Breaking News

[Jazz-Wizards 2007] Gilbert Arenas, 51 points et son buzzer beater à 3-points

Les plus belles perfs

Fêtant aujourd’hui ses 35 ans, Gilbert Arenas a été exceptionnel avec les Wizards de Washington lors du Martin Luther King Day. Il a ensorcelé les Utah Jazz en marquant le panier de la gagne sur un panier longue distance signant ainsi ses 49, 50 et 51ème points de cette rencontre. Retour sur cette performance de l’agent zéro.

Lors de sa quatrième saison sous le maillot des Wizards, Gilbert Arenas a livré un match monumental le 15 janvier 2007 à l’occasion du Martin Luther King Day. Presqu’un mois après ses 60 points face aux Lakers de Los Angeles le 17 décembre 2006, l’ancien Warrior n’était pas loin d’atteindre une fois de plus cette barre de points. Contre Utah, au Verizon Center de Washington, devant son public, le meneur d’1m93 avait le ballon en main suite à une remise en jeu avec plus de 10 secondes à jouer dans quatrième quart-temps. Les deux équipes sont alors à égalité 111-111.

L’ancien joueur de la fac d’Arizona prend alors le dessus sur Deron Williams, meneur titulaire du Jazz, déclenchant un tir derrière l’arc de cercle. Le ballon rentre. Bingo. « It’s over ». Arenas réussissait alors son septième tir à 3-points du match sur 12 tentatives. Victoire des Wizards 114-111. En 41 minutes de jeu, Arenas finit avec une belle adresse aux tirs (48,3 %, 14/29), 16/17 aux lancers-francs, plus 3 rebonds et 5 passes signant au passage à cet instant son septième match à plus de 40 points durant cette saison 2006-2007. Il rejoint Michael Jordan qui lui même avait réussi à inscrire 51 points au Verizon Center, le 29 décembre 2001 face aux Hornets. 

ARENAS : «  JE SAVAIS QUE LA BALLE RENTRAIT DES QU’ELLE A QUITTE MES MAINS »

Les spectateurs de Washington ayant assisté à la perf monstrueuse d’Arenas scandaient des MVP, MVP envers le meneur âgé de 25 ans ce jour-là. Le héros du soir était revenu sur ce tir victorieux : « Je savais que la balle rentrait dès qu’elle a quitté mes mains. La trajectoire était bonne, ça allait droit vers le cercle. J’ai commencé à célébrer car je savais que le match était plié. » (source : nba.com)

Arenas avant la rencontre avait même prédit à son coéquipier Stevenson qu’il serait chaud bouillant en attaque : « C’est drôle, j’étais assis ici avant le match en disant à Deshawn ‘je vais marquer 37 points dont le game-winner ce soir’. Après le match, je lui dis ‘ qu’est ce que j’avais dit ?’. Il a commencé à rire et m’a répondu ‘tu avais raison gars’ (source : nba.com)

2006-2007 : 3EME MATCH A PLUS DE 50 POINTS

L’agent zéro avait signé un autre match à plus de 50 points avant ce buzzer beater. C’était 5 jours après ses fameux 60 unités contre Los Angeles. Le 22 décembre 2006, il planta 54 points lors de la victoire des Wizards contre Phoenix : 21/37 aux shoots dont 6/12 à 3-points et 6/6 aux lancers-francs + 3 rebonds et 4 passes. Il est alors le premier wizard de l’histoire à planter au moins 50 points lors de trois matchs dans la même saison battant au passage le record de Bernard King (2 matchs à 50 points minimum au cours d’une même saison).

2006-2007 fut une belle saison sur le plan personnel pour Arenas qui signa une moyenne de 28,7 points (41,8 % aux tirs, 35,1 % à 3-points, 84,4 % aux lancers-francs) en 79 matchs de saison régulière.

Ses 51 points en images

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (431 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s