Breaking News

Le match rétro de la semaine : Golden State Warriors @ L.A Lakers 1990

Pour cette semaine, Basket Rétro vous propose de revenir sur la première année du Run TMC (Tim Hardaway – Mitch Richmond – Chris Mullin). On oublie souvent, mais ce célèbre trio n’a évolué que deux années ensemble. Le 9 mars 1990, c’est un déplacement périlleux dans la cité des anges de Magic Johnson qui attend les Warriors.

Le Run TMC, c’est une histoire de buzz à l’époque. On entend relativement assez souvent en parler, mais si on regarde de plus près, ils ont existé pendant deux ans et on dirait même une seule saison! 1990-1991, une belle année des Warriors en éliminant les Spurs au premier tour et proposant quelques matchs intéressants aux futurs finalistes, les Lakers en demi-finale. Juste après, transfert de Mitch Richmond à Sacramento contre le rookie Billy Owens, fin de l’histoire, plutôt court non? On revient aux prémices de ce « big three » en 1989 avec la draft de Tim Hardaway qui s’impose rapidement comme un futur top meneur en NBA, mais la saison se révèle décevante avec un bilan faiblard de 37 victoires et 45 défaites, pas de playoffs. La raison? Un effectif totalement déséquilibré avec une belle brochette de talents du poste d’ailier à meneur, mais à l’intérieur si on excepte le sympathique Rod Higgins, c’est le désert.

Pour vous donner un aperçu, le meilleur rebondeur de l’équipe, c’est Chris Mullin avec 5,9 prises. Pas étonnant alors que Golden State s’est fait marcher dessus à cette période où les intérieurs costauds étaient légions. Une attaque de folie pour une défense catastrophique (avant dernier de la ligue), un style que Don Nelson a tenu à conserver pendant longtemps. On retrouve ici pour ce match deux rookies, Tim Hardaway et Sarunas Marciulonis, deux stars avec Chris Mullin et le sophomore Mitch Richmond. L’excellent Terry Teagle qui formera un duo terrible avec Toni Kukoc trois ans plus tard à Trévise et une discrète entrée de Manute Bol.

Les Lakers trustent toujours le haut du podium après la retraite de Kareem Abdul Jabbar. La recrue de l’été s’appelle Vlade Divac, jeune pivot serbe fraîchement drafté en juin 1989. La raquette des pourpres et or est d’ailleurs toujours très vaillante avec AC Green, Mychal Thompson (papa de Klay), Orlando Woolridge et donc Vlade Divac. Les autres cadres sont bien là, Michael Cooper, James Worthy et l’inévitable Magic Johnson qui va bien cartonner au cours de cette rencontre. Vous pouvez sortir la calculette, les chiffres ont bien noirci sa feuille de stats.

LE BOX SCORE 

Cliquez ici

LE MATCH EN INTÉGRALITÉ – PREMIÈRE MI-TEMPS

LE MATCH EN INTÉGRALITÉ – SECONDE MI-TEMPS

Crédits photo : NBA.com/Getty

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Pred (317 Articles)
Fan de MJ, d'Hakeem, Bird et Sir Charles notamment, déteste les Sonics et le Thunder, peu d'amour pour les Lakers, mais adore par-dessus tout le basket "tough". A passé plus de 10 ans sur la toile basket à débattre et râler comme tout vieux qui se respecte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s