Breaking News

JR Smith chaud bouillant en 2009 contre Sacramento et Atlanta

Il est pétri de talent et il jouit d’une mauvaise réputation. C’est pourtant un joueur à l’attitude professionnelle irréprochable, c’est pas lui qui sort en boîte la veille de jouer un match de playoffs avec quelques siphonnages de bouteille et de marijuana. Non non, par contre le point commun avec la drogue, c’est son accroc au shoot lointain et quand il est dans un bon jour, c’est la fiesta.

Ah l’ami Gérard, un artiste. Alors que notre génération a pu connaître les méfaits de JR Ewing à Dallas ou J.R Rider plus connu sous son prénom Isaiah, la jeunesse a vu un bel exemple de « cornichon », JR Smith. Passé du lycée à la NBA, potentielle futur star avec New Orleans à ses débuts, un fantastique dunkeur et avec le temps, un shooteur redoutable. S’il a la fâcheuse tendance à balancer du saucisson et énerver le puriste, il peut aussi démontrer une aisance hors du commun à faire ficelle dans tous les coins derrière la ligne 3 points, avec un défenseur sur le dos ou pas. Le 13 avril 2009, dernier match de la saison régulière avant d’attaquer les playoffs, réception des Kings. Toujours dans un rôle de sixième homme de luxe et en moins de 30 minutes de temps de jeu, c’est le bombardement. Onze paniers primés à un shoot réussi d’égaler le record de Donyell Marshall et Kobe Bryant avec 12 (Stephen Curry aussi en 2016), ça c’est fait.

Quelques mois plus tard, nous sommes le 23 décembre et JR a voulu sortir la hotte à cadeaux en avance pour les Hawks. Dix shoots à trois points dans la besace en 30 minutes aussi, le ratio 1 panier primé toutes les 3 minutes, c’est pas mal non? En 2014 alors que JR évoluait à New York, il avait aussi passé cette barre de la dizaine à Miami en shootant 22 fois! L’abus de shoots peut-être grave pour la santé… de vos coéquipiers car contrairement à 2009, ce fut la défaite au bout du compte. Néanmoins, si on excepte Stephen Curry, l’extraterrestre du shoot qui a passé dix paniers primés en un match en carrière à six reprises, JR Smith est second dans l’histoire de la NBA dans ce classement à égalité avec Klay Thompson, soit trois fois.

Les stats de JR Smith contre Atlanta en 2009:

41 points – 15/25 aux shoots – 10/17 à 3pts

Les stats de JR Smith contre Sacramento en 2009:

45 points – 13/22 aux shoots – 11/18 à 3pts

LES HIGHLIGHTS CONTRE ATLANTA

LES HIGHLIGHTS CONTRE SACRAMENTO

 Crédits photo : NBAE/Getty images

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Pred (301 Articles)
Fan de MJ, d'Hakeem, Bird et Sir Charles notamment, déteste les Sonics et le Thunder, peu d'amour pour les Lakers, mais adore par-dessus tout le basket "tough". A passé plus de 10 ans sur la toile basket à débattre et râler comme tout vieux qui se respecte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s