Breaking News

Le jour où Alonzo Mourning, fut sauvé par son coach de Georgetown

NCAA

La vie d’Alonzo Mourning, qui fête ses 47 ans aujourd’hui, n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. alors qu’il était déjà un freshman hors du commun à Georgetown.

Alonzo Mourning, malgré les avertissements du coach Thompson, se mit avec l’un de ses équipiers, à sortir beaucoup les nuits et à succomber aux tentations qui lui offrait déjà sa glorieuse réputation. Ainsi, avec son pote John Turner, il se mit à fréquenter assidûment les clubs et les bars en compagnie d’une dénommé Rayful Edmond III, connu pour être un des plus gros dealers de drogue de Washington.

Mis au courant, le coach John Thompson convoqua immédiatement Edmond III dans son bureau en lui recommandant fermement de laisser ses garçons tranquille. Il fit de même avec Mourning et Turner en leur ordonnant de laisser tomber toute relation avec le douteux personnage. Les choses auraient pu en rester là, mais elles se gatèrent quand la police établit que l’individu avait en fait menti directement ou indirectement que ses affaire de drogue étaient lièes à des meurtres.

John

Il y eut donc procès en 1989, au cours duquel Mourning fut invité à témoigner sur sa relation du dangereux Edmond III. La publicité déplaisante faite autour de ses deux jeunes joueurs déplut fortement au coach Thompson. Il se sentit donc obligé de prendre des mesures. Et c’est John Turner, viré instantanément de Georgetown, qui fit les frais du courroux du coach. Il apparut alors à beaucoup de gens que Thompson avait préféré protéger Mourning, futur star, et faire payer les pots cassé à Turner, joueur solide mais pas brillant, pour préserver toutes les chances de son équipe de réussir dans le championnat universitaire.

« Il a été pour moi comme un père. même mon propre père me disait, si je ne suis pas là, le coach Thompson, lui , sera près de toi » avait déclaré Mourning.

L’expérience eut en tout cas valeur de leçon pour Alonzo Mourning, qui n’oublia jamais ce que son coach avait fait pour lui. Encore aujourd’hui, Mourning se plait à expliquer que Thompson occupa la place de ce père qui ne l’avait jamais vraiment élevé

SES HIGHLIGHTS EN CARRIÈRE

Crédits photo : NBAE/Miami Herald

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Patrick Parizot (699 Articles)
Fondateur et rédacteur en chef de Basket Retro. Grand passionné de la balle orange et surtout adepte du basket en tout genre. Apprécie particulièrement le basket vintage et notamment celui des années 70.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s