Breaking News

[Euroleague] Sasha Danilovic, le shooteur serbe, MVP du Final Four 91-92

Euroleague

Il y a plus de 24 ans, Predrag « Sasha » Danilovic a été l’artisan de la victoire finale du Partizan Belgrade en Euroligue 91-92. Agé de 47 ans le 26 février dernier, il avait réussi lors de cette saison européenne à inscrire 19,4 points par match être MVP du Final Four. Détails.

Né à Sarajevo, à l’été 1987 à 17 ans, Predrag « Sasha » Danilovic s’envole vers les Etats-Unis et rejoint le lycée de Cookeville dans le Tennessee. En 1988, le club phare de l’ex-Yougoslavie, le Partizan Belgrade l’attire dans ses rangs. Lors de sa troisième saison, l’arrière serbe va prendre feu en 91-92 avec son équipe en Euroligue (ex Fiba European League) au côté de Sasha Djordjevic et coaché par Zeljko Obradovic.

Au deuxième tour préliminaire, au match aller face au club hongrois de Szolnok Olaj, Danilovic donne le ton en marquant 25 points (10/12 aux tirs et 4/4 aux lancers-francs). Victoire 92-65 du Partizan. Le club de Belgrade se qualifiera en gagnant le match retour 89-72. (La qualification se jouait sur le score cumulé des deux rencontres).

Belgrade accède à la phase de poules : 16 équipes sont réparties en deux groupes de 8. Le Partizan est logée dans le groupe B avec 7 autres clubs : Badalone, Estudiantes Madrid, Milan, Leverkusen, Mechelen, Aris Salonique et Den Helder. Cette saison est particulière pour les clubs de l’ex-Yougoslavie. La FIBA a pris la décision de faire jouer les clubs yougoslaves, le Partizan, le Cibona Zagreb et Split en dehors de l’ancienne Yougoslavie pour leurs matchs à domicile. Le Partizan joue alors en Espagne à Fuenlabrada où elle concédera qu’une seule défaite à « domicile ».

7 MATCHS A 20 POINTS ET PLUS

A ce stade de la compétition, Danilovic, âgé de 21 ans, à cette époque, écrase ses adversaires avec un pourcentage au tir exceptionnel avec 7 matchs à 20 points et plus :

  • 22 points (9/15 aux tirs, 2/2 aux lancers-francs), 4 rebonds, 5 passes et 4 interceptions face à Den Helder, victoire 81-75
  • 20 points (10/17 aux tirs), 3 rebonds, et 2 interceptions face à Aris Salonique, victoire 83-75
  • 24 points (10/12 aux tirs, 3/3 aux lancers-francs), 8 rebonds, 6 passes et 7 interceptions face à Den Helder, victoire 111-77
  • 21 points (7/10 aux tirs dont 2/4 à 3-points, 5/6 aux lancers-francs), 5 rebonds et 2 interceptions face à Milan, victoire 94-89
  • 20 points (6/13 aux tirs dont 2/4 à 3-points, 6/6 aux lancers-francs), 6 rebonds et 2 interceptions face à Badalone, victoire 76-75
  • 20 points (4/10 aux tirs, 11/12 aux lancers-francs), 2 rebonds, 3 passes et 4 interceptions face à Leverkusen, victoire 93-69
  • 29 points (11/13 aux tirs dont 3/3 à 3-points, 4/4 aux lancers-francs), 6 rebonds, 5 passes et 3 interceptions face à Aris, victoire 99-65
Predrag Danilovic - Partizan Belgrade (c) Tumblr

Predrag Danilovic – Partizan Belgrade (c) Tumblr

DANILOVIC ASSASSINE AUX TIRS BOLOGNE

Avec 9 victoires et 5 défaites, le Partizan se qualifia pour les quarts de finale qui se jouaient au meilleur des trois matchs. Ils affrontaient Bologne, 1er du Groupe A. Danilovic ne joue pas le match aller que Belgrade remporte 78-65. Malgré 19 points et 6 rebonds au retour, l’ex-arrière du Miami Heat (95-97) et son équipe s’inclinent de peu 61-60 au retour. Lors du troisième match décisif, au terme d’un match étriqué, Danilovic signe 23 points (9/13 aux tirs dont 3/3 à 3-points et 2/6 aux rebonds) et 7 rebonds. Victoire du Partizan 69-65.

23,5 POINTS AU FINAL FOUR 92

Belgrade se hisse au Final Four à l’Abdi İpekçi Arena, à Istanbul en Turquie. Le Partizan retrouve le Milan de Darryl Dawkins et Ricardo Pittis. Le 14 avril, le club serbe bat à nouveau l’équipe italienne sur le score de 82-75. En grande forme une fois de plus, Danilovic signe un match d’une grande propreté avec un double-double (6/12 aux tirs dont 2/5 à 3-points et 8/11 aux lancers-francs), 10 rebonds, 3 passes et 2 interceptions.

Le Partizan retrouve Badalone en finale. Ce dernier match d’Euroligue entre ces deux équipes a été serrée jusqu’au bout. Le 16 avril 1992, ce sont les joueurs de Belgrade qui lèvent les bras au ciel grâce à un shoot victorieux à 3-points de Sasha Djordjevic. Succès 71-70. Avant ce tir qui avait déclenché l’euphorie, Danilovic avait été encore étincelant sur le parquet avec 25 points (9/16 aux tirs dont 2/4 à 3-points et 5/6 aux lancers-francs) et 5 rebonds. L’arrière termine MVP du Final Four avec des moyennes de 23,5 points, 7,5 rebonds. En 19 matchs, il signe des moyennes de 19,4 points (55,5 % aux tirs, 47 % à 3-points et 74,7 % aux lancers-francs), 4,5 rebonds, 1,6 passe et 2,2 interceptions.

Danilovic réussit en 1992 un formidable triplé avec le Partizan : Championnat et Coupe de Yougoslavie et le premier titre Euroligue. Il avait avec ce même club remporté en 1989 la Coupe Korac. En 1998, il soulèvera à nouveau l’Euroligue en 1998 avec l’équipe italienne de la Virtus Bologne.

La finale de l’Euroligue 1992 – Partizan Belgrade – Badalone

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (431 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s