balle orange n'a pas arrêté de rebondir dans ma p'tite tête.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s