Breaking News

Le shoot au buzzer de Delaney Rudd face à Evreux le 20 décembre 1997

France

On a sans doute tout dit, tout écrit sur Delaney Rudd, inutile d’en rajouter ? Bien au contraire surtout quand l’américain nous offre des moments de grâce comme celui-ci. C’était un 20 décembre et le meneur de l’ASVEL plaçait au pied du sapin un bien joli cadeau.

15e journée de Pro A, l’ALM Evreux reçoit l’ASVEL Villeurbanne. Les deux équipes ne boxent pas dans la même catégorie. Evreux entame sa troisième saison dans l’élite et flirte plus souvent avec la zone rouge qu’avec le haut du panier. L’ASVEL sort d’un exercice 1996-1997 d’anthologie avec en point d’orgue le final four de l’Euroligue. Pourtant, Delaney Rudd et ses camardes courent toujours après le titre national. Ils ont échoué en finale 1997 contre le PSG. Deux fois de suite après la défaite en 1996 face à Pau, ça commence à faire beaucoup ! Cette saison 1997-1998 est programmée pour être celle qui honorerera enfin du saint graal le grand Delaney Rudd. Pourtant les hommes de Greg Beugnot, après avoir dominé la saison régulière, échoueront une nouvelle fois en play-offs défaits en demi par le CSP Limoges.

Programme du match ALM-ASVEL du 20 décembre 1997 avec Claude Willimans en fondu. Victoire de l'ASVEL sur un tir au buzzer de Delaney Rudd. (c) BASKETBLOG.FR

Programme du match ALM-ASVEL du 20 décembre 1997 avec Claude Williams en fondu.
(c) BASKETBLOG.FR

Pour le moment, l’ASVEL se présente en ogre à la salle Jean Fourré d’Evreux. Ce qui devait être qu’une formalité ne se passe pas tout à fait comme prévu. La Madeleine d’Evreux fait jeu égal avec Villeurbanne. 68 partout et il reste à peine une trentaine de secondes à jouer.

Joseph Gomis remonte la balle pour la dernière possession ébroicienne. Le jeune meneur de 19 ans passe le ballon à David Frigout. C’est à ce dernier que revient la lourde tâche de prendre l’avantage. Les secondes défilent et il prend un shoot tête de raquette légèrement excentré. C’est manqué, rebond de Rémi Rippert. La balle change de camp. Delaney Rudd repart avec cette balle de match. Il annonce un système, surveillé de trop loin par Laurent Sénéchal. Ce dernier se tient en effet à bonne distance, sachant très bien qu’en cas de démarrage en trombe de l’états-unien, il ne pourra rivaliser. En vieux roublard, Rudd voit que son adversaire ne monte pas sur lui et pour cause la ligne des trois points est encore loin. Nous sommes à 8 m (selon David Cozette). 2 secondes, le meneur de l’ASVEL se lance puis arme son shoot, ficelle ! Le natif d’Halifax en Caroline du Nord crucifie l’ALM et toute la salle qui se voyaient déjà en prolongations. L’ASVEL s’impose 71 à 68.

Pour revoir cette action d’anthologie :

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Hector (25 Articles)
aime les vieux grimoires surtout quand ils parlent de basket et de l'ALM Evreux Basket !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s