Breaking News

Il y a 12 ans, les 13 points en 35 secondes de Tracy McGrady

Match de légende

Tracy McGrady, jeune retraité NBA depuis un peu plus de trois ans, a terminé sa carrière NBA aux Spurs de San Antonio avec lesquels il a disputé sa première finale NBA Mais avant de rejoindre la franchise texane en 2013, T-Mac leur avait déjà fait la misère; il y a tout juste 12 ans jour pour jour, en plantant 13 points en 35 secondes. Récit.

Durant l’intersaison 2004, aux Lakers, c’est la crise. Plus rien ne va entre Kobe Bryant et Shaquille O’Neal. Le second décidera de partir et fera donc ses valises pour rejoindre South Beach. Il jouera alors aux côtés de la superstar du Heat, Dwayne Wade. En cette même période, Houston réalisera un gros coup en associant Yao Ming et Tracy McGrady sous la même tunique. Le tout en envoyant les seuls Steve Francis et Cuttino Mobley au Magic ! L’objectif premier des Rockets, était bien évidemment de remporter le Larry O’Brien Trophy lors de la saison qui allait débuter. Pourtant, le voisin texan affichait aussi de grandes ambitions. Ayant un énorme boulevard pour accéder aux finales NBA après la non prolongation de Latrell Sprewell aux Timberwolves et l’implosion des Lakers. San Antonio comptait bien laminer tout ce qui se trouvait sur son passage, y compris les Rockets et dans une moindre mesure les Dallas Mavericks.

Quatre mois se passèrent. Ensuite après un début de saison en dent de scie, Houston affichait un bilan négatif de 8 victoires pour 11 défaites, mais avec 2 victoires d’affilée, tandis que San Antonio restait sur un sublime 16-3. C’est donc le 9 décembre 2004 que le derby texan aura eu lieu.

Avec Yao Ming, T-Mac formait l’un des duos les plus explosifs de la ligue. Face à Tim Duncan, Tony Parker et Manu Ginobili, cette rencontre s’annonçait d’ores et déjà électrique. Durant la partie, les Spurs bataillaient avec les Rockets dans un match ultra-défensif. Tim Duncan y marquera 26 points et compilera 18 rebonds avec pas moins de 7 contres supplémentaires. Fort Alamo menait logiquement de 10 points en fin de quatrième quart-temps face à un T–Mac en perte totale de confiance (20 points mais 8/25 aux tirs). La rencontre semblait pliée. Les supporters de Houston commençaient déjà à vider les gradins…

Tout à coup, ce fut le début d’un incroyable come-back ! L’écart entre les deux teams fut réduite à -6 points sur une claquette de Yao puis un dunk de l’improbable Scott Padgett. A 35 secondes du terme, McGrady balancera un tir fabuleux à trois points dont il a le secret. L’écart est alors de 5 points. La tension monte chez Gregg Popovich qui mettra plusieurs grosses soufflantes à ses joueurs.

Rockets

Le petit jeu des lancer-francs commencera aussi vite. Devin Brown marquera les siens. Le tableau des marques affiche alors +7 pour Fort-Alamo. Néanmoins les Rockets veulent y croire ! La rencontre semble gagné pour la bande à coach Pop. Toutefois, c’était sans compter sur Tracy McGrady qui avait la rage. Profitant d’un écran de Yao, ce dernier fera ensuite une feinte à laquelle Duncan mordra et tirera derrière l’arc… and one ! McGrady avait réussi à réveiller le public. Seulement Dream Tim marquera ses deux prochains lancer-francs.  Les Rockets sont toujours à 5 longueurs des Spurs. De plus, il ne reste plus que 16 petites secondes à jouer.

Sur la prochaine possession, la superstar rentra un nouveau trois points From Downtown qui fera exploser le Toyota Center de Houston, à la limite des 24 secondes. Avec Bowen et Parker sur le dos ! Vous avez dit improbable ?

Le score était alors de 80-78 pour SA. Popovich prendra un temps mort. 11 secondes à jouer. Malheureusement, lors de la remise en jeu, Brown glissera tout seul et laissera T-Mac récupérer la gonfle ! Celui-ci parti tout seul en coast-to-coast, tira une nouvelle fois derrière la ligne des 7 mètres 20… Switch ! Le Toyota Center explose. 80-81 pour Houston ! Peu après, Tony Parker loupera le tir de la gagne l’action suivante.

Ce soir là. Les Rockets auront réalisé dans le sillage de leur leader, l’une des remontées les plus folles de l’histoire. Même le meilleur défenseur extérieur de la ligue qu’était Bruce Bowen n’a su arrêter Tracy McGrady ce 9 décembre.

SON EXPLOIT EN IMAGES

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Nicolas Marsoudet (31 Articles)
Élevé aux cross d'Allen Iverson, au scoring de Kobe, à la puissance et à la domination de LeBron James, je suis un jeune rédacteur et fan absolu de la NBA de nos jours... mais aussi de la NBA d'antan. J'aimerais un jour réaliser mon rêve: devenir journaliste sportif !

1 Comment on Il y a 12 ans, les 13 points en 35 secondes de Tracy McGrady

  1. Probablement un des plus grands moments de ces dernières années 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s