Breaking News

[All Star Game LNB] Le Festival offensif à Nancy en 1990

All Star Game LNB

Le 1er juin 1990, Nancy accueillait la quatrième édition du All-Star Game LNB. Ce désormais rituel de fin de saison opposant les meilleurs joueurs de l’Ouest contre ceux de l’Est allait tenir toutes ses promesses et offrir au public nancéen une prestation de haut vol. Une édition riche en records, les précisions par Basket Rétro.

Cette quatrième édition du All-Star Game à la française s’ouvre à la suite d’une saison qui a vu se confirmer l’hégémonie limousine sur le basket français. En effet, l’intouchable CSP vient de décrocher son sixième titre national aux dépens d’Antibes, le troisième depuis 1988. C’est donc logiquement que l’on retrouve nombre de ses représentants dans la sélection de l’Ouest. Il y a ainsi Michael Brooks, Ken Dancy, Stéphane Ostrowski, Richard Dacoury et Valéry Demory. Ce dernier retrouve ses anciens coéquipiers, les choletais Jim Bilba et Antoine Rigaudeau. Le nantais George Montgomery accompagne ses messieurs. Enfin, et il est important de le signaler, seul un orthézien se présente pour ce match des étoiles, l’emblématique Freddy Hufnagel.

Michael Brooks, meilleur marqueur de la rencontre. (c) Laurent Rullier pour Basket Rétro

Michael Brooks, meilleur marqueur de la rencontre.
(c) Laurent Rullier pour Basket Rétro

A l’Est, la sélection est dominée par les mulhousiens et les antibois avec quatre représentants chacun. Ainsi les alsaciens Jean-Aimé Toupane, Ron Davis, Franck Butter, Philip Szanyiel sont entourés par Robert Smith, Georgi Adams, Lee Johnson et Hugues Occansey. Son frère Eric et Greg Beugnot du Racing complètent la formation.

Sur le terrain, le spectacle est au rendez-vous. Les 4000 spectateurs du Palais des Sports Jean-Weille n’ont incontestablement pas fait le déplacement pour rien ! Cette rencontre fut un festival offensif. l’Est s’impose pour la première et unique fois de l’histoire du All-Star Game sur le score fleuve de 170 à 146. 316 points au total pour cette rencontre, ce qui constitue encore aujourd’hui le record de points marqués. Il faut dire que l’Est n’a pas fait dans la dentelle puisqu’un seul joueur n’a pas dépassé les 10 points, Eric Occansey avec 8 unités. Lee Johnson a déroulé avec 26 points à 11 sur 14 au shoot. Hugues Occansey et Ron Davis le suivent avec chacun 24 points. Mais le carton offensif provient de l’Ouest avec Michael Brooks. Le limogeaud va offrir à Nancy un véritable récital totalisant 40 points à 17 sur 27 au shoot, record qui ne sera battu qu’en 1995 par Yann Bonato et ses 44 points.

Cependant, c’est un autre américain qui sera élu MVP par les journalistes. Robert Smith décrocha ainsi, d’une petite voix d’avance sur son compatriote, son second titre après 1987.

Montage Une : Laurent Rullier pour Basket Rétro

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Hector (28 Articles)
aime les vieux grimoires surtout quand ils parlent de basket et de l'ALM Evreux Basket !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s