Breaking News

[Record] Il y a 24 ans, Reggie Miller atomisait les Hornets

Avant Stephen Curry, avant Ray Allen, il y avait Reggie Miller. Considéré comme le meilleur joueur de l’histoire des Pacers, le numéro 31 a été craint, tout au long de ses 18 saisons passées à Indianapolis, pour ses tirs primés. Avec une gestuelle peu académique, le Hall of Famer cuvée 2002 est parvenu à être considéré comme l’un des meilleurs shooteurs à 3 points de l’histoire de la NBA.

Le 28 novembre 1992, alors qu’il évolue dans sa sixième saison, Reggie Miller prend feu face aux Hornets et établit son record de points en carrière. Tournant jusqu’alors à 18 points de moyenne (à 48 %), l’arrière des Pacers est attendu par les résidents du Charlotte Coliseum, mais pas à ce niveau ! Sur les 38 minutes qu’il passe sur le parquet, Reggie Miller délivre une performance magistrale pour permettre aux siens de l’emporter 134 à 122 malgré les 30 pions d’Alonzo Mourning.

Dans un match résolument tourné vers l’attaque (à la mi-temps, les Pacers mènent 76 à 70), toutes les conditions sont réunies pour permettre à Reggie d’écrire une nouvelle page dans l’histoire des Pacers. Après un premier quart temps discret (7 points inscrits), le médaillé d’or olympique d’Atlanta commence son récital dans les 12 minutes suivantes où il inscrira la bagatelle de 20 points.

Le futur Knicks Killer parvient à en scorer 30 de plus en seconde mi-temps pour s’emparer du record de points inscrits en un match dans l’histoire de son club. Sa ligne de stats ce soir-là : 57 points à 16/29 aux tirs, 8 passes et 5 rebonds.

New York Knicks vs. Indiana Pacers, Game 4La performance est d’autant plus sublime qu’il n’abuse pas de son shoot longue distance pour atteindre cette marque (4/11 derrière l’arc). Miller sort sa panoplie de l’attaquant ultime en faisant preuve d’une polyvalence remarquable. Son agressivité l’amène 23 fois sur la ligne des lancer-francs (il n’en manquera que deux) et oblige deux titulaires des Hornets à sortir pour six fautes (à savoir David Wingate et JR Reid). Ses feintes de shoot à 3 points lui libèrent de l’espace à mi-distance pour convertir tout ce qu’il entreprend, et Pooh Richardson (celui-ci terminera avec un triple double grâce à ses 14 points, 11 passes et 10 rebonds) le régale de caviars en contre-attaque.

Comme l’attestent sa place au Hall of Hame, sa seconde place au classement des meilleurs shooteurs à trois points de l’histoire (derrière Ray Allen), et son numéro 31 retiré, Reggie Miller aura écrit certaines des plus belles pages de l’histoire des Indiana Pacers et de la NBA. Seul ombre au tableau : l’absence de bague. Un « détail » qui le place, au coté des Karl Malone, Charles Barkley, John Stokcton, Patrick Ewing et consort, parmi les meilleurs joueurs de l’histoire de la NBA n’ayant jamais remporté de titres.

LES 57 POINTS DE REGGIE MILLER EN IMAGES

Crédits photos : Getty  Images

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Simon ANNIC (20 Articles)
NBA Addict depuis les premiers dribbles de Kobe avec les Lakers, je suis autant passionné par la NBA actuelle que par l'histoire de la grande ligue, de Red Auerbach à Phil Jackson, d'Elgin Baylor à Chris Paul.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s