Breaking News

[NBA All Star Game] Wilt Chamberlain maître du ASG de 1962 malgré la défaite

All Star Game

Toute cette semaine, Basket Retro revient sur l’histoire des NBA All-Star Game avant le déroulement de la 66ème édition qui aura lieu ce weekend à La Nouell Orléans. Retour aujourd’hui sur l’édition de 1962 durant laquelle Wilt Chamberlain a ajouté un énième record à son palmarès malgré la défaite des siens.

Wilt Chamberlain a réalisé des record tous aussi incroyables les uns que les autres tout au long de sa carrière, et notamment lors de la saison 1962-62. Et ce All Star Game de 1962 n’a pas échappé à la règle.

Six semaines avant son incroyable match à 100 points en mars 1962, qui a fortement contribué  aux   50,4 points et 25,7 rebonds de moyenne par match en saison régulière, Chamberlain a marqué 42 points et capté 24 rebonds à St. Louis dans le cadre du 12ème All Star Game NBA. Mais le chiffre le plus incroyable pour le pivot des Warriors de Philadelphie est bel et bien celui-ci : 1.

UN SEUL VOTE POUR LE TITRE DE MVP POUR CHAMBERLAIN

Voilà combien de votes a reçu Chamberlain pour le titre de MVP du All Star Game du 16 janvier 1962. Ce titre tant convoité est ainsi revenu à Bob Pettit, joueur emblématique des Hawks de Saint Louis, qui a eu le plaisir de marquer 25 points et de prendre 27 rebonds (record NBA) devant son public. Grand artisan de la victoire de la Conférence Ouest sur le score de 130-150, Bob Pettit a remporté ce soir-là, son quatrième titre de MVP dans un All Star Game après ceux de 1956, 1958 et 1959. Un record NBA qu’il détient en compagnie de Kobe Bryant depuis 2011.

Pourtant, Wiilt Chamberlain avait seulement inscrit 19 points à la mi-temps, et lors de la seconde partie de la rencontre, le pivot des Warriors a été inarettable en marquant 23 points. Ne possédant qu’une unité d’avance sur son adversaire lors du deuxième quart-temps sur le score de 57-56, la Conférence Est n’a plus dominé les débats jusqu’à la fin du temps réglementaire, Suite à la démonstration de la Conférence Oustet après la pause, Bob Pettit a donc été logiquement élu MVP du All Star Game.

Bob Pettit et Elgin Baylor sur le banc de l'Ouest @ Getty Images

Bob Pettit et Elgin Baylor sur le banc de l’Ouest @ Getty Images

Autres faits notables, Bob Pettit était bien entouré pour permettre à l’Ouest de largement disposer de son adversaire. Malgré l’absence initiale d’Elgin Baylor pour des raisons de service militaire (et qui devait être remplacé par Rudy LaRusso), le Laker a tout de même pu participé à l’événement. En permission Baylor a ainsi pu marqué ses 32 points, bien suivis par ses coéquipiers, Walt Bellamy (23 points et 17 rebonds) et Oscar Robertson (23 points et 13 passes). Ce All Star Game était également l’occasion de réunir pour la première fois quatre joueurs d’une même franchise, puisque Bob Cousy, Bill russell, Sam Jones et Tom Heinsohn ont tous les quatre représenté  les Celtics de Boston.

LES 42 POINTS DE CHAMBERLAIN : UN RECORD NBA

Il aura donc fallu attendre 15 années, pour le titre de MVP du All Star Game revienne pour la première fois à un joueur membre de l’équipe défaite. C’était lors de l’édition de 1977, durant laquelle Julius Erving a été sacré MVP du match des Etoiles avec 30 points et 12 rebonds;

Les 42 points de Wilt Chamberlain est donc un record dans l’histoire du All Star Game NBA, écrasant le record de Bob Pettit de 29 points l’année précédente. Plus récemment, Russell Westbrook a bien failli dépassé la légende en plantant 41 points l’an passé, dans le cadre du 64e All Star Game de New York. Alors selon vous, ce record sera t-il toujours d’actualité le week-end prochain. Réponse dans quelques jours !

EFFECTIF DE LA CONFÉRENCE EST

  • Bob Cousy (Celtics de Boston)
  • Wilt Chamberlain (Warriors de Philadelphie)
  • Bill Russell (Celtics de Boston)
  • Tom Heinsohn (Celtics de Boston)
  • Dolph Schayes (Syracuse Nationals)
  • Paul Arizin (Warriors de Philadelphie)
  • Tom Gola (Warriors de Philadelphie)
  • Richie Guerin (Knicks de New York)
  • Larry Costello (Syracuse Nationals)
  • Hal Greer (Syracuse Nationals)
  • Sam Jones (Celtics de Boston)
  • Willie Naulls (Knicks de New York)
  • Johnny Green (Knicks de New York)

EFFECTIF DE LA CONFÉRENCE OUEST

  • Bob Pettit (Saint-Louis Hawks)
  • Oscar Robertson (Royals de Cincinnati)
  • Jerry West (Lakers de Los Angeles)
  • Elgin Baylor (Lakers de Los Angeles)
  • Walt Bellamy (Chicago Zephyrs)
  • Cliff Hagan (Saint-Louis Hawks)
  • Gene Shue (Pistons de Détroit)
  • Jack Twyman (Royals de Cincinnati)
  • Bailey Howell (Pistons de Détroit)
  • Rudy LaRusso (Lakers de Los Angeles)
  • Wayne Embry (Royals de Cincinnati)
  • Frank Selvy (Lakers de Los Angeles)

LE ALL STAR GAME DE 1962 EN IMAGES

po

Advertisements
About Patrick Parizot (670 Articles)
Fondateur et rédacteur en chef de Basket Retro. Grand passionné de la balle orange et surtout adepte du basket en tout genre. Apprécie particulièrement le basket vintage et notamment celui des années 70.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s