Breaking News

Le transfert qui aurait pu changer le destin de Chicago et Seattle – Scottie Pippen/Shawn Kemp en 1994

Transfert

Peu avant la draft 1994, une rumeur d’un gros transfert fait la tournée des médias. Jerry Krause veut se séparer de Scottie Pippen pour laisser la vedette à son protégé Toni Kukoc et Shawn Kemp pourrait faire le chemin inverse. Retour sur un échange qui a capoté au dernier moment pour le bonheur des uns et le malheur des autres.

Draft 1987, les Supersonics sélectionnent l’ailier Scottie Pippen avec leur cinquième choix. Pourtant à peine le temps d’enfiler la casquette qu’un accord a été conclu avec les Bulls en échange du pivot Olden Polynice. Si l’haïtien a eu une carrière très respectable notamment à Sacramento et Utah, on sait tous que Seattle a bien grincé des dents en voyant l’évolution de Pippen à Chicago, devenant l’un des meilleurs joueurs au monde. On avance dans le temps, Michael Jordan est parti taper quelques balles au Baseball, laissant la baraque à titres de l’Illinois à son lieutenant. Les Bulls réalisent une excellente saison régulière essuyant seulement deux défaites de plus que l’année du threepeat avec le célèbre numéro 23. Ils tombent en demi-finale au bout de sept matchs extrêmement physiques contre leurs grands rivaux de New York.

Jerry Krause sent qu’il est temps de changer les choses d’autant plus qu’Horace Grant semble déjà avoir la tête ailleurs. Toni Kukoc est le chouchou du GM des Bulls et Scottie en plus d’être un gros râleur à vouloir renégocier son contrat, devient un obstacle. Comme Phil Jackson préfère largement le n°33 pour ses qualités défensives d’exception, c’est bien le moment pour tenter un coup de poker, surtout quand on voit le « maigre » salaire de Pip à ce moment-là, soit un peu plus de deux millions annuels, ridicule quand on voit l’énorme inflation qui a suivi peu de temps après.

A Seattle, on nage dans le bonheur. Une équipe prometteuse qui n’a cessé de progresser depuis 1991, finissant à une marche des NBA Finals en 1993 et qui conclut la saison en cours en trombe, s’octroie le meilleur bilan de la ligue avec 64 victoires. Une élimination historique et douloureuse au premier tour contre la surprise Denver et le doute s’installe. Jerry Krause veut obtenir un tour de draft assez haut et Seattle semble être une bonne destination avec le 11ème choix. Il entre en contact avec le GM des Supersonics, Bob Whitsitt, pour tester les possibilités de transfert.

La valeur de Pippen est au plus haut, de loin le meilleur ailier de la ligue et la perspective de faire venir un joueur spectaculaire et à fort potentiel comme Shawn Kemp lui donne l’eau à la bouche. Premier problème, The Reignman gagne trois fois moins d’argent que Pippen. Pour que le transfert concorde, il faut bien trouver un complément et c’est l’arrière Ricky Pierce qui s’y colle. George Karl, coach de Seattle, a écrit récemment son livre « Furious George » où il vide son sac de façon brutale sur beaucoup de choses vues et vécues sur sa carrière d’entraîneur, les joueurs, les GM, tout le monde y passe et surtout les divas tel que Carmelo Anthony. Il est également revenu sur cette histoire de transfert.

« J’ai essayé d’imaginer notre équipe sans Shawn, il est évident qu’il m’aurait manqué, mais j’étais vraiment excité de voir un tandem Scottie Pippen/Gary Payton, ils auraient étouffé leurs adversaires, j’étais favorable à ce transfert, mais sans certitude pour autant. Alors j’ai appelé Michael Jordan pour lui demander conseil, on a parlé baseball, de North Carolina (Karl était également un joueur à UNC) puis on a vite rebondi sur le transfert. Je lui ai demandé si on devait le faire, il m’a répondu oui sans le moindre doute. Que Pippen rendait les autres joueurs meilleurs contrairement à Kemp et qu’avec lui, on pouvait être champion dès la saison prochaine. »G.Karl

Au final, un accord verbal est passé, mais le propriétaire des SuperSonics met son véto. Il donne un petit coup de fil à son intérieur all-star:

« Barry Ackerley m’a appelé pour me certifier que l’échange était annulé. Les fans de Seattle étaient tellement scandalisés qu’ils ont passé un message aux radios locales en menaçant de brûler le stade si j’étais transféré. »S.Kemp

En apprenant la nouvelle, Jerry Krause décide de refaire une offre, Scottie Pippen + du cash contre Shawn Kemp et Ricky Pierce en laissant donc le choix de draft à Seattle, mais cela reste insuffisant pour faire changer d’avis Ackerley. A quelques heures de la draft, le deal est définitivement annulé. George Karl n’a cessé de se poser des questions en se demandant si un duo Pippen/Payton pouvait être meilleur qu’un tandem Jordan/Kemp. Par ailleurs, comme il l’a fait remarquer, on aurait également pu imaginer une belle ascension de performances et d’esprit pour Shawn s’il avait évolué avec MJ. A cela, Jordan a laissé entendre qu’il aurait été plutôt réfractaire au départ de Pippen vers Seattle s’il avait envisagé de revenir sur les parquets.

« Probablement non. J’aurais pu jouer avec Shawn, mais je n’aurais jamais été aussi à l’aise que je l’étais avec Scottie. »M.Jordan

C’est donc à quelques détails, à savoir un propriétaire têtu et des fans en colère que nous avons échappé de peu à ce transfert. Michael Jordan serait-il revenu? Si oui, aurait-il gagné d’autres titres avec Shawn Kemp? Car qui dit Kemp, dit pas de Dennis Rodman qui joue au même poste. Quand à Pippen sous le maillot de Seattle, les Sonics auraient du faire un changement, le départ de Kemp laissant un trou béant au poste 4, on voit mal Sam Perkins tenir la dragée haute à un Karl Malone ou Charles Barkley et même chose dans l’hypothèse de glisser Detlef Schrempf d’ailier simple à ailier fort. Non vraiment, même si une minorité doit regretter l’annulation de cet échange pour diverses raisons, on est bien content d’avoir pu assister au comeback de sa majesté et une nouvelle domination des Bulls.

Crédits: Complex/Bleacher Report

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Pred (317 Articles)
Fan de MJ, d'Hakeem, Bird et Sir Charles notamment, déteste les Sonics et le Thunder, peu d'amour pour les Lakers, mais adore par-dessus tout le basket "tough". A passé plus de 10 ans sur la toile basket à débattre et râler comme tout vieux qui se respecte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s