Breaking News

Le duel au sommet entre Dominique Wilkins et Patrick Ewing en 1991

Match de légende

La NBA est parfois injuste. Dominique Wilkins et Patrick Ewing l’auront compris. Eux qui n’ont jamais réussi à ramener un titre dans leur ville respective. Pourtant Ils font partie des plus grands et nous le prouvent lors de leur confrontation le 7 Décembre 1991. Dans un duel à mort, les deux stars vont se répondre mutuellement avec 52 points pour le premier et 43 points 14 rebonds pour le second, amenant le match à deux prolongations successives

C’est au sortir de sa meilleure saison en carrière que Patrick Ewing aborde la saison 91-92. Nommé dans la All NBA First Team au côté de Jordan, Magic, Barkley et Malone, dans ce qui restera sa meilleure saison en carrière (28.6 pts, 10.9 rbds, 4ctr). Il a déjà le statut de Superstar lorsqu’il s’apprête à affronter Dominique Wilkins. Do’ lui réalise un gros début de saison en tournant à plus de 27 points de moyenne avant d’affronter son adversaire.

UN DUEL AU SOMMET

Opposé à son petit frère Gerald Wilkins en défense, Dominique va montrer sa pugnacité légendaire tout au long du match. Il se défait plusieurs fois de son adversaire direct pour aller se frotter à Ewing dans la raquette. Encaissant les contacts, il attaque le cercle sans s’arrêter. S’amusant à jouer ses adversaires à l’arrêt, il enchaîne les Pump Fake, faisant danser la défense New-Yorkaise.

Le problème, c’est qu’en face aussi, personne n’est de taille pour défendre sur le Pivot des Knicks. Dominant face à son adversaire direct Kevin Willis (qui terminera tout de même à 20pts 20rbds), Pat’ fait un chantier énorme. Enchaînant intelligemment les moves au poste bas avec rapidité et intelligence, il s’impose comme le seigneur des arceaux dans cette rencontre.

En fin de match, les Hawks décident de mettre un coup d’accélérateur, en prenant une légère avance + 6 après une action ou Wilkins se voit accorder un 3 points avec un lancer franc supplémentaire qu’il convertit. Il atteint alors la barre des 38 points. Mais New York répond avec son collectif et le match va en prolongation, 113 partout. Dans un duel serré les deux Franchise players se répondent mutuellement. Chacun domine son secteur de jeu sans réel vis-à-vis.

L’ACTE MANQUE DE DOMINIQUE 

Dans cette prolongation Nique’ se démultiplie en attaque, provoquant de nombreuses fautes (16/18 aux lancers francs), il n’a de cesse d’être agressif. Cependant, il perd la balle alors qu’il a le shoot de la gagne, lors de la dernière action du match. Seconde prolongation

C’est alors que New York décide d’infliger un 13-4 qui sera mortel pour Atlanta, s’inclinant 128 à 134. Ewing (43 pts,14rbds) aura finalement triomphé de son adversaire grâce à une marque mieux répartie parmi les membres de son équipe (4 joueurs à + de 15 pts). Le virtuose Wilkins lui, aura une fois de plus était trop seul ce soir-là.

Une malchance qui collera à la peau de The Human Highlight Film cette saison, puisque ce dernier se rompra le tendon d’Achille fin Janvier. Une blessure mettant fin à son année et qui l’empêchera de prétendre à une sélection au sein de la future équipe victorieuse de Team USA aux Jeux olympique de Barcelone en 1992.

LE DUEL EN IMAGES

Retrouvez plus de Basket Retro sur





Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s