Breaking News

L’Instant Patrimoine : Coupe, cigares et quinquina

France

Montage Une : Laurent Rullier pour Basket Rétro

Chaque mois, la FFBB publie sur son site internet et sur les réseaux sociaux « L’instant patrimoine » : une actualité en lien avec le Patrimoine du basket. Nous vous proposons à notre tour de revivre cet « Instant Patrimoine » de façon approfondie.

Jean-Paul Beugnot inscrit 36 points au cours de la finale victorieuse contre l’ASVEL (72-65) @ Musée du basket

1959, l’Etoile de Charleville remporte la Coupe de France. Le partenariat a pris fin l’année précédente, mais on peut encore lire sur le trophée : « challenge Dubonnet », en référence à la firme qui soutenait la compétition depuis sa naissance en 1953. Jean-Paul Beugnot reçoit le trophée sous l’œil espiègle de Renato William Jones, Secrétaire Général de la FIBA, et de son éternel cigare.

UNE ETOILE BRILLE ENTRE MEZIERES ET CHARLEVILLE…

La 7ème édition de la Coupe de France est remportée par l’Etoile de Charleville. Pour l’Etoile, tout a commencé à Mézières en 1921 par la création d’un patronage. Jusqu’en 1958, l’Etoile est Macérienne. En 1958, elle s’en va briller à Charleville. En 1966, les communes voisines fusionneront et le club deviendra naturellement l’Etoile de Charleville-Mézières. L’Etoile, qu’elle soit de Mézières ou de Charleville connait son apogée à la fin des années 1950. Après une ascension au cours de la décennie, les années 1958 à 1960 sont triomphales. 1958 : championnat de France, 1959, Coupe de France et 1960, championnat à nouveau. Celui qui permit de hisser l’Etoile au firmament, en compagnie notamment de Jean Perniceni et de son propre frère, Robert, c’est Jean-Paul Beugnot. Devenue carolopolitaine en 1966, l’Etoile s’éloigne du haut niveau. Depuis 2004, le club flirte à nouveau avec l’élite, en faisant l’ascenseur quasiment chaque saison entre la Nationale 1 (3ème division actuelle) et la ProB (2ème division).

DU BO DU BON

Sur le trophée que Jean-Paul Beugnot s’apprête à brandir (avec précaution tout de même, l’objet approchant les 40 kilos) est inscrit « Challenge Dubonnet ». Au début des années 1950, la firme spécialisée dans la confection d’apéritif au quinquina (plante utilisée à l’origine pour ses propriétés antipaludéennes avant de prendre place dans la composition de certaines boissons) a sollicité la FFBB. Jusqu’ en 1958, Dubonnet finance des événements de la Fédération, en échange d’une présence publicitaire sous différentes formes.  Voici par exemple une affiche diffusée à l’époque 

La Coupe portée par le Président de l’Etoile avec l’aide de François Barbosa et Yvon Ibberakem – @ Musée du basket

L’HOMME AU CIGARE

La finale de la Coupe 1959 se joue au Stade Pierre de Coubertin, à Paris, en présence notamment du Secrétaire général de la FIBA, Renato William Jones. Ce grand amateur de cigare est un acteur essentiel de la création de la Fédération internationale en 1932. Il fait partie des très grands figures du basket-ball international et de son histoire. Il entre à ce titre au Hall of Fame de Springfield en 1964, premier non-américain à recevoir cet honneur.

Toutes les photos sont issues du fonds photographique du Musée du Basket

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Patrick Parizot (694 Articles)
Fondateur et rédacteur en chef de Basket Retro. Grand passionné de la balle orange et surtout adepte du basket en tout genre. Apprécie particulièrement le basket vintage et notamment celui des années 70.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s