Breaking News

Les Euros des Bleues : Riga 2009, les braqueuses sur le toit de l’Europe

Eurobasket

Montage Une : Laurent Rullier pour Basket Rétro

L’Euro 2009 a marqué des heures glorieuses pour les françaises. Le nouveau sélectionneur Pierre Vincent et la Fédération ont affiché un objectif de terminer dans les cinq premières places, avec la qualification au Mondial 2010 en ligne de mire. Pourtant, les Françaises se sont montrées intraitables et ont écrit l’une des plus belles pages de l’histoire de l’équipe de France féminine de basket-ball. 

grudaC’est donc sans prétention que l’équipe de France arrive en Lettonie, revendiquant le statut d’outsider. Le groupe mise sur sa jeunesse, couplé à l’expérience de certaines cadres. Cathy Melain (35 ans) est la seule joueuse à avoir connu le premier titre européen des bleues, en 2001. Elle fait son retour en équipe de France, après avoir mis un terme à sa carrière internationale une première fois en 2005. Emmanuelle Hermouet est la seule autre joueuse trentenaire de ce groupe. Endy Miyem est la benjamine à seulement 21 ans. Sandrine Gruda (photo), 22 ans, s’est très vite imposée comme une joueuse majeure au sein de l’équipe de France.

L’objectif de terminer dans le Top 5 du tournoi paraît un peu faible après les deux tournois de préparation réussis avec brio, conclus par 6 victoires en autant de matchs. Les principales adversaires sont la Russie, tenantes du titre, l’Espagne, très régulièrement sur le podium, la Biélorussie, troisième en 2007, et la Lettonie du fait de son avantage du terrain.

La France est justement tombée dans le même groupe que la Biélorussie, premier vrai test pour cette équipe. Après une victoire facile en Italie, les françaises ont connu une vraie opposition avec les biélorusses. Les deux joueuses d’expériences ont finalement donné la victoire aux bleues : Emmanuelle Hermouet égalise sur un panier au buzzer, arrachant les prolongations, avant que Catherine Melain ne mette fin aux espoirs biélorusses sur un contre, préservant le score de 63-61. Les françaises finissent finalement premières de leur groupe D. La deuxième phase de poules marque les retrouvailles avec les finalistes de 2001 et championnes d’Europe en titre, la Russie. Dans un match serré et offensif, les russes perdent leur premier match de la compétition. Toujours invaincues, l’objectif de la cinquième place affiché par Pierre Vincent apparaît désormais comme un trompe l’œil. Les grecques l’ont bien compris en quarts de finales, et vont offrir une véritable bataille à la France par une défense particulièrement en place. La qualification en demi-finale a finalement été obtenue sur le plus petit score de la compétition, avec à peine 100 points marqués pour un score de 51-49 !

cathy melainAux portes de la finale, les bleues retrouvent la Biélorussie. Pas aussi fortes qu’attendues, elles avaient perdu contre l’Italie et la Russie depuis le match contre la France. Il y a d’ailleurs moins d’opposition cette fois, puisque avec la montée en puissance des bleues tout au long de la compétition, elles n’ont pas besoin de prolongations pour rejoindre la finale, l’emportant 64-56. Les russes sont les dernières victimes de celles dont on se souviendra comme des « braqueuses ». Ce surnom a été inventé par le groupe après quelques matchs serrés, notamment celui de la Biélorussie au premier tour. Dans un match relativement fermé et très défensif, la France tient son second sacre européen sur le score de 57-53.

La troisième place obtenue par l’Espagne rend d’ailleurs le podium identique à celui de 2001. Cathy Melain devient ainsi la première française double championne d’Europe. Son expérience aura été importante jusqu’au dernier moment, puisqu’elle joue pas moins de 28 minutes pour ce dernier match, et finit meilleure passeuse de l’équipe (4 unités). En plus de la consécration continentale, Sandrine Gruda et Céline Dumerc ont été récompensées par une sélection dans le meilleur cinq de la compétition. Gruda a marqué les esprits, en étant la cinquième marqueuse et quatrième rebondeuse de la compétition à seulement 22 ans.

C’est cette équipe de 2009 qui marque le début de la période la plus dorée de l’équipe de France féminine. Elles ont en effet atteint le podium de l’euro 2011, avant de décrocher la médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Londres et une nouvelle médaille d’argent à domicile lors de l’euro 2013.

LA FINALE FRANCE – RUSSIE EN INTÉGRALITÉ

Crédits Photos : fibaeurope.com

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Antoine Abolivier (76 Articles)
Tombé dans le basket en découvrant Tony Parker et Boris Diaw. Passionné par tout ce qui touche à son histoire que ce soit le jeu, la culture ou les institutions. Présent sur twitter, @AAbolivier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s