Breaking News

[France Action] Makan Dioumassi, stoppe Steve Nash aux Jeux Olympiques

France

En annihilant l’influence du meneur canadien sur le jeu et sur son équipe, Makan Dioumassi, le cerbère, facilita grandement la victoire de l’équipe de France regonflée et en route vers une médaille olympique inespérée. France vs Canada, quart de finale des J.O 2000 à Sydney.

« Si vous arrêtez Steve Nash, vous arrêtez l’équipe du Canada ». Georges Eddy, a bien compris le danger en ce qui concerne cette équipe canadienne, la menace principale vient du maestro Nash. Menace principale, ok, mais il n’est pas seul. Les espagnols vice-champion d’Europe , ont bien réussi, en match de poule,  à priver de baguette le chef d’orchestre (7 points, 5 passes mais 6 balles perdues) mais cela ne les a pas empêcher de repartir avec une belle cargaison de points dans la musette (91-77) par l’intermédiaire des méconnus Micheal Meeks (24 points à 8/8 et 5 rebonds en 23 minutes) et Peter Gurasci (17 points et 6 rebonds en 21 minutes). Les Yougoslaves, eux, n’ont pas réussi à museler le meneur des Dallas Mavericks. Nash s’en est donné à cœur joie en passant tout près du triple-double (26 points, 8 rebonds, 8 passes et 1 seule balle perdue), bien secondé par Todd Maccullaugh, physique de bûcheron (canadien bien sûr) mais mimines d’artiste peintre (21 points à 9/13, 4 rebonds et 4 contres). Avec cette victoire surprise (83-75) sur l’un des grandissimes favoris pour une médaille olympique, le Canada se retrouve premier de la poule au goal-average (4v/1d) et tombe donc en quart contre les quatrièmes du groupe B qui sont, qui sont…

Makan Dioumassi face à Steve Nash @ Canoe

Makan Dioumassi face à Steve Nash @ Canoe

Nos français bien sûr! Les bleus absents des J.O depuis 1984, ne respirent pas la sérénité dans cette compétition. 2 victoires (Nouvelle-Zélande, Chine) et 3 défaites (Lituanie, Italie, Etats-Unis). Les deux revers contre nos adversaires européens ont grandement inquiété, avec une attaque en berne (63 et 57 points inscrits) et un Rigaudeau annihilé (6.5 points de moyenne sur ces 2 défaites à 4 sur 17 aux shoots). Si le Roi à sauvé les meubles contre la Chine (29 points à 5 sur 8 à trois points), il manque de soutien au niveau du scoring. Yann Bonato est encore efficace mais il n’est plus l’attaquant irrésistible de l’Euro 95. Une alternative, improbable, s’est dessiné contre l’Italie. Mous Sonko, le 2ème meneur, ne pouvant plus tenir sa place à cause d’une blessure au genou, ses minutes de jeu ont été transféré à Laurent Sciarra. Le néo-villeurbannais a ,tout d’un coup, oublié sa timidité offensive en tournant à 19 points de moyenne sur les deux derniers matchs contre les transalpins et les américains tout en étant d’une précision diabolique (11 sur 15 aux tirs dont 4 sur 7 à trois points).

Les français ne prennent bien sûr pas les canadiens à la légère d’autant plus qu’il semble qu’il y ait un manque de solution pour défendre sur Steve Nash. Sonko, le meilleur stoppeur des extérieurs tricolores est sur le flanc. Foirest devrait s’occuper de Rowan Barret, l’autre menace des lignes arrière canadienne. Rigaudeau et Sciarra avec leurs limites défensives ne feront pas illusion longtemps, et si on veut que ces deux là gardent leur force pour marquer des points, il ne faut surtout les mettre à courir après Steve Nash, l’insaisissable. Quant à Dioumassi, c’est un très bon défenseur du championnat de France,  mais il manque d’expérience à ce niveau et il a peu tâté le parquet en poules (4 matchs joué sur 5, moins de 8 minutes de moyenne).

A la 8ème minute de jeu, les canadiens sont dans le coup (14 à 13 pour la France). Nash en est à 4 points à 2 sur 4 et 2 passes décisives  en ratant deux shoots assez faciles et en se faisant gâcher une passe superbe par ce grand dadet de Peter Gurasci qui n’a pas su finir sous le cercle.Comme prévu, personne n’est  capable de lui mettre une grosse pression défensive et Steve à toute la liberté de lever la tête pour amorcer les contre-attaques par la vitesse de son démarrage et par la justesse de ses longues passes.

Dioumassi rentre sur le terrain. C’était une des options prévues.Première action en défense, il va chercher Nash dans sa moitié de terrain, le canadien à l’air surpris et perd le ballon, tout seul,  sur une tentative de spin-move pour se débarrasser du français. Makan récupère le ballon et va marquer deux points faciles. Le ton est donné.

Ce sera un match dans le match, les deux seront collés, inséparables, comme dans une nouvelle déclinaison du tango, un tango australien bien sûr. Nash jouant le rôle de la jeune effarouchée (« Non mais tu vas me lâcher, oui? »)  et Dioumassi, celui de l’amant insistant (« Tu ne te débarrasseras pas de moi comme çà Steve! Essaye encore! »). Et celui qui prendra le pas sur l’autre, mènera son équipe dans le dernier carré. Ce sera finalement Makan Dioumassi qui au bout d’une danse mortelle, laissera Nash à l’agonie (10 points à 4/12 aux tirs, 8 passes mais 9 balles perdues!). La France est en demi-finale!

LA PERFORMANCE DEFENSIVE DE DIOUMASSI SUR NASH:

A post shared by France Action (@france_action) on

Retrouvez les plus belles actions du championat de France des années 90 sur Twitter ou sur Instagram

Advertisements
About Guillaume Lechat (18 Articles)
Créateur de PureFrenchBasketball. Ecriture, montage, un peu de graphisme aussi. Expert en expérimentation de cuisine asiatique. Aussi mauvais joueur que Laurent Sciarra et Gianmarco Pozzecco réunis 🐱🤘.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s