Breaking News

9 Novembre 1989, Milwaukee vs Seattle, une rencontre sans fin…

Match de légende

Avec cinq prolongations, la rencontre Milwaukee Bucks vs Seattle SuperSonics du 9 novembre 1989 affiche un record comme étant Le match le plus long de l’histoire de la NBA après l’adoption de l’horloge des 24 secondes, et le deuxième match le plus long depuis la création du championnat nord-américain.

A CHACUN SES QUART TEMPS

Les Bucks et les SuperSonics se rendent coup pour coup dans la rencontre, chacune des formations prend l’avantage sur l’autre sur les quatre quart temps joués :

Le premier, le moins offensif de la rencontre, a permis aux deux formations de se jauger malgré leur manque d’efficacité aux shoots, mais Milwaukee prend un léger avantage de deux points (19-17).

daleLe deuxième met en avant toutes les qualités offensives des deux formations avec beaucoup d’attaques au cercle afin de créer la faute et se donner des paniers faciles. Le cinq majeur de Seattle sait très bien le faire avec un total de 58 lancers-francs provoqués sur la partie (et 2 du banc). C’est d’ailleurs la franchise de l’état de Washington qui prend les devants en scorant 36 points contre 31 pour les Bucks.

Lors du troisième quart temps, Milwaukee fait très mal aux SuperSonics en revenant de manière très efficace au score : de -3, ils passent à +6 à la fin d’un quart temps encore une fois très prolifique (34-25).

En perdant un peu de rythme et d’adresse, probablement du à l’enjeu, les deux formations se neutralisent à la fin du temps réglementaire avec la franchise de Seattle qui revient au score petit à petit avant de s’accorder une possibilité d’aller chercher la victoire en allant en prolongations (25-19). C’est donc sur le score de 103-103 que les deux équipes vont devoir se départager en prolongations, et ils ne le savent pas encore, mais cette rencontre va devenir la plus longue de l’histoire depuis l’instauration de l’horloge des 24 secondes.

DES PROLONGATIONS A N’EN PLUS FINIR

Les quatre premières prolongations laissent les deux formations à égalité mais le suspense est grand et les joueurs ont du mal à garder leur précision ce qui donne de tous petits scores à la fin de chaque prolongation avec un nombre de points par équipe qui ne dépasse pas les 11 points. Les prolongations 1 et 3 se terminent à 7 points de chaque côté. Du coup le score de la partie augmente lentement mais surement : 110, 120, 127 et 138 au bout de la quatrième prolongation, et le temps passe, mais la rencontre ne veut pas rendre son verdict… Ce qui a été vu dans les quart temps de la partie ne s’applique pas, c’est-à-dire qu’aucune équipe n’arrive à prendre le dessus, mais malgré tout, la rencontre se terminera bien lors de la 5ème prolongation.

UNE FIN DE RENCONTRE TONITRUANTE ET DES RECORDS

La 5ème et dernière prolongation permet de voir des joueurs moins complexés et plus sûrs d’eux offensivement, du coup cinq minutes de jeu dans cette prolongation ont suffit pour afficher 33 points inscrits, mais c’est surtout la victoire des Milwaukee Bucks qui se dessine notamment grâce au panier à trois points de Tony Brown à un peu plus d’une minute de la fin de la 5ème prolongation. Finalement Seattle ne reviendra pas, et cette rencontre se termine sur un score très flatteur de 155-154 en faveur des Bucks.

Seattle s’est beaucoup plus appuyé sur son 5 majeur avec 278 minutes jouées et 129 points marqués pour seulement 87 minutes et 25 points pour le banc, contrairement au collectif des Bucks qui ont fait la différence avec un temps de jeu bien plus répartit entre le 5 majeur et son banc, et ça se voit sur le tableau d’affichage avec 70 points marqués venant des remplaçants.

73 minutes de jeu est le record établit comme étant le match le plus long de l’histoire de la NBA après l’adoption de l’horloge des 24 secondes. Il est le deuxième de l’histoire à égalité avec la rencontre entre les Syracuse Nationals contre les Anderson Packers en 1949 qui s’est soldé par une victoire des Syracuse 125-123. Et le record absolu est détenu par la rencontre entre les Indianapolis Olympians et les Rocherster Royals en 1951 pour une victoire des Olympians sur le très maigre score de 75-73 au bout de six prolongations.

Une maigre consolation pour Seattle et son ailier Dale Ellis qui bat un record en NBA qu’est le plus grand nombre de minutes jouées en une rencontre avec 69 minutes jouées sur 73 et 53 points inscrits.

Crédits photo : NBAE/Getty Images

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Loïc Brière (6 Articles)
22ans, volleyeur, fan des sports collectifs et/ou avec balle. Licence STAPS filière Entrainement Sportif. Rédacteur sur des sujets sportifs au sein de Bein sport your zone.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s