Breaking News

Il y a 22 ans, Michael Jordan signait son retour en plaoffs avec 48 points

NBA Playoffs

Photo by Nathaniel S. Butler/NBAE via Getty Images

Quelques semaines après son retour qui a agité la planète Basket, Michael Jordan s’apprête à retrouver les playoffs. Théâtre de certains de ses plus grands exploits, le numéro 45 renoue pour l’occasion avec ses origines, en allant affronter les Hornets en Caroline du Nord, pour un game 1 qui s’annonce « pas piqué des frelons ». 

28 avril 1995. Les Hornets sont conscients qu’ils ont un bon coup à jouer dans ces playoffs. Auteur de la meilleure saison de leur histoire avec 50 victoires pour 32 défaites (4ème à l’est), Charlotte possède l’avantage du terrain pour ce premier tour et peut compter sur son trio Alonzo Mourning – Larry Johnson – Muggsy Bogues. Néanmoins, les Hornets semblent un peu tendus à l’approche de ce match 1. Après tout, affronter Michael Jordan et les Bulls dès le premier tour n’a rien d’une promenade de santé.

Photo by Nathaniel S. Butler/NBAE via Getty Images

Photo by Nathaniel S. Butler/NBAE via Getty Images

Galvanisé par le retour de sa superstar, Chicago a ainsi fini la saison en trombe avec 13 victoires en 17 matchs. La série se jouera au meilleur des 5 rencontres, un format-piège qui a réservé bien des surprises. L’élimination choc des Sonics l’an passé, alors classés numéro 1, est encore dans toutes les mémoires. Charlotte doit donc se méfier.

Formidable d’intensité, la rencontre tient toutes ses promesses et les 48 minutes du temps réglementaire ne permettent pas de désigner un vainqueur. Pour son premier match de playoffs en deux ans, Michael Jordan est étincelant. Zo Mourning a beau se démultiplier (32pts 13rbds 7blks et un surprenant 3/6 à trois points), Jordan est trop clutch, scorant 20 points dans le quatrième quart-temps et la prolongation:

« Je me suis senti comme un requin. Je voyais du sang. J’avais juste à attaquer et à mordre la bonne personne. »

A l’arrivée, une ligne de stat qui nous rappelle que les playoffs restent son terrain de jeu favoris: 48pts 9rbds et 8asts. Alors que son pourcentage de réussite aux tirs avoisinait les 41% depuis son retour, soit son plus faible en carrière, Jordan retrouve la ligne de mire au meilleur moment avec un joli 18/32 aux shoots. Mieux, dans la prolongation, il signe un parfait 4/4 alors que les Hornets ne convertiront qu’une seule de leurs 5 tentatives. Difficile de gagner dans ces conditions, comme le regrette le coach de Charlotte, Allan Bristow:

« Pendant 48 minutes, nous avions l’intensité que nous souhaitions. En prolongation, c’était le Michael Jordan show. »

Si les Hornets égalisent deux jours plus tard sous l’impulsion des 23pts et 20rbds d’Alonzo MourningChicago va finalement créer la surprise en remportant les matchs 3 et 4 au United Center, éliminant ainsi Charlotte des playoffs sur le score de 3-1. Une saison à 50 victoires et l’avantage du terrain n’auront donc pas jouer en faveur des frelons. Quand l’adversaire se nomme Michael Jordan, la logique n’est jamais totalement respectée.

LES 48PTS DE JORDAN EN IMAGES

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Patrick Parizot (694 Articles)
Fondateur et rédacteur en chef de Basket Retro. Grand passionné de la balle orange et surtout adepte du basket en tout genre. Apprécie particulièrement le basket vintage et notamment celui des années 70.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s