Breaking News

Tamika Catchings, son quintuple-double dantesque en high school

High School

Tamika Catchings - Duncanville High School (c) Jon Freilich - USA Today Sports

Joueuse emblématique des Indiana Fever en WNBA, Tamika Catchings créa la sensation en high school. En 1997, elle réalisa le premier quintuple-double dans l’histoire du basketball lycéen. L’exploit de l’ailière date désormais de près de 20 ans avec la Duncanville High School au Texas. Précisions.

Né le 21 juillet 1979 à Stratford dans le New Jersey, Tamika Devonne Catchings Smith rejoint le lycée Stevenson dans l’Illinois pour pratiquer le basket. Mais c’est au sein d’un autre lycée qu’elle va marquer les esprits sur un terrain à 18 ans. Elle quitte alors l’Illinois pour rejoindre le sud des Etats-Unis et la Duncanville High School, surnommés les Pantherettes.

PREMIÈRE A JAMAIS

Tamika Catchings lors de la saison 96-97 avec Duncanville (c) Barry Mccoy

Tamika Catchings lors de la saison 96-97 avec Duncanville (c) Barry Mccoy

Ce lycée du Texas se souviendra alors inévitablement de son quintuple-double. On ne sait pas si Catchings a accroché la feuille de stats chez elle mais celle-ci est totalement démente : 25 points, 18 rebonds, 11 passes, 10 interceptions et 11 contres. Absolument inimaginable tant les passionnés de basket sont plus enclins à voir sans arrêt des double-doubles ou triple-doubles. Championnne d’Etat en volley avec ce même lycée en 1995, sa performance est encore plus retentissante cette année-là car les matchs au lycée duraient 32 minutes.

Tous niveaux confondus de basket, hommes et femmes, la Pantherette est devenue la première basketteuse à réaliser ce type de performances. « Que puis-je dire ? J’étais partout. La passion avec laquelle j’ai joué s’est vu dans chaque séquence de jeu, défensivement, offensivement » racontait Catchings dans son autobiographie « Catch A Star », au sujet de son quintuple-double.

HACKEROTT : « JAMAIS VU CA AUPARAVANT »

Coach des Duncanville Panthers, Sara Hackerott se souvenait parfaitement de ce match si particulier de son ancienne joueuse : « Je me rappelle qu’elle avait réalisé un match exceptionnel. Dans le même temps, même si elle a réalisé un match exceptionnel, je pense qu’elle a une qualité dans son jeu, qui lui rend les choses faciles. Quand vous regardez sa feuille de stats, c’est là que vous réalisez en vous disant ‘Mon dieu, elle est à plus de 2 chiffres dans chacune des catégories statistiques ».

Et d’ajouter toujours ébahie : « Ça pouvait arriver à n’importe quel moment. Et tout à coup là, Tamika, c’est devenu quelque chose sur le terrain. Je n’avais jamais vu une joueuse au lycée faire ça avant. J’ai regardé mon assistant en lui disant ‘as-tu vu ce que je vois ?’ Il y avait des moments, à l’entrainement, pendant lesquels vous regrettez qu’il n’y ait pas de ralenti, parce que vous voulez vraiment revoir (certaines actions). A ce niveau, il y avait des choses qu’elle faisait et qu’honnêtement, je n’avais jamais vu auparavant, ».

Plus que la performance individuelle de Catchings, c’est celle collective qui a encore plus mis en lumière le lycée de Duncanville Pantherettes. L’établissement avait réalisé une saison 96-97 parfaite en terminant invaincue : 40 matchs de suite gagnés en autant de disputés lui permettant de remporter le championnat d’Etat, le cinquième dans l’histoire de cette fac (après ceux en 1976, 1988,1989 et 1990).

Tamika Catchings, numéro 24, championne d'Etat avec Duncanville en 1997 (c) Twiiter Indiana Fever

Tamika Catchings, numéro 24, championne d’Etat avec Duncanville en 1997 (c) Twiiter Indiana Fever

15 ans après l’extraordinaire prouesse de Catchings, en 2012, une autre lycéenne réalisera un quintuple-double. Le 7 janvier 2012, face à Pius X (lycée du Nebraska) Aimee Oertner aligna 26 points, 20 rebonds, 10 passes, 10 interceptions et 11 contres avec le maillot de Northern Lehigh (située à Slatington en Pennsylvanie).

Advertisements
About Richard Sengmany (431 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s