Breaking News

13 septembre 2015, Moses Malone nous quittait à l’âge de 60 ans

Portrait

13 septembre 2015. Après Darryl Dawkins, c’est au tour de Moses Malone de nous quitter à l’âge de 60 ans, il y a un an jour pour jour. Souvenez-vous, alors âgé 19 ans, Malone vient à peine de sortir du lycée de Petersburg en Virginie, lorsque les Utah Stars de l’ancienne American Basketball Association (ABA) lui font une offre qu’il ne peut refuser. Hommage.

Bien que courtisé par toutes les universités du pays, Malone a décidé de passer directement professionnnel. Intérieur plutôt maigre pour ses 2m02 , il fait immédiatement un malheur chez les Stars, avec une moyenne de 18,8 points par match, ce qui lui permit d’être sélectionné dans l’équipe All Star de l’ABA en 1975. Et cette ligue mit les clés sous la porte un an plus tard. En 1978, Malone rejoignit donc les Rockets de Houston en NBA. Il avait 23 ans et s’était quelque peu charpenté. Son jeu était devenu plus varié. Il joua 41 minutes par match et atteignit une moyenne de 24,8 points par match et de 17,6 rebonds, soit le record de la saison.  La superstar Moses Malone était alors arrivé !

« Lorsqu’il s’est mis à travailler, son jeu et ses tirs à mi-distance, il est devenu l’un des meilleurs intérieurs de la ligue et l’un des pivots les plus dominateurs de l’histoire », déclara Tom Nissalke, un ex-coach NBA et ABA.

MosesMalone est alors devenu une sorte de touche à tout : armé d’un solide bon sens, un des meilleurs rebondeurs de l’histoire du basketball. Dès la saison 78-79, Malone fut cinq fois meilleur rebondeur de la ligue en sept saisons, et deux fois le joueur ayant comptabilisé le plus de minutes jouées. Rare qu’il ait donc manqué un match. Il fut également élu trois fois MVP de la saison régulière et participa à douze reprises à un All-Star Game.

En 1981, Malone porta une équipe de Houston assez moyenne jusqu’en finale, où les Rockets furent finalement éliminés. Deux ans plus tard, Malone, passé chez les 76ers, les menait à leur tour jusqu’en finale, où ils affrontèrent les Lakers de Kareem Abdul-Jabbar. Cette fois, Malone refusa de se laisser contrer. Il réussit à atteindre une moyenne de 26 points et de 15,8 rebonds par match tout au long de cette course au titre, et fut nommé MVP de la série.

« Nous n’aurions jamais été champions sans Moses  » reconnait Julius Erving, membre des 76ers à l’époque. « Il n’y avait pas plus travailleur que lui sur un parquet. Son gabarit, sa force et son sens de l’effort en ont fait littéralement le ciment de cette équipe et je connais peu de joueurs d’en avoir faire autant. »

Malone, qui a eu 38 ans au début de la saison 93-94, est retourné à Philadelphie après un passage à Washington, Atlanta et Milwaukee. Lorsqu’il débuta la saison, il figure parmi les dix meilleurs joueurs de tous les temps au classement des minutes jouées par match, du nombre de matchs joués, des tirs tentés et réussis, et des rebonds. Et ce bien qu’il joua à l’interieur et se frotta aux gabarits les plus impressionnants du basket.

SES STATS ABA ET NBA

  • Points: 29 580 soit 20,6 par match.
  • Rebonds: 17 834 soit 12,2 par match.
  • Passes: 1 936  soit 1,4 par match
  • Matchs: 1455 matchs NBA et ABA disputés, 100 matchs de playoffs NBA et ABA disputés

SON PALMARÈS

  • Champion NBA en 1983
  • MVP des Finales NBA en 1983
  • 3 fois élu MVP de la saison en 1979, 1982 et 1983
  • 12 fois NBA All Star de 1978 à 1989
  • 2 fois ABA All Star en 1975 et 1976
  • 4 fois élu au sein de la All NBA First Team en 1979, 1982, 1983 et 1985
  • 4 fois élu au sein de la All NBA Second Team en 1980, 1981, 1984 et 1987
  • Élu au sein de la All NBA Defensive First Team en 1983
  • Élu au sein de la All NBA Defensive Second Team en 1979
  • ABA All Rookie Team en 1975
  • 6 fois meilleur rebondeur NBA en 1979 et de 1981 à 1985
  • Figure parmi les meilleur joueurs lors du 50e annibersaire de la NBA
  • Elu au sein de la ABA All Time Team
  • Son maillot n°24 est retiré par les Rockets
  • Son maillot n°2 est retiré par les 76ers

SES HIGHLIGHTS

Crédits photos : NBAE/Getty Images

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Patrick Parizot (694 Articles)
Fondateur et rédacteur en chef de Basket Retro. Grand passionné de la balle orange et surtout adepte du basket en tout genre. Apprécie particulièrement le basket vintage et notamment celui des années 70.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s