Breaking News

Vince Carter, 42 points et son tir à 3-points assassin en 2006

Les plus belles perfs

Vince Carter-New Jersey Nets (c) Upi

Quoi de mieux que de battre son ancienne équipe en revenant à la maison sur un quasi buzzer-beater. C’est exactement ce qui s’est produit pour Vince Carter avec les Nets. Vinesanity avait calmé les Raptors sur un tir à 3-points donnant la victoire à New Jersey. Précisions.

Le 17 décembre 2004 marque la séparation entre Toronto et Vince Carter. Les Raptors transféraient le dunkeur fou aux New Jersey Nets au cours de la saison 2004-2005. Carter, qui fête ses 40 ans aujourd’hui, reviendra alors avec les Nets sur le parquet du Air Canada Center le 8 janvier 2006.

Lors de cette rencontre d’il y a 11 ans, à 7,2 secondes de la fin du match, Toronto menait 104-102. José Manuel Calderon a un lancer-franc à marquer pour faire passer cette avance à + 3. Mais le meneur espagnol le rate. Jason Kidd prend alors le rebond en faveur des Nets, remonte le ballon en dribblant et laisse le cuir à Carter. L’ex-Tar Heel de North Carolina le saisit, arme son shoot en suspension derrière l’arc de cercle. Le ballon cogne l’arceau avant de pénétrer dans les filets. Troisième tir longue distance réussi par Carter. 105-104 pour les Nets. 0,1 seconde pour Toronto qui a la dernière possession. Celle-ci ne donnera rien. Succès des Nets, la 19ème en 31 matchs de saison régulière disputés à ce moment. Jason Kidd sautera sur ses épaules pour le féliciter.

Vince Carter (c) David Dow - NBAE via Getty Images

Vince Carter (c) David Dow – NBAE via Getty Images

CARTER : « CETTE EMOTION, CETTE HOSTILITE DANS CETTE SALLE »

Vince Carter termine la partie contre son ancienne équipe et devant son ancien public avec un double-double : 42 points (18/35 aux shoots dont 3/5 à 3-points, 3/5 aux lancers-francs), 10 rebonds, 3 passes et 2 interceptions. Il inscrira 24 points dans le dernier quart-temps dont les 12 derniers de son équipe. Lawrence Frank, coach des Nets, avait indiqué à Carter de jouer le panier de l’égalisation. Mais l’arrière en décida autrement comme il le confiait après match : « J’ai dit, coach, je joue pour la victoire » (espn)

« C’est définitivement en numéro 1, cette atmosphère, cette émotion, cette hostilité dans cette salle. C’était un match amusant », ajoutait Carter. Auteur de 22 points et 15 passes, Jason Kidd affirmait : C’était la meilleure des soirées. Il n’y avait pas meilleur endroit pour lui pour inscrire un gros shoot » (espn)

A l’issue de la saison 2005-2006, Vince Carter achèvera celle-ci avec des moyennes de 24,2 points, 5,8 rebonds et 4,3 passes en 79 matchs joués.

Son 3-points décisif en 2006

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (430 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s