Breaking News

Il y a 22 ans, les 55 points de Michael Jordan face aux Knicks de New York

Match de légende

Photo by Andy Hayt/NBAE via Getty Images

Dix jours après son célèbre « I’m back », Michael Jordan, flanqué du numéro 45, se déplace dans la Big Apple pour y affronter ses ennemis de toujours dans une rencontre hyper-médiatisée. Après plus d’un an et demi passé loin des parquets, Jordan prouve qu’il est définitivement de retour en plantant 55 points, record de la saison.

28 Mars 1995. Dix jours se sont écoulés depuis l’annonce officielle de son retour. Passer près de deux ans sans jouer laisse des traces, même quand on s’appelle Michael Jordan. Auteur d’un 7/28 dans la défaite à Indiana et d’un 7/23 dans le revers à domicile face à Orlando, l’ex-triple champion, victime d’un manque de rythme évident, peine à retrouver le niveau de jeu qui était le sien. Les deux déplacements qui se profilent ne laisse augurer rien de bon. Pourtant, dans une salle d’Atlanta entièrement acquise à sa cause, l’ancien numéro 23 réalise une performance…jordanesque, finissant avec 32pts et le shoot victorieux au buzzer. Voilà de quoi rappeler au bon souvenir de sa domination avec Chicago, d’autant plus que pour son cinquième match, Jordan prend la direction du Madison Square Garden pour y affronter de vieux ennemis.

Et cette rencontre a forcément un goût particulier. Si MJ a toujours été performant face aux Knicks, New York est enfin parvenu à vaincre Chicago en playoffs l’an passé, après trois éliminations successives en 91, 92 et 93. Bien sûr, Jordan était absent…

« C’était comme si la brute du quartier s’en prenait à un gosse parce qu’il savait que son grand frère n’était pas là. J’avais le sentiment que je pouvais aider mon équipe. »

AP Photo/ Kevin Larkin

AP Photo/ Kevin Larkin

C’est dans un Madison Square Garden plein à craquer que les Bulls s’apprêtent à défier les finalistes NBA en titre. On ne perd pas les bonnes habitudes: c’est John Starks qui défendra sur Jordan. Le décor est planté. La suite appartient à l’histoire. Clairement dans le rythme dès la première possession, Jordan entame la rencontre sur les chapeaux de roue. Comme à ses plus belles heures, il montre qu’il n’a rien perdu de sa panoplie offensive. Fadeway, shoot à trois points, jump-shot en tête de raquette ou pénétration après un travail dos au panier, tout y passe. Terminant le premier quart-temps avec 20 points, il en affiche 35 à 14/19 aux tirs quand il rejoint les vestiaires. John Starks, lui, est à la rue.

« Je pouvais lire tous les mouvements de Starks et les anticiper. Je l’avais pratiquement à ma disposition. »

La deuxième mi-temps sera rude. L’excellente défense new-yorkaise s’intensifie et Patrick Ewing (36 pts) entend bien prendre l’avantage. Mais Jordan n’est pas en reste. Deux paniers primés successifs lui permettent d’atteindre 49 points quelques secondes avant que la fin du troisième quart-temps ne soit sifflée, alors que les deux équipes se neutralisent (82-82). Le money-time promet d’être épique. Et il le sera. New-York et Chicago se répondent coup pour coup. Jordan est plus maladroit. A 1min30 de la fin, John Starks se permet même de contrer son altesse et de dunker à l’autre bout du terrain pour égaliser à 107 partout. La salle explose. L’ambiance rappelle les âpres affrontements en playoffs des dernières années. Il reste 30 secondes à jouer. Pippen trouve Jordan en tête de raquette. Il dribble en partant sur sa droite, fait une feinte de tir. Starks mord une nouvelle fois. Jordan s’élève et rentre son shoot: 55 points, nouveau record de la saison!

Andy Hayt/NBAE/Getty Images

Andy Hayt/NBAE/Getty Images

Starks prend sa revanche sur la possession suivante en égalisant à 111 partout sur deux lancers-francs. Il reste alors 14.6 secondes à jouer. Les fans n’auraient pas rêvé meilleur scénario. Comme la veille à Atlanta, Chicago engage et Jordan remonte tout le terrain avec la ferme intention de porter le coup de grâce ultime. John Starks le suit de près mais perd l’équilibre sur un cross d’MJ, un move similaire qui enverra Byron Russell sur les roses lors des finales 1998. Jordan décide d’en profiter et part sur la gauche, prenant Starks de vitesse, puis fait un demi-tour sur lui-même et s’apprête à shooter un fadeway. Voyant que son coéquipier est battu, Patrick Ewing décide de venir en aide, laissant Bill Wennington seul sous le panier. Jordan, lucide, ne force pas le tir et délivre un caviar au pivot canadien qui dunke et donne l’avantage au Bulls 113-111, à 3 secondes du buzzer. New-York n’égalisera pas.

« Je mentirais si je disais que je cherchais à faire la passe. Sur l’action précédente, j’avais battu Starks, mais en voyant Patrick venir en aide, j’ai pu trouver mon coéquipier démarqué. »

Si Glen Rice s’empare du record de la saison avec 56 points quelques jours plus tard, la performance de Michael Jordan, plus connue sous le nom de « double nickel », est monumentale. Cinq petites rencontres seulement après son retour sur les parquets, Jordan prouvait qu’il était définitivement de retour. Considéré comme l’un de ses matchs références en carrière, ses 55 points (21/37 aux tirs) sont restés longtemps comme le plus gros total réalisé sur le parquet du Madison par un adversaire des Knicks, avant que Kobe Bryant ne le dépasse en 2009 avec ses 61 points. Mais l’effectif de New-York était sensiblement différent de celui de 1995…

LE MATCH DANS SON INTÉGRALITÉ EN VERSION FRANÇAISE

By BBallChannel

LES HIGHLIGHTS DE SON DOUBLE NICKEL 

By Clutch 23

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Jonathan Sevaux (12 Articles)
Découvrant le basket au milieu des années 90, ma jeunesse a été rythmée par les matchs diffusés sur Canal+ et commentés par G.Eddy. Véritable passionné, j'ai rejoint l'équipe de BasketRetro pour y apporter mes connaissances et mon plaisir d'écrire sur ce sport.

1 Comment on Il y a 22 ans, les 55 points de Michael Jordan face aux Knicks de New York

  1. Et pour ceux qui veulent le match en VO avec les commentaires de Johnny Kerr, c’est ici http://vintagenba.blogspot.fr/2014/12/1995-chicago-bulls-new-york-knicks-2803.html

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s