Breaking News

Lucienne Velu, la reine des stades [1902-1998]

Portrait

Athlète complète durant les années 1920 et 1930, Lucienne Velu est sans aucun doute une pionnière de la balle orange à une époque révolue où l’on pouvait être recordwoman du lancer du disque puis gagner les jeux mondiaux féminins en tant que basketteuse. BasketRétro revient pour vous sur l’histoire de cette immense championne que fut Lucienne Velu.

C’est l’une des collègues de bureau de Lucienne Velu qui incita cette dernière à pratiquer le sport. On peut dire « le sport » en général tant Lucienne Velu ne sembla pas se contenter d’en pratiquer un en particulier. Il est vrai que les temps étaient plus à l’omnisport qu’à la spécialisation que nous connaissons aujourd’hui. C’est ainsi que Lucienne Velu rejoignit le club féminin omnisport de la Ruche Sportive de Paris en 1922 à tout juste vingt ans.

RECORDWOMAN DU MONDE

Lucienne Velu au lancer du poids.
(c) http://www.internationaux-basket.fr

La demoiselle se distingua rapidement en athlétisme. Sa morphologie bien charpentée associée à une taille non négligeable (1,65m) lui permirent de s’illustrer dans les disciplines de lancer comme le poids et le disque. Ainsi, le 14 septembre 1924, elle lança le disque au-delà des 30m, à 30,225m précisément battant le précédent record du monde (28,325m) détenu par la belge Lisette Petré. Premier fait d’armes pour la parisienne qui conservera ce record plus d’un an avant d’être battu par la tchécoslovaque Maria Vidlakova qui lancera, le 11 octobre 1925, à 31,15m.

CAPITAINE DES LINNET’S DE SAINT-MAUR

En avril 1925, Lucienne Velu quitte la Ruche pour rejoindre les Linnet’s de Saint-Maur, autre club féminin omnisport de la région parisienne. Il faut attendre l’hiver 1926 pour la voir s’intéresser à la balle orange. Le basket-ball apparaît encore pour beaucoup comme une activité hivernale permettant de garder une condition physique quand les activités en stade, du fait des conditions climatiques, sont plus difficiles. Même après sa découverte du basket-ball, Lucienne Velu continuera d’ailleurs de pratiquer l’athlétisme. Un an plus tard, elle fait ses débuts en équipe de France. Dès 1928, les Linnet’s remportent le titre de championne de France avec Lucienne Velu comme capitaine. Sept autres titres nationaux suivront entre 1929 et 1944. Les deux derniers titres (1938 et 1944) se feront d’ailleurs sous l’égide de la FFBB.

LES DEBUTS EN BLEU

En équipe de France, le succès est également au rendez-vous. En août 1930, emmenée par Lucienne Velu, l’équipe de France remporte le titre lors des championnats d’Europe. Le graal est atteint en 1934 lors des quatrième jeux mondiaux féminins de Londres. Si les athlètes françaises peinèrent à réaliser de belles performances lors de ces jeux qui, il faut bien l’avouer, ne mobilisèrent pas les foules, les basketteuses et l’équipe d’aviron eurent, quant à elles, beaucoup plus de succès. Certains observateurs rappelèrent en effet le manque d’enthousiasme pour le sport féminin. Celui-ci fait l’objet durant cette période au mieux d’une certaine réticence au pire d’un rejet catégorique. L’équipe française d’aviron, presque exclusivement composée de membres de la Ruche sportive disposèrent de leurs homologues britanniques en finale. Pour la balle orange, Velu et consorts s’offrirent une victoire de prestige en finale contre les Etats-Unis, 34 à 23.

Lucienne Velu (au centre, derrière la coupe) avec ses coéquipières des Linnet’s de Saint-Maur.
(c) ww.internationaux-basket.fr

Paradoxalement Lucienne Velu ne compte pas de sélections officielles en équipe de France en tout cas pas selon la FFBB. Si la FIBA et la FFBB apparaissent en 1932, il faut attendre 1937 pour que le basket-ball féminin soit reconnu par la fédération. Ainsi le premier championnat de France féminin de la FFBB vit le jour cette même année et le premier Eurobasket en 1938. Jusqu’alors, Lucienne Velu concourait sous l’égide de la FFSF (fédération féminine sportive de France). Elle ne prit pas part à ce premier championnat d’Europe et du fait des événements mondiaux il fallut attendre le 10 février 1946 et un France-Belgique pour revoir une équipe de France féminine. L’heure de Lucienne Velu était malheureusement passé. Il n’en reste pas moins que Lucienne Velu fut une immense championne et incontestablement une pionnière du basket-ball féminin tricolore.

SON PALMARES (non exhaustif) :

ATHLETISME :

  • Plus d’une quarantaine de titres de championne de France et de Paris en 60m, 80m, 200m, lancer du poids et lancer du disque entre 1925 et 1942.
  • Record du monde du lancer du disque en 1924 avec un jet à 30,225m

BASKET-BALL :

  • Championne de France : 1928, 1929, 1930, 1932, 1933, 1934, 1938 et 1944
  • Championne d’Europe : 1930
  • Médaille d’or aux jeux mondiaux féminins de Londres en 1934
  • Grand Prix de l’Académie du Sport en 1938
  • Médaille de l’Education physique
  • Membre de l’Académie du basket-ball français promotion 2012.
Advertisements
About Hector (25 Articles)
aime les vieux grimoires surtout quand ils parlent de basket et de l'ALM Evreux Basket !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s